Passage express entre deux lectures – Bilan Septembre-Octobre 2019

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Ah premier dimanche de novembre à l’issue d’un long weel-end, j’espère que vous savourez bien votre petit-déj’ ou votre brunch… Et j’espère également que vous allez bien et que vous passez un bel automne, riche en lectures passionnantes et en films au top! Vous avez peut-être fêté Halloween à grand renfort d’horreur, qui sait?… 🎃

Pour ma part, j’ai été assez occupée récemment, pour vous bidouiller une thématique au poil dont je vous reparle plus loin. Une fois n’est pas coutume, ce bilan sera assez bref, car après des chroniques qui m’ont fait fumer le cerveau, je n’avais pas le courage de vous faire un bilan-fleuve! 😉 D’autant plus que je vais sans doute encore lire des ouvrages pour vous ravir et entretenir ce blog, et me pencher un peu sur mes PROPRES écrits… Bref, le repos n’est pas pour de suite!

Un cycle de lectures thématiques

Si vous avez quelque peu suivi l’actualité des Mondes de Blanche ces deux derniers mois, sur Instagram ou directement sur le blog, il y a eu peu de romans chroniqués, car depuis cet été, j’ai surtout l’esprit tourné vers des lectures « savantes » – ah putain exprimé comme ça on dirait que je me la pète grave, alors qu’il y a aussi de la vulgarisation dans le lot. Le fait est qu’un peu bloquée dans Les Larmes de Siegfried, je me suis mise à écrire en parallèle un one-shot fantastique qui a nécessité pas mal de recherches en histoire antique. Aussi j’ai lu pas mal de choses en ce sens, ce qui a été dommageable à ma « consommation » habituelle. Aussi, j’ai décidé, puisque le blog s’est diversifié depuis l’an dernier, de vous faire profiter de ces lectures, surtout si vous êtes curieux, à travers une thématique historique: l’Autumn of Antique. Elle consiste en différents articles et chroniques tout au long de l’automne, qui explorent différents aspects de deux civilisations, l’Égypte pharaonique, et l’Empire hittite. J’espère en avoir fini avant les Fêtes, pour vous offrir une vidéo de synthèse sur Instagram, avec les livres traités et un petit complément sur d’autres bouquins, car j’en attends encore d’autres.

Ceci dit, quatre articles sont déjà parus sur le blog:

J’ai encore quelques autres livres sous le coude, donc un en allemand (ouais ça rigole plus!) et deux en anglais, et je suis en train de relire une trilogie romanesque se déroulant en Égypte ancienne pour faire écho à I, the Sun: Seigneurs des Deux Terres de Pauline Gedge. Vous aurez donc de quoi vous mettre sous la dent si vous aimez les pharaons et en apprendre plus sur les civilisations anciennes. Du coup, eh bien…

Pour le reste, j’ai un peu moins lu, mais deux ouvrages ont été notables:

      • Kenobi de John Jackson Miller, une petite novellisation Star Wars tranquille, qui nous ramène sur Tatooine après les événements de l’Épisode III, lorsqu’Obi-Wan Kenobi, après avoir largué bébé Luke chez son oncle, revient sur la planète désertique où il souhaite se faire discret. Mais voici que les colons du coin ont des problèmes avec les Tuskens, farouches guerriers du déserts qui voient leurs fermes comme une profanation, et avec des hommes de main de Jabba, très intéressés par les revenus de la caisse d’entr’aide locale. Et bien sûr, Obi-Wan Kenobi dit « Ben » par ses nouveaux potes, va bientôt devoir faire appel à sa ruse et à toutes ses ressources pour les protéger de leurs ennemis et d’eux-mêmes. Une aventure sympathique au parfum de western, qui se savoure sans arrière-pensée en attendant la sortie du prochain film.
      • Les Testaments de Margaret Atwood qui s’est avéré être… une sacrée déception. Loin de moi l’idée d’insulter les lectrices qui ont adoré ce roman, ou de faire mon intéressante, d’autant plus que je suis la première à dire qu’il faut toujours mettre une lecture en contexte. Mais lorsque j’ai refermé ces pages je me suis dit: « Quoi? Et ce truc a eu un prix? » Après la lecture de La Servante écarlate, premier opus passionnant, qui décortiquait les mécanismes du totalitarisme et de l’asservissement des femmes fécondes, il était intéressant de lire ce tableau tout en subtilité de cette société, à travers la tragédie personnelle d’une femme autrefois indépendante, séparée de ceux qu’elle aimait. N’ayant pas plus adhéré que ça à la série, malgré la qualité des interprètes et de la mise en scène, j’appréhendais un peu Les Testaments, craignant qu’il ne fasse que surfer sur le succès de celle-ci. J’aurais sincèrement souhaité me tromper, mais voilà ce que j’ai ressenti: j’ai trouvé qu’il y avait une différence de niveau considérable entre les deux livres. Je n’ai pas complètement détesté, si vous voulez, et je trouvais bonne cette idée d’un récit à plusieurs voix, mais pour moi le « suspens haletant » promis dans le résumé n’y était clairement pas. Roman polyphonique où se croisent les destins de trois femmes – un bourreau de Galaad (nouvelle traduction de Gilead), une jeune femme élevée dans le milieu privilégié des Commandants et une adolescente canadienne manifestant contre les atrocités commises à Galaad. J’aurais voulu vous dire que j’ai adoré, surtout que découvrir les rouages de Galaad côté féminin avec les Tantes était plutôt intéressant « sur le papier ». Mais ça ne l’a pas fait pour moi. 🤔 On devine peut-être trop vite le nœud de l’histoire, très simple, le traitement d’un personnage en particulier me paraît très caricatural (j’aurais préféré suivre une femme vraiment fanatisée pour savoir ce qui se passe dans sa tête plutôt qu’une opportuniste), et certaines situations nagent en plein cliché. Certains passages feraient presque YA avec le personnage de la petite Canadienne qui est franchement con, et pour quelque chose d’aussi sombre, je trouve qu’il y a trop de bons sentiments. Et alors, j’ai beau être féministe, la fin saupoudrée d’un maternalisme de moyen aloi qui m’a sévèrement irritée, c’était le pompon sur le cul. J’attendais beaucoup mieux qu’un message, certes louable, aux générations futures de filles, au détriment de la qualité littéraire. Ceci n’engage bien sûr que moi, mais cette lecture m’a un brin énervée.

Bref, j’espère bientôt quelques aventures de lecture un peu palpitantes, mais avec ma PAL de malade, je devrais plutôt y arriver!

Un peu de films et séries…

Concernant mes « actualités » cinématographiques et télévisuelles, il n’y a rien de vraiment notable. J’avoue avoir un peu de mal à me concentrer sur un film ces temps-ci (ça ira mieux après l’Épisode IX, je pense!), aussi vous ai-je présenté une critique film un peu tardive d’Opéra de Dario Argento, un film gore et baroque qui offre une variation très libre sur le thème du Fantôme de l’Opéra. Un opus dont je ne sais trop quoi penser, donc si vous l’avez vu, n’hésitez pas à m’éclairer dans les commentaires car je patauge!

Niveau série, je me suis éclatée avec des épisodes de Bob’s Burger en fond sonore pendant que j’écrivais. Vous connaissez peut-être: une famille, dont les parents, Linda et Bob, tiennent un resto de burgers, et vivent des aventures improbables avec leurs enfants Tina, Gene et Louise. J’ai un faible pour Tina, l’aînée binoclarde, avec son petit carré droit et ses GROSSES lunettes, qui sous ses airs sérieux cache une jeune fille encore un peu enfant dans ses goûts, mais également titillée par ses hormones. Et détail drôle: comme une de mes anciennes camarades de collège, elle est obsédée par le derrière des garçons. De plus, j’adore les histoires complètement bizarres, le dessin rigolo, coloré et expressif, les personnages tous plus barrés les uns que les autres.

Et surtout, j’ai maté les quatre premières saisons de Fringe, que j’aime beaucoup, même si certaines enquêtes tournant au body horror me foutent parfois la gerbe. Il me reste la cinquième et ultime saison, et après cela, je pense faire une chronique. Car il y a du coup de cœur en vue, que cela soit pour les histoires très bien ficelées, les enjeux prenants et surtout des personnages très attachants et bizarres comme j’aime. Affaire à suivre, donc… d’autant qu’il semble y avoir une vraie rupture entre les saisons précédentes et la dernière qui prend un tour un peu plus S.F. J’ai vraiment hâte de vous en parler.

Inspiration et life…

Côté écriture, ma foi, maintenant que le NaNoWriMo 2019 est arrivé, je réalise à quel point je ne suis pas prête! Et ça me stresse! Mais bon, je me dis que d’une part, je peux y aller mollo, juste pour le plaisir, et d’autre part, il n’y a pas que novembre pour écrire. Mais quand même, autant que je mette les chances de mon côté en essayant d’avancer.

Le Sang des Wolf étant bien sûr toujours disponible à la vente, et idéal pour la saison, je tiens à remercier les quelques personnes qui l’ont récemment commandé, en espérant qu’il leur plaira. Et j’attends toujours la chronique d’un certain lecteur qui a kiffé, alors je souhaite qu’il écoutera bientôt son cœur et que je pourrai vous annoncer un de ces quatre la première chronique dédiée au Sang des Wolf rédigée par UN MEC! (S’il lit ce bilan il se reconnaîtra! 😂 ) Sinon, toujours en train de me débattre dans les méandres des Larmes de Siegfried. Comme je vous le dis, je sais ce qui va se passer, j’ai tout le nœud de l’histoire, mais comme je cumule les deux tares d’être perfectionnistes et anxieuse, je flippe à l’idée de faire une grosse merde (mais je suis persuadée que certains lecteurs pensent déjà que je fais de la merde) – mais ça c’est une affaire entre moi et moi, comme j’aime à le dire. Et on va dire que quelques désagréments dans mon immeuble m’ont un peu stressée récemment, et freinée dans mes écrits. C’est passé alors je vais pouvoir aborder les choses plus calmement. D’autant plus que je suis aussi sur  le (NOM DE CODE) « projet d’écriture parallèle » ces temps-ci, un one-shot celui-ci, qui je l’espère ira plus vite à mettre en œuvre. On croise les doigts, mais vous noterez que je parle un peu moins d’écriture maintenant. Je préfère œuvrer.

Par ailleurs, eh bien, je suis toujours en recherche d’emploi. J’aurais pas mal d’anecdotes à raconter sur Pôle Emploi et quelques impolitesses des recruteurs – je vous assure qu’on a parfois besoin d’humour! – et des offres de formation aberrantes que je reçois. Mais ceci est une autre histoire. Certains trouveraient bizarre que je ne m’affole pas plus, et me serineraient que je suis exigeante, voire paresseuse (et ceux-ci je leur dis d’avance de se carrer leurs remarques bien profond où je pense 🖕), mais s’il est un des rares domaines où j’ai confiance en moi, c’est bien le boulot. Et je sais que j’en ai sous le capot. Je postule, bien évidemment, et je continue de croiser des doigts pour que cela donne quelque chose. Mais, quand bien même cela me préoccupe et m’handicape un peu pour faire ce que j’aime sans culpabiliser, je suis plutôt bien avec moi-même, peut-être pas en tant qu’auteure mais du moins en temps que personne. En effet, je prends beaucoup soin de moi, par le sport, la marche, les manucures (ouh la fille superficielle!), par les petits plaisirs de la déco intérieure, entre autres… Créativement parlant, je bouillonne d’idées, en graphisme, en peinture, mais je me dois d’établir des priorités et de progresser un peu dans mes écrits avant de créer ma future page d’illustration et peinture sur Instagram. Avec un peu de chance, c’est encore possible à moyen terme! Et surtout maintenant, j’arrive, sans me sentir coupable à envoyer se faire voir celles et ceux qui auraient envie de me filer des conseils que je ne demande pas. 😂 Et ce qui étonne, c’est mon calme quand je le fais! 😂 Bref, ce n’est pas le moment de m’emmerder!

Et puis, sur un plan personnel, j’ai reçu une très bonne nouvelle cette semaine. Qui sait, ce n’est peut-être que la première d’une longue série? 🍀

Conclusion – A la veille de mon anniversaire…

Voili-voilà, vous savez l’essentiel de ce qu’il y a à savoir de ces deux derniers mois. Je me fais d’avance une joie de me replonger dans mes lectures historiques, tout en savourant d’avance l’orgie SFFF que je me prépare ensuite. A la veille de mon prochain anniversaire, à savoir dans deux semaines, je me pose bien des questions sur mes projets et ma vie personnelle. Mais ça, ma foi, au vu de l’instabilité de ma vie ces dernières années, c’est malheureusement une constante, et je souhaite vraiment que cet état de fait change… Or, je ne suis pas la seule à avoir prise sur ces choses. Aussi, je souhaite de tout cœur vous annoncer prochainement que tout roule vraiment, que j’aie l’esprit plus libre pour mes projets et le reste. Ceci dit…

J’ai grande hâte de vous en dire bientôt plus sur les Hittites et sur les Égyptiens, et de partager d’autres chroniques avec vous. Il y en aura, mais peut-être peu jusqu’au début de l’année prochaine, le temps que je me remette d’aplomb avec mes écrits. Le reste se fera sur Instagram, en attendant. Ce qui n’empêche pas que je vous dise à très bientôt pour de nouvelles aventures historiques et SFFF!

Blanche Mt.-Cl.

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse de livres et de films SFFF mais pas que (de tout ce qui raconte de bonnes histoires, en général), auteure en herbe, je viens de lancer mon premier roman "Le Sang des Wolf" en auto-édition chez Librinova! N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

6 réflexions au sujet de “Passage express entre deux lectures – Bilan Septembre-Octobre 2019”

  1. Tu as bien raison d’envoyer promener les gens ! C’est sur ma vie sentimentale que je reçois des réflexions à la c…en ce moment, lol ! Ah oui, Pole Emploi, les recruteurs : je pourrais en raconter de belles moi aussi !

    Merci pour ces conseils !
    Bonne semaine !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah mais les gens. La vie sentimentale, que tu sois ou non célibataire, que tu souhaites ou non être en couple, il y a toujours des cons et des connes (dans mon cas, surtout des connes qui croient m’expliquer la vie, la plupart des gars que je connais s’en tamponnent! 😂) pour se mêler de ce qui ne les regarde pas.
      C’est vrai qu’entre Pôle Emploi, les cabinets de recrutement qui essaient de te vendre un job « super prestigieux » en fait sous-qualifié dont personne ne veut (on m’a proposé cette semaine un taf de « spécialiste graphique » avec comme pré-requis de savoir utiliser Word et Power Point, InDesign et Photoshop n’étant que dans les « plus »! POUR UN SPÉCIALISTE GRAPHIQUE!), ou le recruteur qui t’envoie un mail pour te dire que ton CV et ton book l’intéresse et te demande tes dispos pour ne JAMAIS te recontacter malgré tes relances… On pourrait écrire des compil’! 😂

      Merci pour ton commentaire et excellente soirée à toi!

      Aimé par 1 personne

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.