# Quel est ton imaginaire? – Bilan Mois de l’Imaginaire (III)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Aujourd’hui, pour Halloween, se conclut le bilan de #QuelEstTonImaginaire, petit défi qui permet de découvrir les livres, films et séries qui ont alimenté mon imaginaire. Et après un second jour très S.F., nous commençons avec un saut dans le temps…

21. Un livre, un film et une série sur le thème du voyage dans le temps

Let’s do the time wrap again, comme dirait l’autre:

      • Frankenstein libéré, de Brian Aldyss. En 2020, alors qu’un conflit nucléaire généralisé déchire le monde et ouvre de dangereuses failles spatio-temporelles, un conseiller en relations internationales à Washington se retrouve transporté en Suisse au temps de Mary Shelley et de la rédaction de Frankenstein… Je vous avouerais que c’est un de mes rares abandons de lectures, car je me suis royalement ennuyée. Cependant, aucun autre livre sur le thème du voyage dans le temps ne m’est venu à l’esprit.
      • Lorsque j’ai vu le film L’Effet papillon d’Eric Bress et J. Mackye Gruber, sorti en 2004, j’ai trouvé l’histoire fascinante et très bien ficelée: un jeune homme se découvre l’étrange don de se transporter dans le passé, dans son corps rajeuni, en ayant prise sur son environnement et les événements. Il décide de mettre ce don à profit pour éviter le suicide d’une amie d’enfance qu’il avait toujours aimée. Mais chacune des modifications qu’il tente d’apporter au passé pour améliorer la vie de celle-ci a des conséquences désastreuse sur elle… et sur lui-même.
      • Il y a deux ans, j’ai découvert la série Future Man, créée par Kyle Hunter et diffusée à partir de 2017. Qu’on s’entende bien: point de message philosophique ou éthique dans cette série comédie où le voyage dans le temps complètement échevelé n’a aucun sens. Josh Futterman, agent d’entretien loser qui vit encore chez ses parents et passe son temps libre sur sa console, finit par achever son jeu favori, dont la légende disait que nul ne l’avait jamais fini. Arrivent alors dans sa chambre, et comme par enchantement, deux guerriers du futur qui lui annoncent que le jeu n’était qu’une simulation pour trouver celui qui doit sauver leur monde d’un terrible virus… Bonds dans les années 1960 et 1980, situations cocasses et paradoxe temporels s’enchaînent à un rythme effréné pour une bonne rigolade. Mention spéciale à Wolf, guerrier brutal et sans cœur, qui se prend de passion pour la cuisine gastronomique et les années 1980.
22. Une couv’ de l’imaginaire que vous adorez

Je suis une amoureuse de l’esprit diesel punk et Art déco… et d’une couverture créée par Bragelonne, pour l’édition brochée de Bioshock: Rapture. Cette novellisation signée John Shirley est une sorte de prequel au jeu vidéo éponyme, où l’on assiste à la construction de la cité de Rapture et à sa société basée sur la compétition, économique et scientifique qui en oublie toute éthique. Mais cette couverture vert et cuivre est une pure merveille… et en toute honnêteté, le contenu est pas mal du tout non-plus, j’avais pris un grand plaisir à chroniquer cette histoire!

23. Un méchant de l’imaginaire

Le baron Vladimir Harkonnen, dans Dune de Frank Herbert, est non-seulement l’ennemi juré de la maison Atréides, mais aussi ce que l’humanité semble avoir pondu de pire. Laid et répugnant (alors que d’après ce que j’ai compris, il serait super B.G. à l’origine, avant que la Révérende Mère Bene Gesserit Gaïus Hellen Mohiam lui file une chtouille galactique incurable qui le rendra obèse pour se venger d’avoir été violentée – mais je n’ai pas encore lu cette partie), amateur de complots et de tortures en tout genre, il fantasme en plus sexuellement sur le jeune Paul Atréides qui n’a alors que quinze ans, et revient hanter Alia Atréides devenue une jeune femme, jusqu’à la rendre folle. Même dans la mort, il fait des saloperies. Bref, Harkonnen est un pur tas de merde qui en fait l’un des pires individus de l’imaginaire.

24. Votre vaisseau spatial préféré

Je piloterais volontiers le Faucon Millenium, ou bien je laisserais Ben Solo le piloter (ah fantasme), pendant que je m’envoie une petite bière de contrebande à l’arrière après une virée sur Corelia.

25. Un réalisateur de l’imaginaire

Il y a quelques années, j’aimais beaucoup l’univers gothico-fantastique de Tim Burton, avec une prédilection particulière pour Edward aux mains d’argent , Mars Attacks! et ses Batman. Maintenant, je suis un peu moins fan.

26. Un livre, un film et une série en dystopie

Au palmarès des lendemains qui déchantent, je vous propose:

      • La Servante écarlate de Margaret Atwood, qu’on ne présente plus, et qui nous dépeint, à travers les yeux de la Servante Defred, l’établissement de la République de Gilead. Dans ce qui fut les Etats-Unis, ce système gouverné par des fondamentalistes chrétiens, qui accueillent la stérilité endémique comme un châtiment divin… et qui font des femmes fertiles des Servantes, véritables esclaves sexuelles au service des élites de Gilead en mal de progéniture, attendant chaque mois de se faire passer dessus par le maître de maison entre les jambes de sa femme. Charmant. Intéressant pour les ressorts du totalitarisme, et les répercutions sur l’intimité des femmes.
      • Equilibrium, de Kurt Wimmer, sorti en 2003 et éclipsé par Matrix: Revolution cette année-là, est un film que j’aime beaucoup. Il nous emmène à Libria où toute émotion est interdite, et où les citoyens ont obligation de s’injecter quotidiennement un inhibiteur pour ne rien ressentir. Tout objet, artistique ou quotidien, censé susciter la moindre émotion, doit être détruit, et chaque Transgresseur qui se permet de ressentir est jugé et condamné. Les gardiens de ce système sont les Ecclésiastes, sorte de super-flics sur-entrainés et endoctrinés. Mais l’un d’entre eux, suite à l’exécution de son coéquipier pour Transgression, va oublier sa dose et se trouver en proie à des émotions refoulées depuis longtemps… Une très belle esthétique pour cette série B de bonne facture avec un très beau casting – et une belle mort de Sean Bean en prime.
      • L’Âge de Cristal est une série de 1977, basée sur le film éponyme sorti un an auparavant et lui-même tiré d’un roman de S.F. Après un conflit mondial particulièrement meurtrier, des survivants ont créé la Cité des Dômes, un immense espace souterrain où les humains, élevés en pouponnière mènent une vie hédoniste jusqu’à leurs trente ans, âge qu’ils ne doivent pas dépasser pour éviter la surpopulation: le nombre d’années qu’il leur reste à vivre est visible grâce aux variations de couleur du cristal que chacun porte incrusté dans sa main. Les jeunes trentenaires au cristal devenu sombre sont alors exécutés lors d’une cérémonie appelée le « carrousel ». Les gardiens de cet ordre, les Limiers, traquent les Fugitifs qui cherchent à échapper à cette vie en CDD en quittant la cité, à la recherche d’un sanctuaire. Un jour, Logan, un Limier, après qu’on ait retiré plusieurs années à son cristal pour lui permettre d’infiltrer les Fugitifs, décide finalement de les rejoindre et quitte la Cité des Dômes avec la jeune Jessica. Entre dystopie et aventure, les deux jeunes gens découvrent le monde de la surface, des années après la guerre, en espérant retourner changer les choses à la Cité. Bon moment de télévision en perspective, mais aussi une bonne dose de kitsch surannée.
27. Votre robot préféré

Le facétieux Johnny 5 de Short Circuit et Appelez-moi Johnny 5. J’ai un gros penchant pour la scène où il tente d’imiter le saut d’une sauterelle alors qu’il se déplace sur des chenilles… Mais c’est juste parce que je suis une grande enfant.

28. Quel livre de l’imaginaire aimeriez-vous voir à l’écran?

J’adorerais voir Parade nuptiale de Donald Kingsbury en film ou en série. En revanche, il faudra un sacré talent pour mettre en scène une telle société et pour nous rendre ces cannibales aussi paradoxalement sympathiques que dans le roman.

29. Un alien

Mon cœur balance entre ce petit merdeux de Rygel dans Farscape, ancien Dominar (une sorte de roi) en fuite au bord du vaisseau où voyage le héros, après avoir été renversé par son cousin, et Watto, ce bon roublard de ferrailleur dans Star Wars I. Rien que pour son: « Tu te prends pour un Jedi à faire des passes ave’ les mains comme ça… »

30. Le dernier livre de l’imaginaire que vous avez lu

J’ai achevé récemment Les Testaments de Margaret Atwood, suite de La Servante écarlate. Mais bizarrement, cette fois-ci, j’ai très moyennement adhéré et j’ai pas mal de réserves par rapport à l’histoire un peu trop simple, et le traitement des personnages. Les intentions de l’auteure y sont probablement louables, mais j’ai l’impression que tout se fait au détriment de l’histoire. C’est pour ça que je n’ai pas pris la peine de rédiger une chronique, ne pouvant me défaire de l’impression que c’était juste surfer sur le succès de la série… Je n’aime pas penser de la sorte, mais pour le coup, c’est vraiment l’effet que ça m’a fait.

31. Un salon de l’imaginaire

Les Utopiales de Nantes, bien sûr!

Conclusion – Rêves et recommandations

Voili-voilà, j’espère que cette petite sélection de livres, films, séries, personnages ou artéfacts mythiques vous aura plu et donné envie d’en découvrir certains que vous ne connaissez pas encore! N’hésitez pas à cliquer sur les liens vers mes différentes chroniques pour en apprendre plus, et à me suggérer romans et films qui pourraient me plaire!

En attendant, je vous souhaite une excellente soirée et je vous dis à très bientôt pour de nouvelles chroniques!

Blanche Mt.-Cl.

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse de livres et de films SFFF mais pas que (de tout ce qui raconte de bonnes histoires, en général), auteure en herbe, je viens de lancer mon premier roman "Le Sang des Wolf" en auto-édition chez Librinova! N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.