Entrevue avec Marie-Laure Konig – L’écriture collaborative sur « Écrivons un livre »

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Je reviens aujourd’hui avec un article un peu particulier pour clore l’année en beauté, à savoir la toute première interview de ce blog, consacrée à Marie-Laure Konig, artiste peintre, mais aussi mon interlocutrice auprès du site Écrivons un livre, où il m’a été donné, grâce à elle, l’occasion d’intervenir. On y parle naturellement d’écriture, d’auteurs, où l’on échange des conseils pour lire et écrire, mais qui fait également plateforme d’écriture collaborative. Des histoires écrites à plusieurs mains voient le jour.

couverture-skop

Le site ayant besoin d’auteurs dans son projet de roman communautaire, mais n’ayant malheureusement pas le temps d’y participer, j’ai décidé de faire appel à Marie-Laure pour vous en parler, et pourquoi pas, vous donner envie de participer à cette aventure si particulière qu’est l’écriture à plusieurs! 🙂 Je donne donc la parole à Marie-Laure, artiste complète qui partage avec nous sa grande passion pour la littérature!

1) Marie-Laure, parlons d’abord un peu de vous. Vous semblez être une artiste complète. Vous peignez, vous écrivez… Quelle activité, des arts plastiques et de l’écriture, avez-vous pratiquée en premier ? À présent, y en a-t-il une qui influence plus l’autre ou pensez-vous que les deux s’alimentent l’une l’autre ?

La peinture !! Petite, mon professeur de français a dû inventer un style de notation afin de pouvoir mesurer mes progrès en orthographe : un graphique évoluant de -20 à 20/20… Grâce à ce professeur, j’ai adoré lire et écrire. J’aime également la musique, je joue du piano, du saxophone et de l’Harmonica. Pour résumer mon tempérament, j’ai beaucoup de peine à aller naturellement vers l’autre, je parle peu, la personne humaine me faisant peur, et c’est donc par des moyens d’expression différents que j’arrive à traduire mes émotions et mes idées.

Mais je ne suis par seule derrière le site d’écrivons un livre. Nous sommes une équipe composée d’un game designer qui réfléchit aux règles du jeu et prête sa voix sur une des histoires du forum, nous avons une responsable veille documentaire et formation et je vous prie de croire qu’elle veille, car c’est elle qui modère le forum, nous avons une administrative et moi-même. Puis l’association « Art Zen » de loi 1901 qui gère tout ce qui reste à diriger.

2) Comment est née l’idée d’Écrivons un livre ?

Après des études dans la communication, achevées juste au moment de l’apparition d’Internet, c’est de façon autodidacte que j’ai appris et ensuite pratiqué le métier de webmaster. Je voulais mettre en pratique ces connaissances de manière plus ludique et au bénéfice de ma passion pour la littérature, et ce avec une idée de partage prédominante. Je sais que les auteurs font toujours cavalier seul, ils laissent un peu de place aux illustrateurs, mais leur écriture est très individuelle.

ecrivonsJe sais également qu’énormément de personnes aiment écrire, mais n’osent pas montrer leurs productions et l’on passe à côté de tellement de belles plumes, des plumes hors du temps, des plumes singulières, des plumes corrosives, mais aussi des plumes déchirées.

C’est donc pour ouvrir une porte à ces gens-là qu’Écrivons un livre est né : pour offrir un challenge aux auteurs : « êtes-vous capable de ne pas écrire seul, de supporter que quelqu’un d’autre change le déroulement de votre histoire, de rebondir sur l’idée d’une tierce personne ? » et pour les auteurs occasionnels qui souhaitent s’amuser et partager leur passion.

Nous avons réuni d’autres talents dans différents domaines : le game design, la recherche documentaire, la gestion administrative et les connaissances en écriture qui nous ont permis d’éditer un certain nombre d’articles de conseils en écriture.

3) Vous auriez pu vous contenter d’écrire seule vos propres histoires, comme beaucoup d’aspirants écrivains. Pourquoi avoir opté pour l’écriture collaborative ? Qu’est-ce que cela vous apporte ?

J’écris également mes propres histoires, mais je les garde pour moi (pour le moment). Uniquement une bande dessinée a été éditée.

Comme je vous l’ai dit, j’aime le partage et j’étais curieuse de voir où pourrait aller une histoire écrite par une multitude d’auteurs et je n’ai pas été déçue.

La première histoire issue du forum de Écrivons un livre partait pour être un mélodrame, puis elle s’est vite envolée vers un roman policier mélangeant magie et Histoire. Chaque petite idée de chacun, en a fait une nouvelle ahurissante. Cette histoire est par ailleurs lue à la radio.

4) À présent je souhaiterais que vous nous présentiez plus particulièrement votre roman communautaire, et son héroïne, Louise d’Escogriffe.

Sur le site de Écrivons un livre, tout le monde peu écrire (nous corrigeons les fautes, ça ne doit donc pas être un frein à votre participation). Sur le forum, que nous appelons « notre petite cour de récréation », chacun écrit à la suite des autres quand il le souhaite ou quand il est inspiré.

Puis nous avons notre grande cour de récréation où il s’agit d’écrire un roman en vue de se probable édition.

Chaque semaine, des auteurs nous envoient un chapitre de l’histoire qui doit être dans la continuité du précédent. Ils sont ensuite envoyés à des sélectionneurs qui notent et qui annotent les manuscrits reçus. Le manuscrit ayant totalisé le plus grand nombre de points intègre le roman. Il y aura au total 15 chapitres écrits par des auteurs différents. Les auteurs peuvent participer à chaque sélection et n’importe qui peut se lancer dans l’aventure. Vous devez pour cela, à n’importe que moment du jeu, nous envoyer vos coordonnées afin que nous établissions un contrat de droit d’auteur qui vous permettra d’être rémunéré dans le cas où le roman sera publié.

Chacun peut participer à cette aventure également en temps que lecteur, car les lecteurs ont leur mot à dire sur la suite de l’histoire, ou comme sélectionneur. Aucun n’est obligé de participer chaque semaine, mais uniquement lorsqu’ils sont disponibles.

selectionneurPour la publication du roman, nous passerons par une plateforme de financement participatif. Écrivons un livre étant géré par l’association de loi 1901 « Art Zen » qui à pour but d’aider les artistes et auteurs, n’a pour le moment que peu de moyens pour financer seule ce projet.

5) D’où vont sont venues l’idée des noms, surtout celui, insolite, de l’héroïne ? Et pourquoi avoir choisi de situer votre histoire dans le Paris de la Belle Époque ?

Chaque semaine de l’été dernier, nous avons publié des sondages à l’attention des membres du site : à quelle période se déroulera l’histoire, sera-ce un roman historique, d’amour, policier… qui en seront les héros… C’est ainsi que nous en sommes arrivés à devoir écrire un roman policier qui se passe à la Belle Époque dont l’héroïne est une femme qui fait le ménage dans les locaux d’un journal parisien. Elle sera accompagnée dans son aventure d’un jeune marchand de journaux et d’un commissaire de police.

6) Que diriez-vous à d’éventuels auteurs pour les convaincre de rallier cette aventure littéraire ?

C’est une aventure qui à ma connaissance ne s’est jamais encore produite, vous serez donc parmi les premiers à participer à ce type de concours d’écriture.

Si l’écriture est votre passion, ce jeu ne peut que vous plaire. Il sera également pour vous un challenge : écrire à la suite des autres et donner la direction que vous souhaitez à l’histoire sachant qu’elle peut dévier la semaine suivante. C’est aussi un bon moyen d’apprendre à partager et à prendre sur soi si un autre auteur casse tous vos plans.

Le partage est le maître mot de cette aventure. Notre site se veut très convivial et de proximité. Tout le monde participe à cette aventure. Nos membres peuvent échanger leur point de vue sur cette histoire, mais ils ont également la possibilité de partager et de trouver des réponses à leurs difficultés littéraires grâce à la rubrique « entre-aide » du forum.

Montrez vos talents d’écriture même si dans un premier temps tout se construit de façon anonyme, lorsque le roman paraîtra le nom des auteurs seront divulgués.

C’est aussi une bonne alternative à la page blanche, vous êtes sélectionné, et n’avez pas d’idée pour la suite, un autre auteur s’en chargera pour vous.

Votre participation n’est pas obligatoire chaque semaine, mais seulement quand vous en avez l’occasion.

la-gazette-de-franceEt pour celles et ceux qui ont une belle plume et une mauvaise orthographe : vos fautes seront corrigées !

Je souhaitais ajouter que les histoires de notre site sont beaucoup lues. Nous avons eu depuis le 1er juin dernier plus de 100 000 connexions. Le temps de visite moyen sur www.ecrivonsunlivre.com est de 3 minutes 40. C’est-à-dire que les personnes viennent régulièrement parcourir la suite des histoires. Cependant, nous avons beaucoup de « consommateurs », mais très peu d’auteurs. Notre équipe est très inquiète quant à la pérennité de Ecrivons un livre. Si nous n’avons plus rien à donner à lire à nos visiteurs le site va peu à peu s’éteindre.

Comme je vous l’ai dit précédemment, ce site est géré par une association, tout y est gratuit et nous avons donc très peu de moyens pour effectuer une communication efficace. C’est pourquoi nous demandons à ceux qui aiment ce projet de nous soutenir en propageant son existence : parlez de nous, c’est ce dont nous avons le plus besoin (avec des auteurs bien sûr !).

Si vous ou l’un de vos proches avait par hasard envie de s’essayer à l’écriture collaborative et de prendre part à cette jolie aventure, n’hésitez pas à vous inscrire sur Écrivons un livre!

Vous y serez très bien accueillis, et je gage que vous y passerez un bon moment en participant à l’écriture des aventures de Louise d’Escogriffe dans le Paris de la Belle Époque. Je trouve ce projet absolument intéressant, et je souhaite vraiment à ceux qui en sont à l’initiative qu’il marche! 🙂 Vous pouvez également suivre cette initiative par le biais de Twitter, et de Facebook! J’espère en tout cas que cette entrevue avec la sympathique Marie-Laure, que je remercie encore pour le temps consacré à ses réponses, vous aura donné l’envie d’y regarder d’un peu plus près!

Quant à moi, je vous dis à très bientôt sur la blogosphère! 🙂

Blanche Mt.-Cl.

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure sur WattPad (Le Sang des Wolf, La Nuit de Wolf et Pourquoi les Vampires aiment Paris Plage). N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

Une réflexion au sujet de « Entrevue avec Marie-Laure Konig – L’écriture collaborative sur « Écrivons un livre » »

  1. Pour moi écrire un roman a toujours été très difficille car il faut beaucoup de travail. J’ai toujours réussi à écrire des réflexions, des petites nouvelles…. Mais pour moi écrire reste difficile.
    Bisous à toi et à plus sur nos blogs respectifs!

    J'aime

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s