Joyeuses Pâques! – Et grand, GRAND bilan de fin de formation…

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je profite de ce week-end pour dresser un bilan de cette semaine de grand retour sur le blog après quelques mois, mais aussi un peu plus « émotionnant » (du moins pour moi! 😉 ) quatre années vraiment chaotiques… et pour vous souhaiter de Joyeuses Pâques!

J’espère que vous passez de bons moments en famille ou du moins avec ceux que vous aimez, à la chasse aux œufs avec les enfants, à savourer un délicieux menu de Pâques… D’ailleurs, vous ne trouvez pas que Pâques tombe tard cette année?…

Bref, trêve de préambules, et voyons ce qui s’est passé cette semaine…

  • Activité du blog

Comme vous l’avez vu, j’ai été pas mal présente cette semaine, avec une chronique livre dédiée aux Magicians de Lev Grossman, et deux chroniques film dédiées à deux films d’M. Night Shyamalan: Incassable et Split. J’ai été ravie de constater que vous avez été au rendez-vous, que vous avez réagi, apprécié.

Dans les jours qui viennent, je vais tâcher d’accélérer un peu sur mes lectures – une chronique est d’ailleurs prévue pour demain dans la matinée, et vous emmènera dans un monde absolument FÉ-É-RIQUE!

Elle n’était d’ailleurs pas prévue au programme, car je m’étais tout d’abord mis en tête de lire Club Vesuvius, que j’ai lâché au bout de six chapitres. En fait je trouvais le héros, qu’on avait dépeint comme truculent et super cool, insupportable et franchement bien gentillet pour un mec qui s’appelle Lucifer: ce n’est pas parce qu’il est adepte de la gaudriole et dit ouvertement qu’il bande derrière une belle fille que ça y est… Bon… Même moi je peux être plus dégueu que ça!… Et comparer cet ouvrage à du Oscar Wilde, je dis un grand NON! Ce pauvre Oscar a dû faire un triple-salto dans sa tombe! Je n’aime pas basher des livres, mais sincèrement, cet ouvrage n’a rien d commun avec l’irrévérence d’un Oscar Wilde. Je reviendrai à cette lecture quand je serai un peu plus d’humeur à supporter ce petit con de Lucifer Box –  et qui sait, je pourrais peut-être avoir une bonne surprise. J’en suis navrée pour les blogueuses qui ont adoré ce livre mais pour l’instant, je n’adhère pas du tout. 🙂 En attendant j’hésite un peu sur le choix de mon prochain livre dans ma PAL: continuer Le Cycle de Pendragon? ou La Trilogie martienne? Telle est la question!…

Je voudrais également rattraper mes chroniques cinéma et série, et poster quelques créations, si je parviens enfin à sortir des bannières dignes de ce nom pour Facebook, Twitter et WattPad… ainsi que des couvertures pour les histoires qui y sont en ligne.

  • Création et écriture

Comme vous l’avez compris à la lecture du dernier paragraphe, je vais me remettre à la création dans le cadre de mes projets personnels, je voudrais notamment créer quelques petites choses aux couleurs du blog, comme par exemple des marque-page que je ferai imprimer dès que j’en aurai les moyens. Par ailleurs, je voudrais me remettre à la peinture, et appliquer les compétences acquises dans ce domaine et celui du graphisme pour progresser en dessin et en illustration.

Niveau écriture, je n’abandonne pas l’idée d’envoyer Le Sang des Wolf à des maisons d’édition, et peut-être même au-delà des frontières françaises (Belgique, Suisse…). Mais là pareil, ce sera quand j’en aurai les moyens pour les impressions et les envois de manuscrit… quoique je peux toujours me pencher sur ceux qui acceptent les envois en PDF! 😉 Je vais également avoir du temps pour me pencher à nouveau sur la suite que je souhaite plus sombre et mature. J’espère faire quelque chose qui plaira à celles et ceux d’entre vous qui ont déjà aimé le premier opus… et à ceux d’entre vous qui le liront, parce que bien sûr vous allez le faire! 😉

J’en profite également pour vous annoncer que je compte mettre en ligne un nouveau « livre » sur WattPad: une sorte d’anthologie de tranches de vie fantastiques dans le Paris contemporain. Je ne vous donne pas de titre pour le moment, mais les deux premiers récits sont prêts, j’ai démarré l’écriture d’un troisième. J’ai même déjà dessiné l’héroïne et posté l’image sur Instagram! 🙂 J’espère donc que mes projets d’écriture vont porter leurs fruits… et dans pas trop longtemps! 🙂

  • Bilan personnel

Comme vous l’avez compris dans le titre de cet article, nous en arrivons au tout dernier développement: mon dernier devoir, le TOUT DERNIER de ma formation est sur le point d’être expédié à l’école, dès que le week-end de Pâques sera fini. Je m’étais donné au plus tard jusqu’au 20, et encore, j’ai perdu du temps car j’attendais une réponse de la part d’une prof pour finir. Mais ça y est, c’est fait, et je n’ai plus qu’à attendre les derniers résultats et mon attestation de fin de formation. 🙂

Voici donc une étape de ma vie achevée. J’espère que la prochaine sera meilleure et qu’elle ne va pas tarder à démarrer, car depuis mon retour précipité d’Angleterre il y a quatre ans, ç’a été très, très dur. Devoir rentrer chez les parents, « camper » chez des amis sur Paris quand j’avais du boulot là-bas avant de rentrer dans un trou paumé chez mes parents, toujours devoir faire attention à l’argent, demander un RSA ou des aides (refusées) pour payer ma complémentaire santé, instabilité, déboires personnels… Période gris foncé, pour ne pas dire noire – hormis peut-être pour le voyage à Vienne et la créativité. 🙂 Bref, cette instabilité me pèse un peu et je souhaite maintenant évoluer, avoir les moyens de profiter un peu de la vie…

À dire vrai, je ne sais pas trop si j’aurais eu le courage (ou la folie?) de m’investir dans cette reconversion en graphisme si j’avais trouvé du travail dans mon domaine de compétence. Avec deux masters en poche et après un stage long à l’étranger, je ne trouvais RIEN une fois de retour en France. Il y avait toujours un truc qui n’allait pas, à se demander pourquoi on me convoquait en entretien. J’ai alors pensé que quitte à galérer, autant le faire pour quelque chose que j’aimais encore plus que le reste: j’avais redécouvert mon intérêt pour le graphisme en Angleterre, et j’ai fait hôtesse pour financer ma reconversion. Si j’ai tiré beaucoup de bonnes choses de cette expérience, j’ai parfois eu droit aux remarques les plus bêtes de mon entourage: que pour me retrouver hôtesse avec deux masters je ne devais pas avoir bien cherché, que je prenais la place de gens moins qualifiés qui en avaient plus besoin que moi (à croire que les surdiplômés se nourrissent d’amour et d’eau fraiche!)… et ne pas comprendre quand je disais qu’il s’agissait d’un CHOIX.

Un choix difficile, mais réfléchi. Car je me suis coupée et privée de bien des choses, peut-être même de belles choses que je ne pourrai jamais rattraper. Bien sûr qu’en rentrant j’aurais aimé décrocher un job avec un VRAI salaire qui m’aurait permis d’entamer une formation plus vite, de m’installer, de voir des gens. À dire vrai, je ne me voyais pas dans ma situation à trente ans: je me voyais avec un métier, peut-être avec un livre publié, et avec, si ce n’est une petite famille à moi, quelqu’un dans ma vie ou au moins une vie sociale riche. Moi aussi, j’aurais voulu un appartement à moi, des vacances dans des lieux exotiques. Peu de gens comprennent à quel point le choix de changer de métier a demandé des efforts et des sacrifices, ma vie sociale en premier lieu, car je n’avais pas toujours les moyens de monter sur Paris voir des amis ou visiter une expo. Je ne veux pas jouer ma miséreuse car j’ai la chance d’être chez des parents qui me soutiennent et m’encouragent. Mais ça reste dur, en regard de mes attentes vis-à-vis de moi-même, et du mépris dont j’ai pu faire l’objet depuis que j’ai décidé de me mettre au graphisme. Cela a même été une vraie souffrance, parfois, quand je voyais de loin la vie des autres évoluer et la mienne stagner. J’ai passé des heures à me demander si j’avais fait le bon choix, ou s’il y avait quelque chose que j’avait mal fait, si un jour j’aurais enfin, non pas une vie parfaite mais une vie qui ressemble un tant soit peu à celle que j’aurais aimé avoir – ce dont je suis de moins en moins convaincue. J’ai eu dans les dents des remarques d’une stupidité aussi navrante que méchante. Quand par exemple une crétine avec qui j’ai travaillé a osé me dire que c’était bizarre de mettre tant de temps à trouver ma voie, que je devais avoir un problème et qu’il me fallait consulter. Sérieusement! Sait-elle que les psys voient beaucoup de gens de 40-50 ans qui craquent parce qu’ils n’en peuvent plus de leur job et auraient préféré faire autre chose, mais qui ne peuvent tout laisser tomber parce qu’ils ont une famille à charge?…

Il est encore beaucoup de gens qui voient mon attrait pour le graphisme comme un caprice d’ado, qui me prennent pour une parasite bonne à vampiriser mes parents parce que je ne veux tout simplement pas bosser et payer de facture. Quitte à mettre mesquinement en doute mes aptitudes en la matière, sans connaitre mon travail, à me dire que je ne trouverai jamais car je n’ai pas le prestige d’une école connue ou le talent nécessaire, qu’à mon âge je ne ferais jamais de création et ne ferais jamais carrière dans le graphisme, et à m’attaquer sur ma vie personnelle qui n’évolue pas… Je suis la première à souffrir de ça, à ne pas me sentir complète du fait de ne pas avoir les moyens de m’installer, de ne pas me sentir intéressante parce que j’ai l’impression que mon tour est passé pour certaines choses, et de plus faire partie de la vie de qui que soit hormis mes parents et mon frère. Je peux même dire qu’en matière de mépris de soi, j’ai atteint des sommets, jusqu’à avoir honte de me montrer devant mes amis les rares fois où j’ai eu l’occasion de les voir. Je pense donc que ce n’est pas la peine d’enfoncer le clou, ou de tenter de me faire croire que je me trouve des excuses pour ne pas me conduire « en adulte ». Loin de là, je suis peut-être mon juge le plus sévère en la matière, et je me sens encore plus merdique quand on me serine ce que j’aurais dû faire ou non. Et même si je ne suis pas une revancharde, j’ai très envie de donner tort à ces trous du cul qui m’ont critiquée ou raillée, et de m’épanouir dans ce que j’aime pour ne plus y penser. C’est que j’ai trouvé dans cette voie quelque chose qui m’a manqué dans mes études précédentes, une sorte de stimulation, la possibilité de faire des tas de choses différentes.

  • Conclusion – Plein de projets à concrétiser

Voili-voilou! À défaut de « tout savoir sur le zizi » 😉 vous connaissez un peu ce que j’ai traversé ces quatre dernières années. J’espère que cette période sera bientôt révolue, que je pourrai me consacrer plus sereinement à mes projets et avoir finalement une vie personnelle. Car j’arrive un peu au bout de ce que je peux endurer, maintenant. 🙂

Je sais que le marché du travail est difficile, surtout dans les voies créatives, mais maintenant que la formation est terminée, j’espère ne pas attendre trop longtemps avant de trouver un poste, même temporaire – de préférence sur Paris (ce qui serait plus pratique dans le cas d’un CDD, comme ce n’est pas loin!). Car si les choses ne bougent pas un peu de mon côté, dans le graphisme, dans l’écriture, ma foi, je pourrais bien finir par péter un plomb et devenir une connasse amère! 🙂 Et je préfèrerais éviter! J’ai bossé comme une malade, alors merde, je pense mériter de trouver quelque chose et, tant que je suis encore jeune, de profiter enfin d’une vie qui semble m’avoir trop longtemps échappé… 😉 Croisons donc les doigts pour de bonnes nouvelles!

Ceci dit, j’aurai quand même du temps pour écrire, lire, voir des films et alimenter mon blog. J’ai très envie de le voir redevenir aussi dynamique qu’il l’était il y a quelques temps (c’est bien parti pour d’ailleurs). Je tiens donc à vous remercier de votre suivi, de votre fidélité, de vos commentaires, de vos encouragements quant à mes écrits et petites créations visuelles. C’est très, très sympa de votre part, et j’espère:

  • Revenir un peu sur vos blog voir ce que vous y faites! 😉
  • Faire honneur à ceux d’entre vous qui me trouvez du talent dans les mois qui viennent. Et puis je pense qu’une sérénité retrouvée se ressentirait dans mes chroniques!

Bref. Passé ce petit moment d’émotion, je vais vous laisser savourer ce dimanche de Pâques en famille ou entre amis, faire plein de câlins avec vos petits bouts, et je vous dis à demain pour une nouvelle chronique! 🙂

Blanche Mt.-Cl.

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure sur WattPad (Le Sang des Wolf, La Nuit de Wolf et Pourquoi les Vampires aiment Paris Plage). N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

11 réflexions au sujet de « Joyeuses Pâques! – Et grand, GRAND bilan de fin de formation… »

  1. Tu vois t’es pas la seule…pour ma part 40 ans, une famille à charge et plus de boulot à partir de début mai … Pas vraiment de projets non plus 😉 Mais la vie est belle et c’est le printemps 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Hahaha! 🙂 Heureusement pour toi, tu n’e pas une vieille fille chez Papa-Maman! Il ne me manque plus qu’un chat pour compléter le cliché! 😉 Vite du boulot que je me tire de là avant de devenir blette! 😉
      J’avoue que pour ma part, j’ai du mal à me dire que la vie est belle après quatre ans comme celles-ci… Espérons que je trouve vite, car bientôt je ne pourrai même plus payer ma complémentaire santé! 😜
      Bonne chance à toi pour retrouver quelque chose, et continuer de voir la vie si belle! 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Allez courage ! Je suis sûre que tu as bien fait et que tu vas bientôt à nouveau « vivre » … Sinon en dehors de Sema éditions… Y a une petite ME qui va bientôt faire un appel à texte (et tu peux envoyer en pdf ) je te tiens au courant si ça correspond 😉

        Aimé par 1 personne

      2. Merci, c’est très gentil. 🙂 Je suis un peu bloquée sur la suite en ce moment, alors je me suis autorisée à écrire autre chose en parallèle… qui avance très vite. 🙂 Je pourrai mettre ça sur WattPad d’ici quelques temps! 🙂

        Aimé par 1 personne

  2. pas facile de changer de secteur professionnel, j en sais quelque chose, rien n est fait pour t aider ! des remarques j en ai eu aussi et j en ai toujours, je passe un concours la semaine prochaine mais je n y crois pas, un peu démotivée en ce momoent, mais contente pour toi j espere que tu vas réussir tous tes projets

    Aimé par 1 personne

    1. Ah non, je ne veux pas lire ça! 🙂 Ne sois pas démotivée, surtout! Tout ce qui peut te permettre d’évoluer est une chance! 🙂 Les gens sont vraiment des cons parfois, surtout que dans l’absolu ce que nous faisons ne les regarde en rien, et d’autre part, nous ne sommes plus des enfants à qui il faut faire la leçon ou non. 🙂
      Donc hauts les cœur, tu vas te donner à fond dans ce concours! 🙂 Je te dis un gros MERDE! 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Eh bien pleins de bonnes choses à toi dans un proche avenir! Pour ma part, je démissionne de la fonction publique le 1er juillet pour vivre comme je l’entend de mes passions, j’ai droit à pleins de remarques imbéciles, mais ça ne doit pas nous stopper… Nous nous plantons ou réussissons seuls 🙂 Les réflexions des autres, aussi proches soient-ils, ne sont faites qu’à travers leurs propres vies, qui ne sont pas les nôtres.
    Contrairement à toi, je n’ai jamais eu à réellement galérer, mais passé la quarantaine, je me suis rendu compte que je n’avais rien fait durant plus de 15 ans de fonction publique. Oh, j’ai bien écris, peint, créer dans pas mal de domaine, mais sans jamais aller au bout de ces projets qui sont finalement au coeur de mon existence. Je démarre donc ma vraie vie cet été, avec pleins d’incertitudes, mais beaucoup de motivation et d’envie de partage (je monte mon propre café-jeux). Bonne chance à toi, même si ce qui compte, c’est la positivité intérieure… Finalement, Lorie n’avait pas tord avec sa positive-attitude 🙂

    Aimé par 1 personne

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s