SEMAINE THÉMATIQUE: BARJAVEL – Présentation de l’auteur

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

img_20161127_204942
Ma collection de Barjavel

Alors que mon stage s’achève en fin de semaine, je suis ravie de revenir avec une nouvelle thématique, cette fois-ci consacrée non-pas à une seule œuvre ou à un thème, mais avec un auteur qui a marqué la littérature de science-fiction française au siècle dernier, à savoir René Barjavel.

Auteur, mais aussi dialoguiste français (dans les Don Camillo, par exemple!), il naît à Nyons en 1911, et exerce plusieurs métiers après le baccalauréat – pion, agent immobilier, employé de banque – avant de devenir journaliste au Progrès de l’Allier à Moulins. C’est à Vichy dans les années 1930 où il donne des conférences sur la littérature (l’auteure Colette, notamment), qu’il rencontre l’éditeur Robert Denoël, qui lance sa carrière dans le monde littéraire…

René Barjavel comme Robert Denoël voient leur carrière interrompue lors de la déclaration de guerre, jusqu’à leur démobilisation après l’armistice en 1940, où ils reprennent leur travail, dans le Paris occupé par les Allemands. Cela jette naturellement un doute quant aux idées de Barjavel à cette période, et lui vaut d’être inquiété en 1945 lors de l’épuration du monde littéraire, avec son éditeur qui meurt assassiné, dans des conditions troubles, peu après. Alors que le monde sombre dans la Guerre froide et que les gens se questionnent les avancées technologiques utilisées à des fins guerrières, Barjavel a entretemps publié son premier roman, Ravage, et poursuivi avec Le Voyageur imprudent et Le Diable l’emporte, où il explore à divers degrés les dérives de la technologie à des fins narcissiques ou destructrices. Il poursuit en parallèle une carrière dans le cinéma comme critique pour divers magazines, et comme dialoguiste, avant de publier Colomb de la Lune.

Par la suite, il publie de véritables succès comme La Nuit des Temps, Le Grand SecretUne Rose au Paradis, ou encore La Tempête, entre autres ouvrages. Si certains sont des titres marquants de nos, ils ont été aussi adorés que critiqués, taxés d’excellents, de « tarte » ou de « sensationnaliste », comme l’a écrit Alain Dorémieux (pendant plusieurs années rédacteur en chef de la revue Fiction) sous le pseudo de Serge-André Bertrand, il n’en reste pas moins que Barjavel a été, à presque lui seul et pendant des années, LA science-fiction française. Il en résulte des récits très inspiré du contexte où évoluait l’auteur, et un style d’écriture clairement identifiable. Pour ma part, j’ai une certaine affection pour ses écrits, que j’ai découvert dans l’adolescence, à un moment où à part Jules Verne, je ne connaissais pas la science-fiction française, et où je commençais à sortir des romans historiques (jusqu’à un certain âge, je ne jurais que par ça!).

Il ne donne pas que dans la S.-F., bien sûr: il rédige la novélisation du film Les Chemins de Katmandou (je l’ai lu et l’ai trouvé glauque à souhait!) en plein post-mai 68, et en collaboration avec l’auteure et astrologue Olenka de Veer, Les Dames à la Licorne, ou encore, dans le registre du merveilleux, L’Enchanteur avant de mourir en 1985. Pour ma part, je n’ai pas encore lu ces deux romans dont j’ai entendu le plus grand bien.

C’est sur la partie S.-F. que va se concentrer la semaine thématique sur ce blog. Les textes d’anticipation de Barjavel se distinguent par un style parfois onirique, à la limite du poétique. On y retrouve souvent les mêmes thèmes comme une romance sur fond d’apocalypse, due aux dérives technologiques et à la bêtise humaine, la volonté de vivre et l’amour fou au-dessus de tout, mais aussi une sorte d’engouement – quelques fois très conservateur – pour une vie simple et plus concrète, plus proche de la terre.

Entre science-fiction pure et littérature amoureuse, je vous présenterai cette semaine quelques uns de ses ouvrages les plus connus dans leur ordre de parution:

  • Les prémisses avec un traitement parallèle de Ravage et Le Voyageur imprudent (1943)
  • La Nuit des Temps (1968), lorsqu’une mission archéologique met au jour une civilisation ancienne très avancée ainsi qu’une histoire d’amour maudite
  • Le Grand Secret (1973), qui nous dévoile le plus grand secret gardé par les dirigeants du monde
  • Une Rose au Paradis (1981), le destin d’une famille après la fin du monde

Je vous ferai partager mon amour de ces livres, parfois sous un angle parfois ravi, parfois critique car les mœurs et les mentalités ont beaucoup évolué depuis la parution de ses ouvrages. 🙂 Il n’en reste pas moins que son écriture magnifique est une véritable invitation au rêve, et je vous convie à m’y suivre dès demain après-midi… Je vous souhaite une excellente lecture et une bonne (re)découverte! 🙂

Blanche Mt.-Cl.

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse de livres et de films SFFF mais pas que (de tout ce qui raconte de bonnes histoires, en général), auteure en herbe, je viens de lancer mon premier roman "Le Sang des Wolf" en auto-édition chez Librinova! N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

14 réflexions au sujet de “SEMAINE THÉMATIQUE: BARJAVEL – Présentation de l’auteur”

    1. Oui, mais je n’en recommande vraiment que quelques uns pour ne pas risquer de se lasser, car c’est très particulier. Je donnerai des pistes supplémentaires dans le bilan du week-end! 🙂 Bisous et très bonne soirée!
      PS: Le roman reprendra ce lundi avec un chapitre tout doux! 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, oui! 🙂 Je vais aller voir ça, c’est que je suis rentrée plus tard que prévu, la découverte d’un vieil obus de 39-45 dans la journée à obligé mon train à dévier et je viens juste de me poser! 🙂 Je vais regarder ça! Mais je viens de voir sur un autre blog une nouvelle fort triste pour le spatial… Je m’en vais voir ça, et ton tag! 🙂

        Aimé par 1 personne

    1. Ben tu vois, j’ai vu que tu avais chroniqué « Farenheit 451″… Eh bien ce livre m’a ennuyée! 😉 Tous les goûts sont dans la nature. Ceci dit si j’avais lu « La Nuit des Temps » plus vieille, j’aurais probablement moins aimé. 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Il faudra que j’aille y voir de plus près alors! 😉 Je m’en vais terminer la cinquième et dernière chronique de la semaine… « La Nuit des Temps », c’est demain, sinon! 😉

        Aimé par 1 personne

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.