Uchronie spatiale – Space Reich, t.2: Rapaces en orbite

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je l’ai enfin, mon précccccieux!

Si vous me suivez depuis un certain temps, vous connaissez mon penchant pour l’histoire, et son pendant SFFF qu’est l’uchronie. Quant à celles et ceux d’entre vous qui avez rejoint ce blog il y a peu, vous allez en prendre la mesure avec la bande dessinée que je vous propose aujourd’hui, à savoir Rapaces en orbite, le t.2 de la BD Space Reich dont le premier volume a été chroniqué il y a pratiquement deux ans. Pas que j’aie trainé, mais enfin… le second opus n’est sorti que ce mois-ci. 🙂

Je vous emmène donc aujourd’hui, le temps d’une brève chronique, dans un monde où la Seconde Guerre mondiale a pris un tour totalement différent…

Pour vous re-situer, l’Histoire a pris un tournant autre que celui que nous connaissons – vous pourrez en voir le détail dans la chronique du premier volume. Après avoir vaincu l’Angleterre gouvernée par Edouard VII et son épouse Wallys Simpson en 1941, ainsi que l’Union soviétique en 1943, l’Allemagne nazie a les mains libres de Brest à Vladivostok. Churchill est parti au Canada, et De Gaulle s’est réfugié en Martinique après que Londres se soit rendu. Quant aux États-Unis, gouvernés par le président Lindbergh (oui, oui, l’aviateur…), ils ont poursuivi sur la voie de l’isolationnisme… Mais c’est sans compter les progrès sur les missiles balistiques et les fusées en Allemagne, grâce au génie de l’ingénieur Wernher von Braun, qui vont inquiéter les États-Unis…

Le tome 2 commence en janvier 1948, alors que l’Allemagne vient de diffuser ses premières images filmées depuis l’espace et a occupé une partie de la côte bretonne pour y construire son port spatial. Lindbergh, qui a prit goût au pouvoir, se lance dans la course à l’espace face à l’Allemagne, avec laquelle il comptait pourtant garder de bonnes relations. En effet, les USA ont recueilli lors d’une opération commando un brillant ingénieur russe alors que celui-ci était transféré dans un camp de prisonniers: Sergeï Korolev, que nous connaissons dans l’Histoire pour être le père du programme spatial soviétique. Cet homme a rejoint la base secrète américaine au Nouveau-Mexique et a permis de grandes avancées dans le programme spatial naissant. Or, en Allemagne, une nouvelle avancée va marquer les esprits, servant ainsi la propagande du Reich…

Le premier tome était très prometteur, et pour une amatrice d’histoire spatiale comme moi, très bien documenté. On retrouve ici des personnages historiques connus: Hitler, von Braun, Goebbels, De Gaulle, Korolev… et même la cinéaste et propagandiste allemande Leni Riefenstahl, venue au centre spatial breton pour filmer les événements qui s’y déroulent. L’histoire de ce deuxième opus se tient très bien, au niveau technologique comme politique, contrairement aux critiques lecteur que j’ai pu en lire sur le Net. Il y a beaucoup moins de saut dans le temps, malgré quelques petits flashbacks pour expliquer comment certains personnages en sont arrivés où ils en sont. Quand bien même je suis un peu restée sur ma faim et que ma foi, je ne sois pas une grande fan du dessin dont le style me paraît un peu froid.

Ceci dit, d’intéressantes intrigues secondaires autour de Charles de Gaulle et des anciens agents de la Résistance, qui ont tout intérêt à ce que le programme spatial américain fonctionne. Je suis donc très désireuse de découvrir la suite: De Gaulle va-t-il enfin prendre contact avec les Américain? Korolev va-t-il parvenir à surpasser von Braum et mettre les propagandistes allemands dans l’embarras?… Mystère et boule de gomme! 🙂

J’espère que cette chronique aura piqué votre curiosité quant à cette intéressante histoire, dont la complexité aurait peut-être mérité un traitement sous forme de roman plutôt que sous forme de BD. Étrangement, je lui préfère Zeppelin’s War!  en termes d’uchronie, et je vous invite également à la découvrir sur le blog! 🙂 Très bon après-midi et très bonne semaine à tous, je vous dis à bientôt pour une prochaine chronique!

Blanche Mt.-Cl.


Titre: Space Reich – Tome 2: Rapaces en orbite
Auteurs: Richard D. Nolane, Maza, Marko Nikolic
Editions: Soleil
Collection: Sol.Aventure
48 p.
Parution: Mars 2017
Prix: 14,95 €

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure sur WattPad (Le Sang des Wolf, La Nuit de Wolf et Pourquoi les Vampires aiment Paris Plage). N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

5 réflexions au sujet de « Uchronie spatiale – Space Reich, t.2: Rapaces en orbite »

    1. Alors je te conseille la BD Zeppelin’s War, et dans les romans: la Trilogie de la Lune de Johann Heliot, Fatherland de Robert Harris et Le Maître du Haut-Château de Philip K. Dick.
      Bises et bonne fin de journée! 🙂

      Aimé par 1 personne

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s