Bilan Janvier-Février 2019 (II) – Films et Inspirations

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Madre de Dios, ça faisait des lustres depuis hier, n’est-ce pas? 😉 J’espère que ceux d’entre vous qui ont lu la première partie de ce bilan y ont trouvé des idées de lecture sympas…

Me voici donc de retour avec la suite de ce gros, très gros bilan. Après les nouvelles d’internet et les lectures hier, je vais aujourd’hui partager mes derniers films visionnés, ainsi que mes petites inspirations et envies créatives du moment… Et c’est parti!

Du film, du film et du film

Niveau chroniques, il n’y a pas eu grand-chose de publié sur le blog, hormis celle dédié au très étrange Toys de Barry Levinson, qui vous emmènera dans un monde au-delà de votre imagination. Je dis « étrange »… je devrais dire « super barré » parce que c’est un putain d’OVNI. Enfin, je vous laisse vous en rendre compte, ça vaut son pesant de cacahuètes.

Je suis également en train de préparer une chronique sur l’adaptation de Silence par Martin Scorcese … (Oui bon, hein, j’ai des goûts assez spéciaux, comme vous le savez, puisque je vous disais dans le précédent post que j’avais dû être trappiste dans une autre vie!) Bref, l’article consacré à ce film par un réal de choc, avec un casting de choc, sera en ligne avant la fin de cette semaine, ou au début de la prochaine… Après, je suis la seule de mon entourage à l’avoir vu, et je suppute que si mes proches le voyaient, je serais peut-être bien la seule à aimer! ❤️ Mais nous verrons bien!

Commençons par les sorties récentes:

  • J’ai ENFIN vu BlacKkKlansman de Spike Lee en BluRay!
    Ça y est! Le sujet m’intéressait beaucoup. En effet, j’avais déjà entendu parler de l’infiltration du Klan par le policier noir Ron Stallworth. Avec l’humour tordu que l’on me connaît, je trouvais ce cas d’école savoureux du fait que ces crétins déguisés pour Halloween se soient fait avoir de la sorte – tellement que j’ai ri la première fois qu’on m’a raconté l’histoire, tout comme j’admirais la prouesse.
    Même si je n’ai pas été transportée par le film, qui aime à prendre tour à tour le ton du plaidoyer ou de la comédie policière, j’ai bien aimé l’ambiance et certains partis pris de BlacKkKlansman. En revanche, j’ai trouvé que le montage d’images de Donald Trump (vous trouvez pas qu’on voit suffisamment assez sa sale gueule?… Après celle des deux héros du film, ça pique les yeux!) à la fin relevait de la surenchère et qu’en termes à la fois de fond et de forme, l’œuvre aurait gagné en puissance sans cela, en  intemporalité et universalité, car un tel sujet le méritait vraiment. Quand bien même je cerne assez bien l’intention et l’engagement de Spike Lee… Sinon j’ai beaucoup apprécié le duo d’acteurs principaux, qui se complètent très bien à l’écran, et qui insufflent une réelle dynamique au récit. J’ai ri à quelques scènes de téléphone – énormes, et j’ai même eu un petit regain de tension quand Flip se retrouve seul dans la cave avec l’autre taré antisémite. En même temps, si vous me connaissez un peu, vous savez que je n’aurais pas aimé qu’on abîme l’ami Flip, pour peu avenant qu’il soit.
    Après pour moi, ce n’est pas le film « coup de poing » que la presse a décrit. Pour que je le perçoive comme tel, ça s’est joué à des détails. Aussi je trouve un peu too much qu’il ait été nominé aux Oscars du Meilleur Film – plus pour récompenser le sujet pour la qualité artistique, d’après moi, mais Mister Lee y a visiblement cru dur comme fer. Et même si j’aime beaucoup Monsieur Adam « Regard qui tue » Driver, ça m’aurait ennuyée qu’il rafle l’Oscar du meilleur second rôle pour Flip quand je sais qu’il a déjà eu et aura très certainement de meilleurs rôles. 😏 Ceci dit je reverrai volontiers BlacKkKlansman à l’occasion car je le trouve tout de même intéressant à bien des égards, j’adore l’atmosphère et la musique de la période, l’agitation post-Droits civiques qui montre que tout n’était pas gagné dans les mentalités. Et je vais probablement lire le livre de Ron Stallworth, qui me faisait déjà de l’œil avant la sortie du film. À mon avis, il n’a pas dû manquer d’être ré-édité et de connaître un regain de ventes!
  • J’ai été voir Glass au cinéma. J’étais exaltée, c’était ma première sortie cinéma depuis des lustres. J’avais adoré Incassable et Split, ainsi que le super casting avec des mecs qui envoient du pâté comme Bruce Willis, Samuel L. Jackson et James McAvoy. J’avais aussi aimé découvrir la jeune Anya Taylor-Joy dans Split. Et que vous dire?…
    En fait, je ne sais absolument pas quoi penser de Glass. Si le parti pris « pas-grand-spectacle » me plaisait bien dans les précédents opus, j’ai moyennement adhéré cette fois-ci. D’une part, il ne se passe pas grand-chose dans le film, et même si certaines scènes m’ont émue, le super final où tout le monde a une méga épiphanie m’a un peu gonflée. Je suis donc sortie du cinéma en me disant: « Merde? Tout ça pour ça?… » C’est vraiment, VRAIMENT dommage car je l’attendais. Et puis j’aimais bien Hedwig, surtout quand il danse! 😂
    C’est ballot, car je m’en faisais une joie!

Ceci dit, comme j’avais du temps pendant que mes manucures du dimanche séchaient, ou l’après-midi devant Arte et le soir, je m’en suis donné à cœur joie niveau cinéma… Je me suis donc fait une orgie de vieux films et de rediffusions, avec pas mal de comédies musicales à la clé. On effet, on m’a offert plusieurs coffrets de BluRay et DVDs à Noël alors bon… 😉 D’ailleurs je n’exclus pas de faire prochainement un petit top dédié à des comédies musicales prochainement. Donc, pèle-mêle, voici quelques comédies musicales vues depuis les Fêtes:

  • Les Sept Femmes de Barbe Bleue, une comédie musicale sur fond de western, méconnue et tellement drôle… Mais drôle! Je pense que j’en parlerai dans un top.
  • La Vallée du Bonheur, un film musical des années 60 avec Petula Clark et Fred Astaire vieillissant qui montre que la vague Peace and Love était passée par là.
  • New York, New York qui suit le parcours tortueux d’un couple d’artistes dont l’amour souffre des aspirations de chacun, avec les excellent Liza Minelli et Robert de Niro – un film assez triste quand on y pense.
  • Une Étoile est née avec James Mason et Judy Garland (la mère de Liza Minelli), ou un acteur has been épouse une jeune femme prometteuse qui contrairement à lui, connaît un succès grandissant… Un film triste aussi.
  • Brigadoon, un conte magique et romantique sur fond de vieille Écosse avec Gene Kelly et la fantastique et très classe Cyd Charisse. Et puis ça vaut juste le coup de le voir pour la réécriture
  • Entrons dans la danse avec Fred Astaire et Ginger Rogers, sur un couple d’artistes (encore!) qui connaît des tensions créatives et des aspirations divergentes
  • Haute Société, un vaudeville musical avec Grace Kelly en riche héritière hésitant entre plusieurs hommes à la veille de son second mariage, Frank Sinatra, Bing Crosby et l’inimitable, l’irremplaçable Louis Armstrong. La trompette de Louis, c’est l’assurance d’une magie qui opère. Une petite comédie de mœurs légère qui se savoure sans arrière-pensée!

Autres classiques que j’ai eu l’occasion de voir grâce à ma collection personnelle et à Arte: À l’Est d’Eden et Géants avec James Dean, Le Crime était presque parfait d’Alfred Hitchcock, la comédie western Le grand McLintock avec John Wayne où un cow boy aisé doit faire face au retour de sa femme qui arrive de la Grande Ville et qui veut trouver un bon parti pour leur fille, et La Dernière Caravane, autre western où cette fois-ci, un métis comanche aide les pionniers survivants d’une attaque d’Apaches à gagner Tucson à travers le désert en restant caché de leurs adversaires (c’était plutôt pas mal!). Et récemment, je me suis fait La Maison des otages avec Humphrey Bogart en taulard en cavale qui prend toute une famille en otage – je ne l’avais encore jamais vu dans un rôle de méchant après l’avoir kiffé dans Sabrina et Casablanca. Quant au reste, j’ai visionné pas mal de conneries rediffusées sur le câble, ainsi que les deux films Paddington pour le minois de cet adorable petit ours. 💗 Parce que j’ai un cœur en marshmallow.

Et enfin: un plaisir coupable de fangirl avec le re-visionnage des Épisodes IV à VI que je ne m’étais pas faits l’an dernier – et les deux suivants pour le plaisir re(ti)nien et reptilien de mon cerveau. 😉

Un peu d’écriture et de création

Le Sang des Wolf a franchi une nouvelle étape: sa première critique négative sur Amazon… Et quand je dis « négative », il s’est fait TAILLER. En somme rien ne va, et il semblerait que je ne sache pas écrire parce que je gagnerais à participer à des ateliers d’écriture, le truc qui se veut constructif sans vraiment l’être. Bon. Je m’attendais aux critiques négatives, de toutes les façons… Tant pis, hein, après tout on ne peut pas être réceptif à tous les styles. Et j’ai déjà participé à des ateliers ou des challenges, pour info. Ça peut apprendre à se canaliser mais ça ne fait pas tout, qu’on se le dise. Car contrairement à ce qu’aiment à nous faire croire certaines méthodes aux titre aussi prometteur qu’ « écrire un best-seller« , il n’y a ni recette miracle, ni une seule façon de bien écrire, ou de raconter une bonne histoire, tout comme il n’y a pas de recette pour le succès – le facteur chance est souvent déterminant. Après on adhère ou pas… Et la critique, c’est pareil, constructive ou non, si on se laisse bouffer par elle, on n’avance plus non-plus. Et cette fois-ci, moi qui d’habitude me remets toujours en question, je me suis dit que ça valait le coup que je prenne le risque de suivre mon idée. Car je sais où je vais, et où je veux emmener mes lecteurs.

Ceci dit, si je souhaite poursuivre selon mon idée, loin de moi l’idée de négliger la critique, car s’il est une chose dont m’a fait prendre conscience ce commentaire, c’est qu’il faut que je me magne le boule pour avancer dans la suite. Pour mes quelques lecteurs déjà fan que je ne veux pas frustrer et pour les nouveaux qui attendent peut-être une suite pour entamer le premier volume… 🐺 Voilà, c’est que moi je sais où je vais, mais les lecteurs ne sont pas devins, et je conçois que les questions laissées en suspens engendrent des frustrations. Et j’ai réussi à débloquer quelques points qui me posaient problème, qui vont m’amener à considérer l’histoire sous un autre angle et j’espère que l’évolution de mon héroïne – vers son côté obscur 😏 – vous plaira  et que vous aimerez découvrir ses talents à peine effleurés dans Le Sang des Wolf, et que vous aimerez encore plus le fascinant héros de cette histoire! Tout comme vous apprécierez les personnages à peine apparus qui vont prendre plus d’importance! 😃 Après, comme il se doit, je vous invite à vous faire votre propre opinion de cette histoire en vous procurant le roman! Et n’hésitez pas à me demander des marque-pages, il m’en reste quelques uns.

Par ailleurs, je l’évoquais vite fait la « création visuelle » avec Instagram hier. Car c’est un fait, j’aime bien Instagram, j’aime bien ce que j’ai fait de mon feed, même si ce n’est pas la déco nature et minimaliste en vogue et même si l’algorithme d’Insta, et certains abonnés, ne l’aiment pas. Il faut dire que chez moi ça prend une tournure indus-bohême-baroque avec la réception d’un nouveau meuble très coloré, mais si je suis bien comme ça, et si ça peut me permettre de varier les plaisirs sur les décors de mes posts, c’est tout bénèf’. 😃 Bref, je vais faire quelque chose que j’ai sans cesse repoussé, mais que je vais faire au nom de l’efficacité de l’auto-promo de mon roman, mais… je vais montrer ma tronche sur les photos. Histoire d’humaniser le truc, et si ça peut me permettre d’oublier un peu mes complexes, et me pousser à prendre à nouveau soin de moi, car chômage et déprime aidant, ma coquetterie naturelle est en berne. Je vais pas débarquer avec la dégaine d’une instagrameuse mode, hein, je vous rassure (et de toutes les façons, je suis pas assez bombasse pour ça! 😆). Mais si ça peut me faire une thérapie de choc… Y a six ans, j’avais bien réussi à vaincre ma timidité en faisant hôtesse, alors pourquoi est-ce que je ne soignerais pas mon laisser-aller par la photo, en m’adaptant un peu aux codes de l’auto-promo (ARGH!) et en restant moi aussi. Bref, même si je ne compte pas non-plus vous inonder de selfies, je m’en excuse d’avance pour ceux que ça gonfle. D’autant plus que je prévois de faire de petites chroniques ou de petits bilans en format vidéo, d’ici quelques temps. Je me dis que comme je n’ai pas encore la motivation pour une chaîne YouTube, ça me ferait, dans un premier temps, un excellent entrainement. 😉

Pour les « arts créatifs », je me suis mis en tête d’apprendre, en plus du tricot, le crochet. Et ça n’a pas été une mince affaire, car j’ai galéré ne serait-ce qu’avec mes toutes premières malheureuses tentatives pour crocheter granny square… ceci dit, je n’ai pas tardé à savoir lire les diagrammes. La motivation que j’ai trouvé est donc la suivante: de petits packs de crochet pour fabriquer des personnages de Star Wars en miniature. Je craque sur Yoda et Jabba – oui parce que ça y est, même si c’est une ordure de la pire espèce, j’aime Jabba depuis la Trilogie Yan Solo. Suite au prochain épisode (et avant le IX en décembre, j’espère!), pour voir comment je m’en sors avec des projets simples, et avec mes petits bonhommes… Au pire, je pense que vous pourrez voir ça sur Instagram! Je vous montrerai mon premier stormtrooper si je ne pète pas les plombs comme ça m’arrive depuis que j’ai paumé mon job, et que je ne décide pas de balancer tout mon matos geek! 😂

Ça me fait penser que je n’ai toujours pas avancé sur mes fan arts, pas plus que sur les toiles que je devais peindre pour mon salon, mais vous comprendrez qu’avec l’écriture que j’ai placé en priorité, j’ai d’autres chats à fouetter! 😏 Je n’abandonne pas l’idée de créer un autre compte Insta pour mes illustrations, peintures et créations graphiques quand je m’y serai remise.

Conclusion – A l’abordage de mars

Donc voili-voilà, un bilan plutôt positif somme toute, même si je souffre toujours du chômage et de la solitude ces dernières semaines, et même si moi qui avais des envies et des projets au niveau personnel, je vois les possibilités de les voir se réaliser diminuer avec mon manque de vie sociale. Ce n’est pas encore la grosse déprime, mais les temps sont durs, sans la possibilité de voir des personnes que j’apprécie mais qui, installées depuis plus longtemps que moi, ont des vies bien remplies. J’ai donc l’impression de ne pas exister à l’extérieur d’un travail, et c’est assez perturbant, je me sens assez triste de ce constat. Et du coup, ce n’est pas évident de me laisser vivre en attendant de retrouver du boulot, de me consacrer à la lecture et à la création.

Ma famille a beau me dire de profiter d’avoir tout ce temps pour moi, c’est bien difficile quand on est toute seule H24. Et sans mille et un trucs à faire et à lire, quand je ne suis pas découragée, je ne sais pas du tout si je supporterais aussi bien cette période incertaine. J’ai des coups de mou, des angoisses, je vois avec terreur le temps passer, parfois je m’en prends à mon côté geek en me disant que je suis conne de triper sur de tels trucs. Mais je m’occupe, et comme vous le voyez avec ce bilan, c’est aussi l’occasion de partager de belles choses sur ce blog qui a pris une toute nouvelle importance pour moi depuis la perte de mon emploi. Je peux y parler de choses que j’aime et garder la tête hors de l’eau, même si je me sens coupable de m’y montrer un peu plus intéressante que je ne le suis « dans le civil ». Je remercie donc celles et ceux qui continuent à suivre ce blog, à échanger avec moi et à m’encourager, ainsi que les lectrices qui ont parlé en bien de mon roman sur leur blog ou ailleurs. ❤️ Je souhaite que vous continuiez à passer de bons moments sur Les Mondes de Blanche, et y découvriez des romans et des films susceptibles de vous intéresser, et que mes écrits – notamment la suite des aventures viennoises du Sang des Wolf – continuent de vous enchanter.

J’espère donc vous avoir donné envie de découvrir mes éventuelles futures petites vidéos sur Instagram, de vous pencher sur les livres et les films évoqués (même s’il y en a une foutue pelleté!), de découvrir mon roman ou mes futurs fan arts et personnages de Star Wars en crochet! 😉 En attendant, je vous dis à bientôt pour de prochaines chroniques, et qui sait, peut-être des lectures vraiment exaltantes et de bonnes nouvelles concernant ma recherche de boulot et l’avancée de mes écrits!

Blanche Mt.-Cl.

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure en herbe, je viens de lancer mon premier roman "Le Sang des Wolf" en auto-édition chez Librinova! N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

7 réflexions au sujet de “Bilan Janvier-Février 2019 (II) – Films et Inspirations”

  1. Ah le chômage, je te souhaite de trouver un boulot qui te plaît ! Ici on est fan de Paddington. Et de star Wars 😉 je suis curieuse de voir ta bouille aussi, mettre un visage sur un nom c est toujours plus sympa, mais je pense qu’ il ne faut pas que tu te sentes obligée. J aime bien ton avatar je trouve que ça t’identifie bien. Et pour l’écriture, c est comme pour tout je dirai on ne peut pas plaire à tout le monde , le principal c est de toucher un public. Ce soir j ai fait la devoir de rédaction de mon fils qui était au bout de sa vie, j ai hâte de voir ma.note et si je n’ai pas perdu la main ahaha

    Aimé par 2 personnes

  2. Je suis à 100% d’accord avec tout ce que tu as dit sur Blackkklansman. Et merci mon dieu que Driver n’ait pas eu l’Oscar, je rêve de le voir recevoir la statuette (il l’aura ON EN EST SUUUURE) pour un rôle bien plus éblouissant que celui de ce bon vieux Flip (même si le tartan lui va très bien).

    Prends bien soin de toi, et même si je comprends paaaarfaitement tes angoisses (nous avons les mêmes) sache que rien mais ALORS rien ne dure éternellement et que les choses vont finir par bouger. ❤

    Aimé par 2 personnes

    1. J’étais HYPER soulagée, tu parles! Le mec peut être tellement plus intense à l’écran (même avec 20 kg en moins dans « Silence » et l’air d’être constamment sur le point de tomber raide, il m’a TUÉE!), que je lui souhaite un Oscar du Meilleur Acteur!…

      Merci pour tes encouragements en tout cas! 🙂 Je penserai à toi quand je ferai mes persos Star Wars au crochet! 😂

      Aimé par 1 personne

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.