Prussiens sur Mars – Le Château des Étoiles, t.3: Les Chevaliers de Mars (Alex Alice)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

J’espère que le week-end fut bon!

Je me propose, pour la chronique livre de cette semaine, de faire une incursion dans le monde de la BD, avec le troisième tome d’une série que j’affectionne beaucoup: Le Château des Étoiles, d’Alex Alice, qui nous emmène dans un XIXe siècle fantasmé où les puissants de ce monde essaient de s’emparer du savoir de Marie Dulac, exploratrice de l’Ether, qui avait mené son ballon à la limite de l’Espace…

Nous suivons dans le tome 3, Les Chevaliers de Mars, la suite des aventures de l’époux de Marie, Archibald, et de leur jeune fils Séraphin, à la conquête de l’Espace…

  • À la conquête de Mars

Nous sommes en 1870. À la fin du tome 2, nous avons laissé le jeune Séraphin et son père Archibald, ainsi que leurs deux amis bavarois Hans et Sophie, à leur retour de la Lune où le roi de Bavière, Ludwig, a disparu. Ils y vivent chez le grand-père paternel de Séraphin, médecin et savant, après avoir révélé aux puissants de ce monde les secrets de voyage spatial. Ils poursuivent en cachette leurs recherches sur l’éthérite, un mystérieux cristal ramené de la Lune, tout en gardant plaqué leur vaisseau, le Schwannstern.

Page de frontispice du tome 3 – Source: Amazon

Archibald Dulac, décidé à ce que le spatial retourne entre les mains des savants après avoir bien occupé les gouvernants de ce monde, se rend en Angleterre, à une réunion d’éminents scientifiques qui se tient dans le plus grand secret. Mais trahi, il est enlevé à Londres par des agents prussiens, qui l’incorporent de force à la première expédition de la Prusse sur Mars.

Pour le jeune Séraphin, qui a déjà perdu sa mère, c’en est trop. Aux prises avec l’impératrice Élisabeth d’Autriche qui recherche son cousin disparu Ludwig, il doit également composer avec un commando prussien venu s’emparer des notes d’Archibald Dulac dans la maison de son grand-père. Bientôt, lui et ses amis n’ont plus le choix: il faudra repartir dans l’espace à bord du Schwannstern, et rallier Mars pour retrouver la trace d’Archibald Dulac…

  • Mon avis

Si vous avez jeté un œil à la chronique dédiée aux deux premiers tomes, je ne pense pas qu’il soit nécessaire de vous présenter encore ce XIXe siècle idéalisé où nos héros côtoient de grandes figures de l’histoire, comme Ludwig alias Louis II de Bavière, dont la mégalomanie se reporte sur le spatial, ou encore sa cousine bien-aimée Élisabeth d’Autriche dite Sissi. J’ai d’ailleurs pris beaucoup de plaisir à retrouver le dessin éthéré d’Alex Alice, tout en bleutés nuageux raccord avec le thème de l’histoire. Certaines scènes sont assez insolites, l’éthérite estLa beauté formelle de cet univers n’est vraiment plus à démontrer, et je remercie encore le blogueur qui m’a parlé de cette BD.

Planche du tome 3 – Source: Amazon

Seul petit bémol qui concerne les personnages, je suis très déçue du traitement de Sophie et de sa relation avec Séraphin Dulac. Elle est, comme on l’a vu dans les tomes précédents, une jeune fille de caractère. Futée et dotée d’un réel sens de l’initiative, tout entière dévouée au roi Ludwig, elle sait se défendre et pilote des engins volants sans problème. Toutefois, je commence à trouver que ces dernières années, si l’intention de ne pas créer des personnages de potiches sans intérêt est louable, je trouve que le personnage de la nana courageuse et bad ass est en train de devenir cliché lui aussi. Cela m’irrite d’autant plus que Sophie se montre souvent extrêmement méprisante envers son frère Hans, et envers Séraphin. Le premier n’est certes pas bien malin et je peux comprendre qu’il use la patience de sa sœur, mais la jeune fille est souvent bien injuste envers Séraphin, sous prétexte qu’il n’est pas très dégourdi au combat, par exemple. C’est peut-être vrai, mais je pense que le gamin en est assez conscient de ce handicap pour qu’on le lui rappelle, et il est d’ailleurs astucieux comme p’tit gars. Donc Sophie en femme forte, OK, je suis la première à dire que dans une conception parfaite de l’égalité entre les genres, femmes et hommes peuvent être pareillement cons. Mais je n’aime pas les personnages méprisants, et les nanas qui se conduisent de manière puérile au nom de l’égalité… et c’est ce qui ressort de Sophie dans ce tome, et ce n’est pas l’idée que je me fais d’une femme forte. Dommage, et j’espère qu’elle évoluera vers plus de maturité dans les tomes suivants.

Planche du tome 3 – Source: Amazon

En revanche, j’aime beaucoup l’aspect « géopolitique » des Chevaliers de Mars, bien qu’il reste au second plan pour se concentrer sur les aventures des principaux protagonistes. En effet, ces enjeux internationaux ne sont pas dénués de sens. Il est question de la volonté prussienne d’établir des colonies sur Mars et fonder un véritable empire des étoiles. Il faut savoir que Bismarck, chancelier du royaume de Prusse, puis de l’empire allemand après l’unification en 1871, a œuvré en vue de créer un véritable empire colonial allemand, à l’image de la France et de l’Angleterre qui s’étaient déjà largement servis en Afrique et en Asie. Ce concept est repris avec l’expression de « place au soleil » employée à la fin du XIXe siècle par le ministre des affaires étrangères de l’empereur Guillaume II, Bernhard von Büllow. En effet, l’empire allemand, en tant que jeune nation, fait montre sur la scène internationale d’un nationalisme qui effraie ses voisins sans doute pour compenser un manque de confiance vis-à-vis des puissances installées depuis longtemps. Ici l’idée est transposée à la conquête de Mars… et les dernières images de la BD laissent à penser que cette aventure ne va pas être de tout repos! J’ai hâte de savoir ce que cet astre réserve à nos héros!

  • Conclusion

Bref, tout ça pour vous dire que c’est un univers bien sympathique à découvrir, si vous ne l’avez pas encore fait avec les deux premiers tomes. Et pour les amateurs de Steampunk, c’est un vrai plaisir. La forme de la BD, le dessin, l’univers et l’histoire sont autant d’aspects intéressants. 🙂 Aussi je vous conseille vivement de vous y mettre, et j’espère vous avoir donné envie de vous pencher sur Le Château des Étoiles.

Très bonne lecture à vous tous! Je vous dis à très bientôt pour de nouvelles chroniques!

Blanche Mt.-Cl.


Le thé idéal pour l’accompagner: Un thé blanc à l’arôme subtil et éthéré comme un nuage.

Titre: Le Château des Étoiles Vol. III, Les Chevaliers de Mars
Auteurs: Alex Alice
Editions: Rue de Sèvres
Collection: BD Ado-Adulte
64 p.
Parution: Avril 2017
Prix: 14,00 €

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure sur WattPad (Le Sang des Wolf, La Nuit de Wolf et Pourquoi les Vampires aiment Paris Plage). N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

3 réflexions au sujet de « Prussiens sur Mars – Le Château des Étoiles, t.3: Les Chevaliers de Mars (Alex Alice) »

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s