Dessin Science-Fiction – Une Princesse de Mars – Janvier 2013

Voici une petite trouvaille de mes fonds de tiroir, un heureux souvenir de ma période « anglaise », quand j’officiais comme rédactrice au sein du projet VXM pour l’organisation CSV. J’avais pour mission de rédiger des articles d’initiation à la géopolitique… et des critiques littéraires. Il se trouve que pendant mes vacances de Noël, j’avais dévoré Une Princesse de Mars (A Princess of Mars), d’Edgar Rice Burroughs, un vieux roman de science-fiction publié en 1912 et comptant l’histoire d’un Virginien du XIXe siècle nommé John Carter, brusquement transporté… sur Mars. Barsoom, comme l’appellent ses habitants.

J’ai dédié à cet ouvrage une critique littéraire que j’ai par ailleurs illustrée. En voici donc le résultat…

johncarter001
John Carter combattant un infâme monstre martien sous les yeux des Tharks…

John Carter y fait la rencontre de différentes peuplades qui se livrent une guerre sans merci sur cette planète mourante écrasée de chaleur. Il y est confronté à un peuple de guerrier insectoïde, les Tharks qui vénèrent la violence. Il y fait la connaissance d’un esprit éclairé, Tars Tarkas, et de sa fille cachée, Sola, l’une des seules Tharks capables de douceur et de gentillesse.

johncarter002
Tars Tarkas, un aristocrate Tharks à l’esprit ouvert… et à quatre bras.

Mais dans cette épopée, John Carter va également croiser la route de la princesse rouge Dejah Thoris de la cité d’Helium, dont il va tomber éperdument amoureux lorsque les Tharks la retiennent prisonnière.

johncarter003
Sola prenant la fuite avec Dejah Thoris, à dos d’insecte géant.

L’histoire ne manque pas d’exotisme et de kitsch un peu suranné, mais il faut bien prendre en considération l’époque de sa rédaction, ainsi que les connaissances que l’on avait alors sur Mars. Mais j’y reviendrai. J’ai voulu donner un aspect bd et comic à l’ensemble pour coller à l’esprit « pulp » de la chose.

J’espère que cette plongée dans l’univers de la science-fiction vous aura plu, et que vous lirez Edgar Rice Burroughs! Je prévois de toutes les façons de dédier un post à Une Princesse de Mars très bientôt!

Blanche Mt.-Cl.

Belle Aviatrice Belle Epoque – Dessin – Novembre 2014

Voici qu’en Novembre dernier, j’ai été gagnée par un regain de créativité!

Je parle d’une aviatrice, mais en fait, vu mon amour pour les dirigeables, il s’agirait plutôt d’une aérostière. 🙂 Vous avez très certainement vu le dessin consacré aux pilotes à la Belle Epoque que j’ai posté peu après le lancement de ce blog. Ce dessin est déjà ancien, mais mon goût pour les choses de l’aéronautique ne m’a pas quittée depuis. J’aime beaucoup le « style » aviateur, et il y a plus d’un an et demi, mon grand-père qui était dans l’Armée de l’Air, m’a donné un énorme livre, une histoire de l’aéronautique qui lui appartenait lorsqu’il était jeune. Je me suis donc régalée! 🙂

Aérostière001
Aviatrice coquette

Et même au niveau vestimentaire, j’aime le style aviateur, et j’ai fait de mon aérostière une sorte de gravure de mode un peu stylisée, coquette, avec une fleur au casque.

Aérostière002
Belle Aérostière Steampunk

De même, j’ai apporté un grand soin à la tenue complète en lui donnant une coloration légèrement steampunk avec le corset révélé par son blouson largement ouvert. Sa balafre lui donne également un petit air d’aventurière.

En fait, il s’agissait de me ré-habituer au dessin, et de simplifier les traits pour donner un aspect plus… « graphique » à mes créations.

Blanche Mt.-Cl.

Le Fantôme de l’Opéra – Amour Perdu (Inachevé) – Fan Fiction – 2010

Et un autre petit dessin consacré au Fantôme de l’Opéra… inspiré du roman graphique que je souhaitais en tirer. Malheureusement, le dessin n’est pas terminé. Quand bien même, il rend plutôt pas mal.

Fantôme et Meg001
Le Fantôme de l’Opéra – Amours tragiques

Il s’agit du Fantôme, dans son repaire, veillant sur un amour perdu. Aller, la présentation du livre est pour bientôt.

Blanche Mt.-Cl.

Etudes – Projet Elyseum – Jeune femme balafrée – 2010

Il fut un temps où je souhaitais écrire une histoire d’anticipation politique, sombre et violente, sur fond de dictature en France. Les personnages en étaient ambigus et assez monstrueux dans leur genre – sadiques, mégalomanes, renfermés, froids, toujours à se tirer dans les pattes.

Deux m’intéressaient particulièrement, car ils sortaient du lot. Je les désignais sous le nom de code Thêta et Mu, comme les lettres grecques et en référence aux initiales de leurs prénoms. La jeune femme était brune, avec une âme aussi sombre que ses cheveux, incroyablement belle mais le visage balafré.

Elyseum001
Projet Elyseum – Personnage Thêta en déplacement en Russie

Encore une fois, j’ai fait très attention à l’apparence de celle-ci. Outre son visage marqué, j’ai dessiné ses vêtements de style byzantin.

Sur ce deuxième feuillet, il s’agit d’une étude entre le personnage Thêta et le personnage Mu, un genre d’alter-ego masculin à l’apparence avantageuse et terriblement froid.

Elyseum_thêta-mu002
Projet Elyseum – Personnages Thêta et Mu

Il s’agissait de travailler sur les poses et les vêtements, et de faire ressortir leurs relations ambivalentes.

Blanche Mt.-Cl.

Dessins – Archange – 2009-2010

J’ai bien du mal à dater ces deux représentations très semblables de l’archange Michel, que j’ai probablement faite durant mon année universitaire 2009-2010.

Saint-Michel Archang007
Archange Michel – Version 1

Continuer la lecture de Dessins – Archange – 2009-2010

Lolita Gothique – 2009

Lily001
Lolita Gothique – Lily

Me voici de retour avec, pour une fois, un dessin en couleur.

Il s’agit d’une petite fantaisie tracée dans mon agenda pendant un cours particulièrement barbant en fac d’allemand. J’ai dessiné cette jeune fille aux vagues airs de petites poupée gothique au stylo feutre, en y ajoutant un arrière-plan aux motifs stylisés et graphiques, ainsi que le souhait: Have Dark Sweet Dreams (faites de beaux rêves sombres).

J’ai apporté un soin particulier à ses yeux – couleur ambre – et à son look en général, entre la robe à volants avec des jeux de transparence, et les mèches rouges de sa coiffure.

Elle ferait un ravissant personnage de BD…

Blanche Mt.-Cl.

Le Fantôme de l’Opéra – Le Fantôme et son véritable amour – 2008

Et encore un autre de mes fétiches… Le Fantôme de l’Opéra!

Fantôme et Giry003
Le Fantôme de l’Opéra – Romance 2008

On retrouve toujours cette inspiration gothique et baroque dans les vêtements et les ornements des personnages. J’ai rehaussé le tout avec de l’encre rouge et orange, et j’ai inscrit les paroles de deux chanson du groupe de metal germano-suisse Lacrimosa – qui a d’ailleurs brillamment repris la chanson-titre de la comédie musicale d’Andrew Llyoyd Webber. Il s’agit des chansons « Halt Mich » et « Kelch der Liebe », qui à mon humble avis, concordent avec cette ambiance passionnée propre à l’histoire.

Si je traduis:

  • « Kelch der Liebe »

Und Wer fragt nach Mir

Wer will Mich hören?

Qui demande après moi

Et qui veut m’entendre?

  • « Halt Mich »

Halt Mich fest

Accroche-toi à moi

C’était la leçon d’allemand du jour… 🙂

Blanche Mt.-Cl.