Happy Blogaversaire! – Bilan 2019 et cinq ans de « Mondes de Blanche »

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Non seulement je tiens à vous souhaiter une Excellente Année 2020, pleine de joies et d’accomplissements, d’heureux rebondissements dans vos vies respectives… 🎉 Plutôt que le galvaudé et fort irritant « et surtout la santé! », en bonne pragmatique qui pense que même avec une bonne santé on peut avoir une vie chiante et merdique, je vous souhaite sexe, gloire et dollars. 😈 Avouez que ça claque vachement plus!

Mais je voudrais aussi vous remercier pour les cinq années que je viens de passer avec vous sur la blogosphère! Car oui, Les Mondes de Blanche fêtent leurs cinq ans aujourd’hui 🎂 – cinq, l’un de mes chiffres favoris, en espérant qu’il me porte bonheur. Aussi je vous emmène avec moi pour ce petit voyage « bloguien ». Bouclez vos ceintures, les potzos!

Retour sur cette année « digitale »

Ah comme le blog a changé en cinq ans, qu’il s’agisse du design ou de sa diversification! Un grand merci à vous car encore une fois, cette année, le blog – bien que très confidentiel – a gagné de nouveaux abonnés, et le nombre de visites a augmenté. J’ai vu que pas mal d’articles anciens avaient eu la cote cette année, notamment les indétrônables posts dédiés à mon top 10 des B.O. épiques et au dessin animé Atlantide, l’Empire perdu, mais aussi celui consacré à Charles Baudelaire (le poète serait-il au programme des classes préparatoires?…), et par périodes, ceux sur Le Monstre de la grotte et sur La Servante écarlate. J’ai eu le plaisir de constater que le blog était très visité et sans doute bien référencé sur certains sujets – il semblerait même que quelques fans de Star Wars et de Kylo Ren soient redirigés sur mon blog! (C’est pour la petite histoire, mais ça me fait bien marrer!).

Mon seul regret là-dedans… eh bien, nous échangeons beaucoup moins qu’avant, les p’tits loups! Comme je le disais déjà l’an dernier, ma foi, il y a plusieurs raisons à cela, j’imagine: d’une part, eh bien, j’ai eu beau continuer de bloguer un peu, je poste beaucoup moins d’articles qu’avant, soit par flemme, parce que je suis préoccupée ou parce que je préfère mettre de l’énergie dans l’écriture de mes fictions. En plus, honte à moi, je suis beaucoup moins allée sur vos blogs cette année… Pas de quoi rappeler mon existence à vous tous ici! Par ailleurs, j’ai bien conscience de ne pas forcément m’intéresser aux livres que tout le monde lit, ce qui ne facilite pas vraiment les échanges, car on ne sait pas forcément quoi dire en commentaires face à un livre qui ne nous intéressera peut-être jamais. Par ailleurs, certains et certaines d’entre vous avez depuis connu des tournants dans vos existences comme la vie conjugale et la parentalité, ou des évolutions professionnelles qui vous laissent moins le temps pour le blogging et la lecture des blogs des autres. Après, en toute honnêteté, même si je regrette un peu l’amoindrissement des échanges, je n’en prends pas trop ombrage. D’une part, je suis un peu trop préoccupée pour cela, et d’autre part, eh bien tant mieux pour vous si vous vous épanouissez dans la vraie vie, au point de moins bloguer!

Par ailleurs, hormis Instagram et un peu Facebook, je suis moins présente sur les RS. En vrai, je ne sais pas si c’est l’âge qui me rattrape et si je me change en vieille con, mais j’ai de plus en plus de mal avec les conneries que les gens y déversent, même parfois au nom de causes justes. Donc voilà, vous êtes peut-être tombés sur un ou deux « fuck off » de ma part sur Twitter cette année – je songe même à quitter complètement Twitter, pour n’en conserver que les bons souvenirs de quelques un de mes délires avec d’autres blogueuses, mais j’ai peur de le regretter par la suite, car d’une part j’y ai côtoyé des gens cool et trouvé des lecteurs pour mes écrits, et d’autre part je me dis que les gens pourraient se détendre du slip et rendre à nouveau ça sympa! 💻 Par ailleurs, je me suis vraiment amusée sur Instagram ces derniers mois, à redéfinir un peu mon feed. Et j’ai encore des tas d’idées pour donner un coup de peps à ma page Instagram, et je songe même, pour certaines choses, à tester la vidéo en stories. Par exemple pour ma thématique autour de l’antiquité. Non seulement ça n’obligera personne à lire mes articles fleuve, mais en plus, ça me permettrait de ré-apprivoiser mon image, car je ne sais plus quoi penser de moi… et si je parviens à regagner confiance en moi, ce sera peut-être plus facile pour promouvoir mes écrits et retrouver du boulot. En tout cas, concernant mes échanges avec vous et avec d’autres sur Insta, je n’ai que du positif. Vraiment. Les blogueuses et blogueurs, instagrameuse et instagrameurs avec qui je corresponds sont de vrais amours.

Nous allons donc voir en 2020, comment je peux ré-équilibrer blog et utilisation d’Instagram – et il faudra encore revoir comment faire lorsque j’aurai retrouvé du travail. J’espère que tout changement se fera pour le mieux!

Lectures marquantes de 2019

Apprenez qu’en l’an de grâce 2019, votre humble « serviteuse » a lu 45 bouquins, romans, essais et bandes dessinées confondus. Oui, oui! Pour certains d’entre vous, c’est peu, mais pour moi, c’est un beau bilan. Le début de l’année avait démarré sur les chapeaux de roue, avec des lectures en enfilade, jusqu’à divers coups de mou entre cet été et cet hiver. Voici quelques lectures de cette année. 📚

Dans mes tops, je citerai:

      • La fin de la lecture de la trilogie fantastique The Magicians, avec The Magician King et The Magician’s Land. Autant je ne suis pas attirée par Harry Potter, autant ces parcours de jeunes magiciens dans leur vingtaine et au début de leur trentaine m’a beaucoup plu, autant pour la noirceur de certains enjeux que pour les situations parfois incongrues de l’histoire. Pensée pour les livres qui volent à travers la bibliothèque de Brakebills et qui font crac-crac ensemble.
      • La découverte de Max, de Sarah Cohen-Scali. Un ouvrage que j’ai d’abord lu pour mes recherches quant à mes écrits, et qui m’a complètement bouleversée – c’est très rare que j’emploie ce terme, surfait sur la blogo littéraire. On y suit le parcours de Konrad, un gamin issu du programme eugénique Lebensborn, un autre plan tordu made in IIIrd Reich, physiquement parfait et endoctriné, convaincu du bienfondé du nazisme, jusqu’à une rencontre étrange qui chamboule sa façon de voir. Un récit à la première personne et sans filtre, du point de vue de cet enfant qui, pour horrible que soit ce en quoi il croit au début, n’a pas demandé à naître. J’ai chialé comme un veau pendant toute la dernière partie du roman, et encore en écrivant la chronique.
      • Et alors, le fin du fin, le meilleur de tous, les amis: Don Quichotte, t. II, de Cervantès. Je crois que les aventures de l’hidalgo de la Manche, de ce chevalier à la triste figure et de son brave écuyer, figureront toute ma vie au top de mes lectures. Lue sous un prétexte fallacieux au début, l’œuvre de Cervantès a été contre toute attente un réel coup de cœur, une bouffée de folie et de poésie dans ma vie de lectrice. Et alors cette plume pleine de mordant, ces situations absurdes, drôles et parfois touchante… Oh lala! Je vous assure que j’ai vraiment ressenti un pincement au cœur lorsque j’ai refermé ces pages merveilleuses. Mes lectures suivantes m’ont paru si fades ensuite! C’était un book hangover de la muerte! Je crois d’ailleurs que je ne m’en suis toujours pas remise, les potes. A quel point ai-je kiffé?… 🌵 Au point d’appeler mes deux faux cactus Alonso (du vrai nom de Don Quichotte, Alonso Quichano) et Sancho.

Parmi mes autres lectures, je donnerai une mention fort, fort honorable à:

      • La Transition, premier roman de Luke Kennard, avec son esprit très Black Mirror, critique au vitriol des travers comme des difficultés des Millenials., à l’heure de la sur-connexion et du développement personnel (c’est une de mes bêtes noires à l’heure actuelle! 😄 Je déteste ça!) qui prétend donner les clés du bonheur… en ne laissant à personne le droit à l’erreur: en somme si ta vie est nase, tu ne peux en vouloir qu’à toi-même car tu as cumulé les mauvais choix et donc ta tristesse est illégitime. Bien que je ne me sois pas attachée aux personnages, qui semblent plus sortis d’une expérience sociologique que de chair et de sang, le roman m’a littéralement sauvée d’une panne de lecture à un moment où je galérais à m’intéresser à un quelconque livre.
      • I, the Sun, de Janet Moris, que j’ai vraiment adoré dans le cadre de mon Autumn of Antique. Il s’agit de l’autobiographie romancée de l’empereur hittite Soupilouliouma I (à mes souhaits), de son adolescence jusqu’à la fin de son règne. Ah putain, voilà un livre qui m’a fait du bien. D’une part parce que j’ai réussi le challenge de lire en V.O. ce gros pavé jamais traduit en français, et rédigé dans un anglais teinté d’archaïsme. Ensuite, c’est l’une des rares fictions qui met en scène l’Empire hittite, loin des caricatures des romans de Christian Jacq. Et d’autre part, l’intrigue et les personnages sont top et vraiment remis dans un contexte, une mentalité très loin de la notre. J’ai adoré cet aspect du roman, qui raconte une histoire en faisant de l’histoire sans avoir peur de montrer les aspects les plus sombres d’une époque et d’une culture… Big up aux personnages féminins, des femmes vraiment fortes loin des héroïnes cuculs moralement irréprochables et pseudo-libres des romans historiques dits « destins de femmes » qui fleurissent depuis plus de trente ans. Les meufs autour de Soupilouliouma en chient, mais putain comme elles arrivent à compenser, c’est fendard! Je vous recommande absolument ce roman si vous cherchez un VRAI roman historique sans chichi.

Et gros flop pour Les Testaments de Margaret Atwood qui me laissent un goût de méchant foutage de gueule, tellement je l’ai trouvé en-dessous du premier opus, prévisible et hyper maternaliste – et ça j’apprécie aussi peu que le paternalisme – au point que le « message » étouffe l’histoire. Vite lu, vite oublié.

Films marquants de 2019

Concernant mes visionnages de films, il y a eu peu de choses marquantes, et j’avoue ne plus avoir en tête la plupart de ceux que j’ai vus en 2019. Cependant, je suis très fière de ce gros pavé que j’ai dédié à Silence de Martin Scorcese, une superbe adaptation du roman de Shûsaku Endô, avec d’excellents interprètes et une image à couper le souffle, auquel je voulais vraiment faire honneur. Si vous ne l’avez pas encore vu, j’espère que mon article vous donnera l’envie de vous faire votre opinion. Et sinon, eh bien j’ai eu de petits coups de cœur pour:

      • Victor Victoria de Blake Edwards, sorti en 1982. A Paris dans les années 1930, Victoria Grant (Julie Andrews), une chanteuse de cabaret, ne dégotte aucun contrat malgré sa voix et vivote en essayant de ne rien payer. Caroll Todd (Robert Preston), qui vient de perdre son emploi de chanteur dans une boite gay, la remarque et lui propose un coup fumeux: se faire embaucher en se faisant passer pour un homme travesti. Le plan marche très bien, jusqu’à ce que King Marchant (James Garner), homme de la nuit et mafioso à ses heures, remarque ce travesti à la voix d’or et, troublé par son charme, se pose des questions sur sa sexualité… Un très beau film, plein d’humour et de fantaisie, qui joue gaiment avec les clichés de genre. Avec à la clé des interprètes plein d’entrain et des numéros musicaux très sympas, où le réalisateur Blake Edwards, alors marié à Julie Andrews, sublime la femme qu’il aime dans un rôle à contre-emploi.
      • Paterson de Jim Jarmusch, sorti en 2016. D’abord visionné parce que j’avais entendu de grands éloges sur la prestation d’Adam Driver dans le rôle-titre, ce film très contemplatif m’a, contre toute attente, beaucoup plu. Il faut dire que le personnage principal est vraiment attachant, et porte sur le monde un regard émerveillé. Et surtout, moi qui vis à fond ce que j’écris, je me suis un peu retrouvée dans la thématique de l’écriture, à travers ce chauffeur de bus nommé Paterson qui écrit de la poésie à ses heures perdues. Un film très lent, très doux, même si la dernière partie est extrêmement touchante – la scène du parc face à la chute d’eau m’a faite pleurer, mais comme on me connaît, hein, ça ne choque plus personne. Ce fut une bien jolie découverte.

Voili-voilà, vous connaissez le bilan livres et films de 2019… et j’en profite pour m’excuser d’avoir fait l’impasse sur l’unboxing de Noël, mais je vous avoue qu’après les soucis des dernières semaines, j’avais surtout envie de profiter de mes vacances avec mes proches. J’espère que vous ne me tenez pas rigueur de cet oubli.

Écriture et lifestyle

Cette année 2019 a été difficile a bien des points de vue, professionnel notamment. J’ai quand même eu quelque chose de vraiment sympa à mon actif: une brève incursion à Cannes pour créer à partir de rien le matériel de comm’ d’une très belle villa de luxe. Juste avant le Festival, j’ai passé quatre jours sur place, dans la dépendance, à faire le reportage photo, à mettre au point l’univers graphique de la brochure et à rédiger des contenus print et web en français et en anglais. Ça m’a permis de revoir une ancienne collègue que j’aime beaucoup, en tant que collaboratrice et en tant que personne, et de reformer quelques temps la dream team avec elle. Mais maintenant que la recherche d’emploi s’éternise, malgré mon expérience et mon portfolio assez conséquent, je ne suis pas hyper sereine. Je vais voir ce que je peux apprendre par moi-même pour étoffer mon C.V., mais ayant terminé ma reconversion il y a moins de trois ans, honnêtement, je n’ai pas envie de me retrouve bloquée plusieurs mois par une formation Pôle Emploi, ou à raquer pour une autre formation hors de prix pour tel ou tel logiciel (et merde quoi, je suis le seul revenu, j’ai un appart’ et des factures à payer, il faut que je change de fournisseur d’accès à Internet, financièrement je ne peux pas me permettre une formation!)

L’écriture n’a pas été aussi facilement que je le souhaiterais mais depuis quelques temps, j’ai repris du poil de la bête, surtout depuis l’adorable chronique rédigée par Mélanie sur Instagram, et mon visionnage de Star Wars (allez piger pourquoi!). Outre la suite du Sang des Wolf 🐺 je travaille sur un autre projet, un one shot fantastique dont pour le moment je tais le titre « exotique ». 🌴 C’est un réel plaisir que de m’y être remise. Me savoir encore capable de créer quelque chose est un réel soulagement en cette période un peu angoissante. Par ailleurs, je n’ai pas eu l’occasion de rafraichir le logo du blog, mais je pense que ce sera pour cette année, avec un peu de chance. J’ai quelques idées… c’est dommage que ce soit sous pseudo et que je ne puisse pas l’ajouter à mon portfolio pour trouver un job!

Conclusion – Une année de tous les possibles

Les Mondes de Blanche ont donc cinq ans aujourd’hui, et je ne peux que vous remercier de m’avoir suivie et soutenue, d’avoir partagé vos avis et coups de cœur avec moi. J’ai encore beaucoup d’envies pour ce blog auquel je tiens beaucoup, et que je souhaite encore alimenter par pur plaisir, même si je préfère consacrer mon énergie à mes projets d’écriture. Quant aux RS ma foi, Instagram sera toujours alimenté, et pour Twitter… ma foi, je vais préserver quelques temps ma santé mentale en espaçant mes visites sur le réseau! Hihi!

J’espère sincèrement que les articles à venir vous plairont – il va y avoir du film et de la série dans les prochains jours, panne de lecture oblige – et que, quoi qu’il arrive sur ce blog, je souhaite que nous y trouverons tous notre compte. Je vous souhaite encore une merveilleuse année 2020, pleine de belles choses, la fin des épreuves si vous traversez une mauvaise passe. De mon côté, j’espère que ces cinq ans – mon chiffre fétiche! – de blogging me porteront bonheur.

Je vous dis à bientôt pour de nouvelles chroniques et aventures livresques et cinématographiques.

Blanche Mt.-Cl.


Mis à jour le 06/01/2020

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse de livres et de films SFFF mais pas que (de tout ce qui raconte de bonnes histoires, en général), auteure en herbe, je viens de lancer mon premier roman "Le Sang des Wolf" en auto-édition chez Librinova! N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

19 réflexions au sujet de “Happy Blogaversaire! – Bilan 2019 et cinq ans de « Mondes de Blanche »”

  1. Joyeux anniversaire! J’ai toujours beaucoup de plaisir à te lire, même quand tu parles de livres que je n’envisage pas forcément de lire. En tout cas je suis ravie de voir que tu gardes toujours ta motivation pour le blog, et je ne vais pas me plaindre si tu te fais plus rare du moment que c’est pour écrire la suite du Sang des Wolf;-)
    J’espère que 2020 te sera plus favorable que 2019, et te souhaite donc sexe, gloire et dollars à toi aussi! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Joyeux anniversaire de blog ! Je pense que le fait que tu lises des livres qu’on voit moins souvent y est pour beaucoup dans le fait que tu ais moins d’échange, car moi aussi j’ai remarqué ça sous mes chroniques de livres moins à la mode ^^ Mais c’est tellement plaisant d’écrire sur une lecture dont on a beaucoup envie de parler (en bien comme en moins bien) !!
    Moi aussi ça m’a relancé dans l’écriture de visionner le dernier Star Wars ! Je sais pas si c’est grâce aux musiques épiques ou aux personnages qu’on adore, mais au moins ça a le mérite de nous avoir relancées ahah
    En tout cas je t’envoie plein d’ondes positives, que ce soit pour ta recherche de job ou pour tes projets d’écriture 😉 Et surtout, très bonne année à toi !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est ça, j’adore écrire sur quelque chose que personne n’a lu ou vu (je pense à « Toys » ou à « Silence » pour le cinéma, à « I, the Sun », « Une Princesse de Mars » ou les novellisations Star Wars, tout ce qui touche à « Don Quichotte » dont je suis devenue une grande fan pour les livres). Il y avait des blogs un peu différents que je suivais avant, qui n’existent plus aujourd’hui et c’est bien dommage.

      Merci pour ce commentaire, et Bonne Année pleine de belles choses pour toi aussi!:)

      Aimé par 1 personne

    1. Hey! 🎉 Merci!

      Oui, c’est ça, on a trop de RS en plus des blogs. J’aime assez le côté visuel d’Insta, qui reste encore le réseau où il est le plus sympa de partager ses intérêts. Quant à Twitter, ma foi, je laisse de côté pour le moment. Trop de connerie et de bile pour moi, ça me gonfle. 🙂 Je réfléchis à plusieurs solutions qui permettraient au blog et à Instagram de se compléter: test de format vidéo sur Insta pour des sujets thématiques ou des bilans mensuels (bien qu’un ami YouTubeur me tanne depuis cinq ans pour que je me mette sur YouTube moi aussi… Huhu!), plus de livres sur Insta et plus de films sur le blog… Je ne sais pas. A voir. 😉
      Je te souhaite plein de belles choses pour 2020.

      Aimé par 1 personne

  3. Je te souhaite une très belle année et joyeux blog anniversaire ! Moi aussi j’ai eu des petits coup de mou cette année et ce n’est pas toujours facile de concilier vie quotidienne, amoureuse et professionnelle et bloging…

    Aimé par 1 personne

    1. Au moins tu peux te dire que tu as une vie, une vraie vie, et ça, malgré les difficultés à trouver du temps, ça n’a pas de prix. 🙂 Pour ma part on va dire que vie pro et sociale sont en berne, mais qui c’est, ça va peut-être changée?… Bizarrement, plus j’ai de choses à faire dans ma vie, plus je blogue, alors va savoir! 😉
      En tout cas, merci pour ton commentaire et plein de belles choses à toi pour 2020! ❤

      Aimé par 2 personnes

  4. Je suis bien d’accord, pas évident de trouver des gens ayant les mêmes goûts que soi sur la blogo. Mais bon c’est le jeu de la diversité, il faut dire que je ne suis pas une grande commentatrice ! Félicitations pour tes 5 ans !
    Je confirme Patterson à été un coup de cœur ! Mais il faut dire que Jim Jarmush c’est ma came.
    Magician je n’ai vu que la série mais oui cela mattirerait bien plus à lire que les Harry Potter !

    Aimé par 1 personne

    1. Disons que concernant Instagram et la blogo, justement, je trouve que c’est de moins en moins diversifié. Ça me perturbe un peu, car j’ai l’impression de ne plus rien découvrir. C’est dommage! Après je joue le jeu aussi, maintenant, puisque j’ai diversifié les sujets. Plus par goût personnel que par recherche d’audiences, j’avais de nouveaux intérêts, de nouvelles envies livresques et cinéma.
      J’ai peu-être déjà vu d’autres Jarmush sans faire attention… J’avoue sincèrement que je sors tout juste du trou noir culturel dans lequel j’étais plongée entre mes études et ma reconversion pro. 🙂 Je vais me trouver quelques films à regarder prochainement pour rattraper tout ça.
      Pour « The Magicians » les livres sont très, très différents de la série, dont je n’ai vu que la première saison. Le premier tome est assez lent à démarrer – en même temps je pense que dans une série de plusieurs volumes on peut se permettre de prendre un peu son temps.

      Merci pour ton commentaire, et bonne année à toi! 🙂

      J'aime

      1. Je ne suis pas sur Instagram pourtant j’ai lu un article d’une bloggeuse livres qui en ventait tous les mérites. Quand j’ai regardé ce que proposait les hashtag qu’elle proposait : les mêmes livres… Je ne vois pas bien l’intérêt.
        Oui c’est ce qui est important de lire ses goûts et selon ses envies tant pis pour le reste.
        Félicitations pour ta reconversion !

        À voir pour The Magicians, j’aimais bien l’ambiance que tu décrivais.

        Merci pour ta réponse.

        Aimé par 1 personne

      2. Je vois ce que tu veux dire pour Insta. De mon côté, je parle de TOUS les livres que je lis sur Instagram, sous forme de petits avis express, et je consacre une chronique entière sur le blog à ceux que j’adore vraiment. Juste histoire que ça se complète. Mais là, je disais à une autre blogueuse que je songeais éventuellement à tester les vidéos sur Insta pour les bilans ou les thématiques, en axant un peu plus le compte sur les livres, pour parler un peu plus cinéma sur le blog.

        Je regarderai comment ré-équilibrer les choses, certains y arrivent bien après tout! 🙂

        J'aime

      3. Oui, il faut trouver son équilibre 🙂 c’est une bonne idée ta compartimentation. Tu touches peut être différents publics aussi en faisant ainsi.
        L’important c’est comme tu le dis de faire et de parler de ce que tu aimes.

        Aimé par 1 personne

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.