Bilan d’Août 2017 – Lecture non-chroniquée, écriture, graphisme…

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Malheureusement une déception…

J’espère que vous passez un excellent week-end, et que vous repartirez gonflés à bloc ce lundi! Quant à ceux d’entre vous qui reprennent le travail ou les cours demain, je vous souhaite bonne chance et plein de bonnes choses!

Je reviens en cette fin de semaine avec un petit bilan du mois! Encore une fois, je remercie les nouveaux abonnés pour l’intérêt qu’ils témoignent à ce modeste blog, ainsi que les fidèles de toujours pour leur assiduité ce dernier mois. Et auprès de vous tous, je m’excuse pour mon absence de vos blogs ces derniers temps! C’est qu’entre le boulot, les transports et la correction du roman, je n’ai pas eu le temps de me consacrer au blogging comme je l’aurais souhaité!

Qu’à cela ne tienne, je me rattrape avec un petit état des lieux en lecture et écriture, ainsi que graphisme et projets. Je vais commencer avec les lectures, ajouts à la PAL et livres qui ne seront malheureusement pas chroniqués ici…

L’état des lectures

Tout d’abord, je vais vous faire part de mes deux dernières lectures, qui ne figureront pas dans mes prochaines chroniques livresques. Et ce pour des raisons différentes.

Le premier des deux, Le Don du Loup, d’Anne Rice, ne m’a pas du tout, mais alors pas du tout emballée. J’en suis vraiment navrée, car je sais à quel point nombre d’amateurs et amatrices de fantastiques apprécient cette auteure pour son œuvre dédiée aux vampires. Cependant, je n’ai pas du tout adhéré, et pour la première fois depuis au moins vingt ans, j’ai lu les derniers chapitres (donc les 80 dernières pages sur 600… AH!) en diagonale, car je n’en pouvais plus. Bref, il y a pas mal d’éléments que j’ai trouvé vraiment vieillot pour un livre censé se passer en 2011, des personnages que je trouve même moins intéressants que ceux que j’ai créés dans mes propres écrits (c’est dire! 😉 ), une histoire un peu molle avec des twists bancals… Certaines idées n’étaient pas à jeter, mais je trouve que malheureusement le tout n’est pas bien amené. J’ai eu l’impression qu’on avait tenté de transposer dans le San Francisco moderne la Vielle Europe, mais dans tout ce qu’elle a de plus kitsch et vieillot, comme un joli tableau exotique mais sans vraiment la comprendre. Une déception pour moi qui aime les histoires de loups-garous, et qui attendais beaucoup de la part de cette auteure. Donc je ne souhaite pas m’appesantir dessus sur plus d’un paragraphe. 🙂

Ma toute dernière BD, ainsi que deux nouveaux venus de ma PAL… On peut dire que mes lectures sont très diversifiées!

Ensuite, j’ai achevé ce week-end une BD un peu particulière, qui m’avait tapé dans l’œil il y a peu de temps: le tome 12 de la collection Homme de l’année des éditions Delcourt, à savoir 1927 – Le robot de Metropolis. Vous savez à quel point ce film et le roman dont il est tiré m’obsèdent! 🙂 Je l’ai lu directement après l’avoir acheté, car j’avais très envie de vous conseiller quelque chose en rapport avec cette très belle œuvre, qui mettrait un peu plus l’accent sur l’interprète de Maria et du Robot, Brigitte Helm, alors jeune dactylo du studio de l’UFA, âgée de 19 ans et présentée au réalisateur par sa mère. Metropolis lança sa carrière et la jeune Brigitte tourna environ trente films les neuf années suivantes (contrairement à ce que nous dit le résumé du livre), avant de quitter l’Allemagne avec son mari juif Hugo von Kunheim en 1935. Or si la BD est intéressante malgré le fait qu’elle romance beaucoup l’histoire (Fritz Lang ne trouve pas d’interprète, il est poursuivi par une organisation secrète et a la vision de Brigitte Helm pour son robot…), il est finalement assez peu question du film en lui-même et de la jeune actrice qui pourtant a eu un destin tout à fait intéressant. Si vous lisez l’allemand, je vous recommande de cliquer sur le lien vers cet excellent article dédié à la dame. En plus j’y ai découvert que j’avais deux (et demi) GROS points communs avec elle, dont le métier qu’elle voulait faire quand elle était petite! Ce n’est pas important, mais comme elle joue dans un de mes films préférés… Cela m’amuse!

Par ailleurs, quand bien même je n’en ai fait l’acquisition que tardivement, je suis actuellement en pleine lecture d’un hors-série du Point dédié à Charles Baudelaire, qui est l’un de mes poètes favoris. Aussi je pense, prochainement, lui dédier un article, entre dossier de presse et présentation des Fleurs du Mal, où je vous ferai part de mon amour pour cette poésie sombre et rageuse, ciselée et alchimique. Je pense sincèrement que cela s’inscrit dans la ligne éditoriale du blog… d’autant plus que le monsieur est quand même celui qui a traduit Edgar Poe en français! 🙂

Pour le reste des chroniques livres et cinéma d’août, je vous renvoie aux archives du blog! 🙂

Les nouveaux venus de la PAL

J’ai vaguement évoqué les derniers venus de ma PAL. En effet, je me suis permis un petit craquage livresque ces derniers jours. 🙂 J’ai succombé à l’appel de livres qui me font envie depuis un certain temps… et même depuis récemment. 🙂

J’ai donc acquis ces derniers temps Metro 2034 de Dmitry Glukhovsky, la suite de Metro 2033, l’un de mes véritables coups de cœur de l’année dernière. Une œuvre de SF puissante et angoissante, portée par un véritable souffle, épique et existentiel… Bref, je n’ai pas assez de mots pour qualifier ce livre grandiose. À la vérité, j’ai un peu peur de la suite, car ce livre-là mat en scène d’autres personnages que ceux du premier opus, dont j’aimais beaucoup le héros… Mais étant donné qu’Artyom est de nouveau présent dans Metro 2035 sorti cette année, il faut absolument que je m’y colle! 🙂

L’autre volume qui me faisait de l’œil depuis un moment n’est autre que Le Golem et le Djinn d’Helen Wecker. Déjà, je suis assez fascinée par la légende des Golems et par les créatures fantastiques… Aussi j’espère que contrairement aux derniers livres édités chez Bragelonne que j’ai pu lire (Mycroft Holmes) ou essayer de lire (Club Vesuvius, que j’ai préférer « faire adopter »), celui-ci ne me décevra pas, car le sujet, une romance dans le New York du XIXe entre Golem et Djinn sur fond de traque kabbalistique, me paraît vraiment très beau. Et puis merde à la fin, ils ne se mouchent pas du coude dans cette maison d’édition quand on voit le prix qu’ils vendent les ouvrages, alors j’en veux pour mon argent cette fois-ci, Madre de Dios! 😉

Les deux autres livres sont un peu particuliers: Le Kabbaliste, signé Patrick Levy (photo plus haut dans l’article), est un ensemble d’entretiens avec un mystique juif, plus précisément un Kabbaliste comme l’indique le titre, et de diverses questions philosophico-religieuses. Outre que le fait me fascine (pour des raisons que j’ignore), je souhaite m’en servir pour compléter mes recherches quant à la suite de mon roman, parce que les livres sur le Nazisme, ça devient vraiment flippant… Au passage, je n’aime pas emporter ces livres dans les transports, vous ne connaîtriez pas des boutiques où je pourrais acheter des protège-livres pour cacher les couvertures et avancer sur mes lectures partout où je veux sans avoir peur que l’on me juge? 😉 Bref, je suis tombée sur le Kabbaliste il y a peu de temps, et je souhaiterais vraiment comprendre cette pensée, ou du moins une partie.

Enfin, comme j’avais envie de quelque chose d’un peu plus léger, je me suis laissée tenter par Belle de Robyn McKinley. En fait, j’avais envie de quelque chose de différent de ce que je viens de lire, et je pense le commencer tout de suite, histoire de me vider la tête… Je viens de le commencer. Il n’a pas l’air très long, l’héroïne a du caractère… Je suppute qu’il me fera du bien avant de me lancer dans Metro 2034 ou la suite de la Trilogie martienne! Et si ça peut nous faire une chronique sympa ici, ce serait le top! 🙂

Écriture

Que dire? Que dire? De ce côté-là, je prends mon temps pour la correction du Sang des Wolf. Je préfère ne me faire que deux-trois chapitres par jours et le faire bien, ne rien négliger. J’ai d’ailleurs dépassé la moitié du livre la semaine dernière. Naturellement, et comme d’habitude, je suis assaillie par le doute et j’ai peur qu’aucun éditeur digne de ce nom ne veuille de cet ouvrage, ou bien que les lecteurs n’adhèrent pas… Oh lala! 🙂 C’est assez terrible! Déjà que j’ai tendance à me remettre constamment en question… mais il arrive un moment où il va falloir achever et passer à autre chose.

Notamment au tome II, car je sens que je peux en faire quelque chose d’encore mieux, de plus sombre et mature, où les personnages évoluent de manière intéressante, mûrissent. J’ai couvert des pages et des pages de notes, ne reste plus qu’à connecter tout ça avant de me lancer à corps perdu dans la rédaction et maintes relectures pour peaufiner ça. Mais je pense qu’au second coup, j’aurai une meilleure méthode, et peut-être plus de motivation si j’ai entretemps envoyé le second tome à des éditeurs.

Par ailleurs, je me suis remise à écrire la suite de Pourquoi les Vampires aiment Paris Plage. Il faudra que je la tape pour vous la montrer sur WattPad! 🙂

Graphisme et projets

Concernant le graphisme… Eh bien, j’aime toujours autant mon job, même si je me mets beaucoup de pression: j’ai envie d’exceller, pour montrer de quoi je suis capable… et pour évoluer également. Je sais que ça paraît prématuré, mais mes motivations sont surtout matérielles, si vous voyez ce que je veux dire! 🙂 Par ailleurs, je me sens un peu nulle, car n’ayant pas de vie sociale à l’extérieure (je n’ai vu aucun de mes amis depuis plus d’un an et demi – je sais, c’est tragique!), je n’ai jamais grand-chose à raconter, personne avec qui je partage des souvenirs…  bref, je n’ai pour le moment que mon travail et je souhaite que tout s’y passe bien, que mes collègues m’estiment pour ce que je fais là-bas à défaut d’autre chose.

Et j’ai eu récemment, de la part de mon entourage quelques remarques désobligeantes quant à mes choix. Je pourrais dire « fuck » et m’en foutre, mais cela est venu de la part de personnes dont je ne l’attendais pas, et cela m’a beaucoup blessée, voire rendue carrément malheureuse. Oui, j’aurais souhaité avoir déjà une bonne situation à mon âge, fréquenter des gens intéressants (enfin j’en connais mais je ne les vois pas!), voyager, etc…. mais ce n’est pas le cas pour le moment, je fais au mieux avec ce que j’ai, en espérant que les envies et les projets personnels vont se concrétiser. En effet, ce n’était pas « raisonnable » que de tout laisser tomber, mais j’avais jusque là été plus que raisonnable et ça ne m’avait pas rendu plus heureuse ou chanceuse, ni permis de trouver un job en accord avec mes qualifications. C’était la reconversion, ou rester hôtesse ou bosser chez McDo. En revanche je pense que contrairement à ce que l’on me dit, il m’a fallu une bonne dose de courage pour prendre le risque d’une reconversion, peu ont conscience de ce que l’on sacrifie pour cela. Merde quoi, j’ai trouvé un boulot, et par moi-même en plus! Je ne me suis pas mal débrouillée, donc qu’est-ce que ces personnes en ont à faire? Bref, ce genre de contrariété a tendance à me faire me replier sur moi-même et à me mettre en retrait, à penser que je n’ai rien à offrir aux autres quoiqu’il arrive, ce qui ne m’aide pas à voir mon avenir sous un jour positif, en particulier sur un plan personnel. J’espère que ça va se tasser et que je suis plus sympa et intéressante que ces personnes me voient, ou que j’ai tendance à le croire, sinon, je ne suis pas rendue! 🙂

Niveau graphisme et illustrations, j’ai dû mettre en stand by mes projets d’illustration et de peinture, quand bien même j’ai mille idées à la seconde. Il y a la correction du roman et également un peu de fatigue, mais j’ai espoir de pouvoir faire imprimer des marque-page aux couleurs du blog dans le courant de l’automne, car je sais comment les illustrer. 🙂 Quant aux illustrations, je vous en reparle bientôt aussi, car je souhaiterais créer des albums illustrés, mais pour les grands! 🙂 J’espère que les prochaines créations que je mettrai en ligne vous plairont… surtout que concernant le marque-page, certains d’entre vous en choperont probablement un! 🙂

Conclusion – Phase de transition

Dans l’ensemble, je suis plutôt contente de ce mois-ci sur le blog, je suis touchée par votre présence, vos commentaires et interventions de cet été. De même, je suis ravie d’avoir un job, de certains événements survenus cet été, et j’espère que l’automne me permettra d’avancer un peu plus sur mes projets créatifs et littéraires, et sur la voie de l’épanouissement. J’espère aussi trouver l’occasion de sortir un peu de ma coquille, et de voir du monde hors-boulot, sans avoir à souffrir de la bêtise de certaines réflexions que l’on me fait à l’occasion… J’ai beaucoup de choses à penser, aussi j’aimerais pouvoir annoncer quelques bonnes nouvelles.

Mais bon, soyons positifs! 🙂 En général, dès septembre, je suis de meilleure humeur et plus inspirée sur le blog! J’espère que cette année ne fera pas exception car les automnes 2015 et 2016 ont été très sympas sur Les Mondes de Blanche, et j’entends bien continuer sur cette lancée! 😉 En tout cas, n’hésitez pas à me dire en commentaires ce que vous avez lu ce mois-ci, et surtout où je peux me procurer des housses de livre! 🙂 je vous souhaite à tous une excellente fin de week-end, et je vous dis à très bientôt avec du cinéma, de la poésie et du roman fantastique! 🙂

Blanche Mt.-Cl.

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure sur WattPad (Le Sang des Wolf, La Nuit de Wolf et Pourquoi les Vampires aiment Paris Plage). N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

9 réflexions au sujet de “Bilan d’Août 2017 – Lecture non-chroniquée, écriture, graphisme…”

  1. Eh bien ça me soulage de voir que je ne suis pas la seul qui n’ait pas aimé Le Don du loup ! Je l’avais lu en VO à sa sortie, pressée de découvrir la vision de cette auteur du loup-garou… Inutile de dire que la déception fut grande ! J’avais vu plein de bonnes critiques de la VF et je commençais à me demander si j’étais devenue trop difficile en matière de garous mais ton avis me rassure là-dessus ! Merci ^^ »
    J’hésite à mettre Metro 2033 et Belle dans ma wishlist depuis quelques temps, j’attendrai tes retours pour savoir si je les y note ou non !
    Courage pour les corrections et n’écoute pas la petite voix du doute !!! La persévérance est une qualité indispensable quand on écrit, donc : vas-y, continue ! 🙂
    J’ai lu dernièrement le livre de Felicia Day (actrice dans Buffy, Dr Horrible, Supernatural…), Faire de la science avec Star Wars et un Buffy inédit (Les Fautes du père). Si ce dernier ne sera pas chroniqué (je l’ai trouvé écrit avec les pieds et j’avais du mal à retrouver les personnages, m’enfin ça venait peut-être du style simpliste et pas terrible…), les deux autres auront leur article sur le blog. Je te recommande le livre de Felicia Day, d’ailleurs, qui n’est pas une biographie comme les autres dans le sens où l’actrice se livre en toute franchise (et avec humour !) pour surtout souligner le travail nécessaire pour arriver là où elle est arrivée, les périodes de doutes et d’angoisse (j’ai beaucoup apprécié son honnêteté quant à ses crises de panique et ses périodes de mésestime de soi) et ses messages d’encouragement pour les lecteurs de son livre qui hésiteraient à se lancer dans une création artistique quelconque. Bref, c’était vraiment intéressant et plutôt sympa à lire, quand je l’ai fermé, j’avais eu l’impression d’avoir discuté avec une bonne copine elle aussi créatrice mais ayant réussi qui livre des conseils avec beaucoup de bienveillance ^^
    Bon courage pour cette rentrée à toi aussi et go go go pour les corrections !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce loooooong commentaire! 😉 Je pense pouvoir te dire de mettre « Metro 2033 » dans ta wishlist les yeux fermés. Voici ma chronique de l’an dernier: https://lesmondesdeblanche.wordpress.com/2016/05/11/odyssee-dans-les-entrailles-de-moscou-metro-2033-dmitry-glukhovsky/
      J’ai commencé sa suite, « Metro 2034 », cette semaine. J’appréhendais le fait que les personnages ne soient pas les mêmes, mais pour le moment je retrouve cet univers aussi sombre que captivant avec grand plaisir. 🙂

      J'aime

  2. Suis ton chemin chère Blanche, à ton rythme… Ton Metro 2033, me tente… Il faut que je me lance dans ce genre de lecture! Tu as plein de projets Blanche et ça c’est important! Bonne soirée à toi!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Justement, j’aimerais bien que mon rythme s’accélère un peu… Mais bon, hein, on verra cet automne si je peux faire aboutir certains projets, ce serait déjà pas mal.
      « Metro 2033 » est vraiment un roman très riche, aussi effrayant qu’il est fascinant. Je te le conseille vivement! 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Tiens, pas trop étonnée par ta chronique sur le dernier opus d’Anne Rice : j’avais arrêté de la lire il y a longtemps parce que je trouvais qu’elle tournait en rond…
    Dommage pour le robot de Metropolis.

    Pour le côté perso, laisse parler les gens… Tout le monde ne trouve pas sa voie au même rythme, et puis ta voie n’est peut-être pas la leur, tout simplement. C’est plus long pour ceux qui ne suivent pas les chemins balisés!

    Aimé par 1 personne

    1. Bon, ça me rassure de voir que je ne loupe pas grand-chose avec Anne Rice, alors! 🙂
      Quant aux gens… C’est surtout que ce sont des faux-derches parfois… Bref… Après si ça pouvait aller un tout petit peu plus vite pour moi, j’avoue que je ne cracherais pas dessus non-plus! Si ça pouvait m’épargner des soucis et faire justement faire fermer leur clapet à certains! 😉
      Bonne soirée! 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Perso j’avais adoré les 3 premiers tomes de ces chroniques des Vampires, mais j’avais 20 ans à l’époque, déjà ce n’est pas la même sensibilité. Après ça s’essouflait. Il y a même un tome que j’ai survolé en me disant que ça aurait pu être une histoire sans vampires, et après j’ai appris qu’en fait c’était le cas… mais comme on lui demandait plus de romans sur ses personnages d’origine, elle l’avait réécrit avec Lestat en personnage principale. Heu… Ca s’est vu!
        Bon ensuite, je pense qu’il y a des gens qui restent plus constants dans leurs goûts : moi à part Terry Pratchett et quelques autres, c’est rare que je puisse lire plus de 2-3 oeuvres d’un auteur sans me lasser.

        Si tu ne dépends pas de ces gens financièrement, ils n’ont pas à te commenter comment ta vie avance. Si ça se fait, ils sont juste aigris parce que tu as osé sauter le pas pour faire quelque chose que tu aimes plus alors qu’eux non.
        Ou ils font partie des nombreuses personnes qui partent du principe que seule leur façon de vivre est la bonne…

        Aimé par 1 personne

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s