La suite tant attendue d’une BD! – Zeppelin’s War, Tome 2: Opération Raspoutine (Nolane, Villagrasa)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

81f2batkl8lTout d’abord je souhaite m’excuser de ne pas avoir souhaité la bienvenue aux derniers abonnés du blog. C’est que j’ai été un peu préoccupée et que certaines choses me sont un peu passées au-dessus de la tête! 🙂 Merci de suivre ce blog, et j’espère que vous y passerez de bons moments! 🙂 Je n’avais pas prévu que je pourrais lire ce week-end, mais j’ai finalement décidé un « break graphique » car je suis réellement épuisée. Que dis-je, épuisée… Littéralement siphonnée de mon énergie! 🙂 J’en ai donc profité pour rattraper un peu ma PAL BD, d’où cette chronique!

Pour ceux d’entre vous qui n’étiez pas encore abonnés au blog l’an dernier, j’avais déjà chroniqué le premier volume de Zeppelin’s War, Les raiders de la nuit, à l’époque de la « Lecture du Dimanche ». Cette uchronie prend place durant la Première Guerre mondiale, alors que les zeppelins dominent le ciel, que le jeune capitaine Hitler est en passe de faire une brillante carrière militaire, que l’as français Guynemer s’est juré de vaincre son alter ego allemand Hermann Goering et qu’à l’Est, Raspoutine tente de mettre la main sur le « Vril », la source d’un très grand pouvoir qui pourrait faire basculer le cours de la Guerre…

Que peut-il bien se passer ensuite?

  • Un tournant dans la Première Guerre Mondiale

Nous sommes à la fin de l’année 1916. À Saint-Pétersbourg, Raspoutine est en très mauvaise posture, et ce malgré la guérison du Tsarévitch Alexis, grâce au pouvoir dont le Vril, une sorte d’artéfact scandinave trouvé dans le Grand Nord, l’a investi: en effet, le « saint homme » s’est avéré être à la solde des Allemands, et les princes russes le voient d’un très mauvais œil. Acculé, il n’a d’autre choix que de quitter la Russie…

Plus à l’Ouest, Hitler, devenu major après une ascension fulgurante, est devenu commandant de Zeppelin, accompagné de ses fidèles bras droits Hermann Goering et Rudolf Hess. Il est envoyé par Berlin dans un centre de recherche médical secret où lui et ses hommes doivent subir un traitement médical de choc pour en faire des « sur-hommes », en vue d’une mission suicide en Russie. Grâce à un super-Zeppelin et à leurs nouvelles capacités acquises grâce aux soins qu’ils ont reçus, ils doivent aller récupérer Raspoutine en Russie, de préférence sans se faire repérer par les forces aériennes russes.

En France, c’est une autre expérience douteuse qui se joue, entre médecine et occultisme: l’Etat-major français a fait appel à un médecin criminel, Cornélius, afin de réparer Guynemer devenu un « home-tronc » après avoir été abattu en avion…

  • Mon avis

Bon, bon, bon… Chez moi, mon goût pour les BD et livres uchroniques et Steampunk prenant place en Europe avec des engins volants est devenu un sujet de taquinerie. 🙂 Il faut dire qu’avec mon penchant pour l’histoire, j’ai assez vite adhéré à ce genre qu’est l’uchronie, qui à mon sens ravit les amateurs de science-fiction et d’histoire. Il s’agit de ré-écrire l’Histoire – sous forme de fiction, en partant de l’hypothèse qu’à un instant t, quelque chose se sera passé autrement – ici, par exemple, tout part de la diffusion de connaissances à la pointe quant à l’aéronautique par l’assistant d’un savant (voir les notes à la fin du premier tome Les Raiders de la nuit). J’ai encore une fois beaucoup aimé ce contexte où les technologies des dirigeables – ici de véritables porte-avions volants – est poussée à son extrême, ainsi que la dimension fantastique de la série.

J’attendais avec beaucoup d’impatience ce second tome, que j’ai trouvé plus rythmé, avec des batailles aériennes époustouflantes, plus riche que le premier – qui « exposait » la situation. Les personnages historiques que sont Adolf Hitler, Herman Goering, Rudolf Hess, ou encore Raspoutine et Guynemer, sont de retour dans des aventures palpitantes à travers l’Europe et la Russie, impliqués dans des expériences secrètes qui dépassent l’entendement. On retrouve du côté d’Hitler et ses potes cette croyance en des théories pangermanistes et raciales (les références à des « intellectuels » qui ont théorisé ces idées douteuses sont véridiques, j’ai fait beaucoup de recherches dessus pour mon roman), qui les rend très enthousiastes à l’idée de subir un traitement les rendant capables de résister au froid et à respirer à de très hautes altitudes. Tout ça pour faire grimper les zeppelins plus hauts au-dessus des nuages… Et je n’ose imaginer ce que ces allumés feraient du Vril dégoté par Raspoutine s’ils devaient mettre la main dessus!

Ainsi, le scénario serpente entre magouilles politiques – l’Allemagne souhaite extirper Raspoutine de Russie, mais a aussi un œil sur Lénine en Suisse, projetant de renvoyer l’un ou l’autre sur place selon la façon dont les choses auront bougé – ésotérismes et secrets. Le dessin reste assez classique, mais il est néanmoins très expressif et met en valeur le récit avec son trait nerveux et ses ombres marquées. Bref, j’ai hâte de connaître la suite!

  • Conclusion – Avis aux amateurs!

Avec les centenaires tout récents de la Première Guerre mondiale et cette année, de la bataille de Verdun, il y a eu pléthore de publications consacrées au sujet. Outre sur les revues et livres d’histoire (en particulier ceux consacrés aux débuts de la guerre aérienne! 😉 ) où vous pourrez en apprendre plus sur les divers aspects de cette période aussi effrayante que passionnante, je pense qu’il est également intéressant de se pencher sur les fictions qui y sont consacrées. Bien sûr, il peut paraître trivial de se triturer les méninges pour imaginer des événements autrement que comme ils se sont passés, mais l’exercice d’écriture en lui-même est tout à fait fascinant. L’auteur comme l’illustrateur a dû mener des recherches abondantes pour créer un ensemble cohérent. Il ne s’agit pas d’un récit purement réaliste puisqu’on y côtoie le surnaturel, et c’est une des autres raisons qui me font apprécier Zeppelin’s War pour l’exercice de créativité.

Aussi je ne saurais que trop vous recommander cette bande dessinée pour son scénario foisonnant et le contexte si particulier qu’elle dépeint. Si vous ne la connaissiez pas encore, j’espère que la découverte de cette B.D. aura éveillé votre curiosité. Et si vous connaissez Zeppelin’s War, qu’en pensez-vous?… 🙂

Je vous dis à très vite pour de nouveaux chapitres du Sang des Wolf (cette semaine, ce sera sexy! 😉 ) et de prochaines chroniques! 🙂 Très bonnes lectures à vous tous!

Blanche Mt.-Cl.


Titre: Zeppelin’s War – Tome 2: Mission Raspoutine
Auteurs: Nolane (scénario) et Villagrasa (dessin)
Editions: Soleil
Collection: SOL.AVENTURES
48 p.
Parution: Octobre 2016
Prix: 14,50 €

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure sur WattPad (Le Sang des Wolf, La Nuit de Wolf et Pourquoi les Vampires aiment Paris Plage). N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s