En Attendant Noël (II) – Cinq chansons de Noël qui m’ont traumatisée

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Chose promise, chose due! Il y a deux jours, je vous envoyais du lourd avec cinq chansons de Noël que vraiment, VRAIMENT,  j’adore, et que je vous invite à écouter dare-dare, et je vous promettais à la fin de revenir avec cinq chansons qui celles-ci, m’ont traumatisée.

Autant la dernière fois, nous étions sur le répertoire classique américain rock’n’roll et jazzy, autant maintenant, je nous ramène dans l’hexagone. Parce que même si les chansons de Noël, c’est un peu guimauve partout, je crois que c’est pire quand on comprend les paroles! 😂 Et c’est parti pour une grosse, grosse poilade car je vous exhume quelques perles. Présentation que je dédie à ma tante dans le Sud, qui je l’espère lira cet article, parce que je tapes des barres toute seule rien qu’à l’écrire. Parce que cet article est en majeure partie SA FAUTE! 😂

Noël ensemble – Ensemble (2000)

Tous les ans en France, des artistes sortent des titres pour des organisations caritatives, qu’il s’agisse de lutter contre la pauvreté, la maladie et même la soif en Afrique. Bien souvent, elles passent sur les ondes jusqu’à écœurement, et la plupart du temps ma foi, musicalement, je ne trouve pas ces titres ouf. Je veux bien aider mais je préfère faire un don plutôt que d’acheter un single que je n’aimerais pas. Par exemple, je n’étais pas fan de Des Ricochets de Paris-Africa, mais les paroles avaient le mérite d’avoir une certaine poésie et le rythme n’était pas désagréable. En revanche s’il est une chanson caritative qui m’énerve et me hérisse le poil au plus haut point, c’est Noël Ensemble d’Ensemble. Oh putain qu’elle m’énerve alors que pris séparément, il y avait certains artistes que j’aimais bien.

Et pour finir, mes grand-parents avaient acheté le single et je me le suis tapé pendant les Fêtes… 😱 Donc, encore des années plus tard, cette chanson me gonfle encore.

Petit Papa Noël – Tino Rossi (1946)

Le grand classique français de Noël – j’imagine qu’on y parle cadeau car dans l’après-Guerre, après les privations occasionnées pendant six ans, ça faisait rêver. Qu’est-ce  qu’on a pu en bouffer depuis! Un peu moins maintenant que la télé passe à tour de bras des téléfilms et films américains, mais quand j’étais petite, vous pouvez être certains qu’on se la tapait encore, à grand renfort d’envolées de voix de Tino Rossi. Et à l’époque des cassettes audio, l’une de mes tantes avait eu la bonne idée de faire une petite compil’ et elle n’avait pas oublié cette horreur qui a vrillé les oreilles de plusieurs générations.

D’ailleurs les chansons suivantes sont toutes issues de cette fameuse cassette qui m’a confrontée à quelques perles… Et comme je suis sympa, je vous mets le premier « clip » de Petit Papa Noël. De 5 minutes. Oh c’est pas trop ouf?… 😄 #SourireSadique

Prière de la Charlotte – Marie Dubas (1933)

Lorsque ma tante bien intentionnée a fait cette cassette pour ma mère quand nous étions petits, elle l’a terminée en beauté avec un poème de Noël de 1933, dit par une chanteuse de music hall et comédienne de l’époque, Marie Dubas. Le tout narre la nuit de Noël d’une femme sans abri, à grand renfort de violons, qui raconte ses malheurs à la Vierge. Ouh putain, si la gouaille parisienne de la dame et son parler particulier nous faisait parfois rire mon frère et moi (la prononciation qui donne l’impression qu’il y a des accents circonflexes partout), ça reste super triste.

Bon elle clamse à la fin comme la Petite fille aux allumettes, et le tout n’est pas d’une gaité folle. J’ignore si c’est une blague douteuse de ma tante concernant l’ajout de cette atroce chanson, car déjà enfant, ma mère n’aimait pas cette chanson car vraiment trop triste. Alors certes, tout le monde n’est pas joyeux à Noël, les difficultés ne s’arrêtent pas pour des gens malheureux, mais merde, pourquoi infliger l’histoire et le son affreux de la Charlotte à des enfants pour le Réveillon?

Noël 70 – Les Poppys (1970)

Autre cadeau de ma tante sur sa compil’. Alors maintenant, j’arrive avec DU LOURD, les amis. On passe du triste au kitsch. Aujourd’hui on se tape les reprises des Kids United… au début des seventies, en France, il y avait Les Poppys, constitué d’interprètes des Petits chanteurs d’Asnières, un chœur de garçons fondé en 1946. Dans les années 70, sous la houlette du producteur Eddie Barclay et d’un ancien membre des Petits Chanteurs à la Croix de Bois à la direction artistique, Les Poppys interprètent des chansons inspirées de la veine hyppie, qui se veulent contestataires, sur des thèmes d’actualité, où il est question d’amour, de guerre, de religion, etc… Je l’ignorais jusqu’à ce que je fasse quelques recherches pour cet article, mais les gamins ont eu un succès monstre, et de même en Allemagne et au Pays-Bas. Ouais, ouais!

Personnellement, je n’aime pas trop les groupes de gamins en musique. Si vous voulez me voir partir en courant, envoyez-moi les Kids United qui chantent du Sardou, et les petites voix des Poppys m’agacent un peu. Ceci dit, avec le temps, je comprendrais que la sonorité marquée très années 1970 de Noël 70, qui fait sans doute le charme du truc pour les amateurs, ainsi que le thème – il s’agit des enfants dans les pays en guerre, un sujet qui d’habitude me parle – et l’appel à la paix puissent plaire. J’imagine que ma mère et mes tantes avaient dû aimer quand elles étaient enfants… Sinon, les pantalons, les chemises à carreaux et les coupes de douille, c’est cadeau! En vrai, je ne déteste pas complètement cette chanson, mais la raison pour laquelle elle m’a traumatisée est la suivante: vous allez avoir dans la tête le petit Noëëëëël Noëëëëëëël Noëëëëël Noëëëëëëël Joyeux Noëëëëël pour un sacré bout de temps. 😆

Jésus est né en provence – Robert Miras (1973)

Cadeau ULTIME de ma tante sur sa compil’ pour clore cette petite présentation, je passe du kitsch, au kitsch ULTIME. Que les lecteurs du Sud de la France me pardonnent – mais comme le dit la chanson « on blague un peu dans le midi ». Je ne sais pas grand-chose et je n’ai pas trouvé grand-chose sur l’interprète de Jésus est né en Provence, Robert Miras, à part qu’il est originaire des Bouches-du-Rhône. Je ne sais pas qui diable a pondu les paroles de cette chanson, ça plus la musique KITSCH à mort, hyper inspirée derrière qui cumule les poncifs de Noël avec chœurs, sons de cloche et trompettes en intro style chœur des anges et tout… Plus l’accent appuyé de Robert Miras – En’tre Avignon et les Saiiiiii’nteuh-Mariiiiiieuh… – on est dans le too much complet. Comme dirait Cristina: « Y a trop d’informations mon chéri… »

Et voilà pourquoi cette chanson me « traumatise », c’est que je n’arrive même pas à la prendre au sérieux. Je me marre à gorge déployée dès l’intro. En vrai, je suis certaine que si mon frère était avec moi et que je mentionnais cette œuvre, on se mettrait à chanter à tue-tête le refrain en prenant nous aussi un accent à couper au couteau. J’ai l’image en tête et j’en suis déjà morte de rire. Je vous laisse donc sur cette chanson et je vous souhaite bon courage pour vous l’ôter de la tête.

Conclusion – Désolée… non en fait! 😂

Bon, je ne suis qu’à moitié navrée de vous avoir infligé des trucs pareils, j’espère que ma tante ne s’est pas vexée de ce que j’ai dit sur sa compil’ de Noël (sans déconner, il y avait quand même quelques chansons sympas dessus!), et je vous avoue qu’au moins pour la dernière chanson, j’ai tellement ri que ça en valait vraiment le coup. J’espère que vous vous serez également amusé avec ces perles, que je vous déconseille pour le Réveillon – à moins d’être au bord du coma éthylique, et ça je ne le recommande pas non-plus.

Et vous, vous avez des bêtes noires de Noël? Vous êtes traumatisés par certaines chansons? Vous avez un avis à donner sur Jésus est né en Provence?… Exprimez-vous en commentaire, qu’on se marre un coup, et surtout, passez une excellente fin de journée!

Blanche Mt.-Cl.

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure en herbe, je viens de lancer mon premier roman "Le Sang des Wolf" en auto-édition chez Librinova! N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

3 réflexions au sujet de “En Attendant Noël (II) – Cinq chansons de Noël qui m’ont traumatisée”

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.