À la découverte de la mythologie – Les Livres des Merveilles (Nathaniel Hawthorne)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Aujourd’hui je dois adresser un grand merci à La Bibliothèque de Sev, qui m’a donné l’inspiration pour cet article, notamment à cause de sa chronique dédiée à un livre de contes qui a bercé son enfance. Comme elle y a fait allusion à la mythologie grecque, cela m’a rappelé l’un des premiers livres de mythologie qu’il m’ait été donné de lire, à savoir Le Premier Livre des Merveilles, ainsi que Le Second Livre des Merveilles, qui m’avaient été offert dans un petit coffret Pocket Jeunesse par une grand-tante. Ces deux ouvrages jeunesse sont signés Nathaniel Hawthorne à qui l’on doit notamment la célébrissime Lettre Écarlate, un des premiers grands classiques de la littérature américaine.

L’auteur change ici complètement de registre, puisqu’il s’agit de rendre accessible aux jeunes lecteurs de grands épisodes de la mythologie classique. Je vous invite à découvrir ces histoires magiques… et à vous changer les idées.

  • Aventures au temps des héros grecs

Il ne s’agit pas ici de vous faire le détail de chaque récit mythologique, car vous devez en connaître déjà pas mal, du moins j’imagine. 😉

Dans Le Premier Livre des Merveilles, La Tête de la Gorgone revient sur le combat du jeune Persée contre la Gorgone, Le Toucher d’Or sur le souhait du roi Midas de transformer tout ce qu’il touche en or, Le Paradis des Enfants sur l’Âge d’Or avant l’ouverture de la boîte de Pandore, Les Trois Pommes d’Or sur Hercule à la recherche du Jardin des Hespérides, La Cruche miraculeuse sur la récompense faite à un couple de pauvres paysans généreux, et La Chimère sur la capture de Pégase par Bellerophon afin de débarrasser le royaume de son père d’une dangereuse créature.

Le Second Livre des Merveilles s’ouvre sur l’une de mes histoires favorites, Le Minotaure (en plus je suis fan de la civilisation minoenne, j’ai même songé à ré-écrire cette histoire sous forme d’un court roman, avec de petites libertés quant à cet épisode mythique!). Le Peuple des Pygmées revient sur l’affrontement entre le géant Antée et Hercule. Les Dents de Dragon raconte le voyage des trois fils du roi Agénor à la recherche de leur sœur Europe enlevée par un majestueux taureau blanc, qui prend pour eux un tournant inattendu, chacun établissant une ville dont il devient le roi. Le Palais de Circée narre un célèbre épisode de L’Odyssée, lorsqu’Ulysse et ses hommes abordent une île où règne cette enchanteresse qui les change en porcs. Les pépins de grenade raconte l’enlèvement de Proserpine, fille de la déesse des moissons Cérès, par Pluton, dieu des Enfers, et l’origine des changements de saison. Enfin, La Toison d’Or revient sur la quête de Jason à la recherche de… la fameuse Toison d’Or, bien sûr!

  • Rendre la mythologie accessible aux jeunes lecteurs

Né à Salem, Nathaniel Hawthorne (1804-1864) sort de la cruauté de sa Lette Écarlate – que je n’ai pas lu mais j’ai vu son adaptation cinéma avec Les Amants du Nouveau Monde, où Gary Oldman dans le rôle du pasteur a donné envie à toutes nos mamans d’aller à la messe. Descendant des colons puritains Hathorne, chasseurs de sorcière à Salem, il souhaite se dissocier de la noirceur de ces faits familiaux, l’auteur ajoute un w dans son nom de famille peu avant de sortir diplômé du collègue.

Dans la préface de ses Livres des Merveilles, il explique son intérêt pour la mythologie grecque et de leur valeur pédagogique. Il s’agissait de rendre ces histoires accessible tout d’abord à ses enfants Una (nommée d’après le poème du XVIe siècle La Reine des Fées) et Julian, puis aux autres. Si le style de narration est assez simple et vivant, incluant nombre de dialogue, et s’ils semblent avoir une portée morale en filigrane, ce n’est cependant pas ce qui prime. En effet, Hawthorne pense qu’il n’est pas utile d’en faire des caisses et de bébêtifier les choses, car dit-il, les enfants savent comprendre d’eux-même les « choses élevées ».

En revanche, il se permet quelques libertés dans le ton, voire quelques anachronismes, ces histoires étant pour lui des classiques intemporels. On verra ainsi Midas boire du café à son petit déjeuner et porter des lunettes, ou encore Pandore comme une petite fille se demandant si la fameuse boîte ne contient pas des friandises et des jouets. Des dialogues plutôt libres entre parents et enfants, le personnage récurrent qu’est le dieu Hermès/Mercure dit « Vif-Argent » (l’appellation ancienne du mercure) qui aide les héros et joue parfois des tours… Par ailleurs, l’accent est également mis sur l’affection que ce portent les personnages entre eux, point plus en accord avec la sensibilité du XIXe siècle. Quant aux héros, ma foi, certains de leurs défauts (notamment le côté roublard de Thésée, ou chaud-lapin d’Ulysse, qui connaît plusieurs femmes durant ses vingt ans d’absence…) sont atténués, voire gommés. Sans doute afin d’en faire de meilleurs exemples pour les enfants!

Ces petits arrangements sont sans grande conséquence, et la mythologie grecque prend un tour ludique et amusant, à la portée des jeunes lecteurs, et les entraîne dans les aventures palpitantes de Persée, Jason ou Hercule pour leur plus grand bonheur. Et peut-être qu’un jour, ils liront L’Illiade et L’Odyssée! (N.B.: L’Odyssée est l’un des rares livres que j’aie relus!)

  • Conclusion – Deux beaux petits livres à (re)découvrir

Que vous dire, si ce n’est que j’ai pris un vif plaisir à me replonger dans ces récits qui ont fait mes délices lorsque j’étais plus jeune. Je gage que de jeunes lecteurs pourraient vraiment les apprécier, d’autant plus que l’édition Pocket Jeunesse de ces ouvrages contient un cahier de jeux pour approfondir les connaissances en mythologie grecque. Je conseille donc à tous les parents dont les enfants s’intéressent au sujet, de leur offrir ces petits livres pour les initier. Car il faudra bien sûr approfondir, avec L’Illiade et L’Odyssée, par exemple, dont il existe de très bonnes versions abrégées pour les plus jeunes.

L’un de mes seuls regrets est que ces récits ne soient pas illustrés. Certes, on n’a pas toujours besoin d’image et la force de l’imagination fait beaucoup, mais je pense que ces livres mériteraient une édition illustrée (je suis volontaire au passage), avec de jolis dessins inspirés de l’art grec. 😉 J’espère néanmoins vous avoir donné envie de découvrir ces récits mythologiques, que je recommande vivement aux jeunes lecteurs. 🙂 Je songe d’ailleurs à me procurer d’autres ouvrages mythologiques de chez Pocket Jeunesse, dès que je le pourrai… Est-ce que cela vous tente? 🙂

Au passage, je vous invite également à jeter un œil à la suite de mes récits sur WattPad, où vous ferez la connaissance d’un sympathique lycanthrope aux pries avec son ex envahissante et des zombies le soir de la pleine-lune. 😉 Sur ce, je vous dis à très bientôt pour de nouvelles chroniques!

Blanche Mt.-Cl.


Le thé idéal pour l’accompagner: Thé à la vanille pour la douceur et le dépaysement, et également parce que c’est une saveur qui ne rebute pas trop les enfants!

Titre: Le Premier Livre des Merveilles/Le Second Livre des Merveilles
Auteur: Nathaniel Hawthorne
Editions: Pocket Jeunesse
Collection: Pocket Jeunesse – Mythologies
117/159 p.
Parution: Août 2013/Février 2014
Prix: 5,40 €

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure sur WattPad (Le Sang des Wolf, La Nuit de Wolf et Pourquoi les Vampires aiment Paris Plage). N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

5 réflexions au sujet de « À la découverte de la mythologie – Les Livres des Merveilles (Nathaniel Hawthorne) »

    1. Cette petite collection propose d’autres mythologies, dans des ouvrages signés par d’autres auteurs. 🙂 J’ai vraiment hâte d’être en fonds pour m’offrir ceux sur la mythologie biblique et médiévale. 😉
      En tout cas, ces Livres des Merveilles sont très plaisants à lire, et donnent le goût de la chose. 🙂

      Aimé par 1 personne

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s