Rêveries sombres – Quelques classiques à lire pour Halloween

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

18674304.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxC’est l’heure du goûter, et certains d’entre nous approchons d’un long, long week-end de Toussaint et d’Halloween (enfin!!!), et comme en cette semaine assez folle et crevante je n’ai guère eu le temps de pondre de nouvelles chroniques ou de travailler à mes projets personnels, je me permets de vous donner quelques tuyaux de lecture sympas pour aborder cette période de belle façon.

Je n’ai pas lu beaucoup d’horreur, et je serais bien incapable de vous dire si c’est un genre que j’affectionne car je ne le connais pas assez, mais voilà j’ai quand même dans ma réserve quelques récits fantastiques dont vous me direz des nouvelles – sans mauvais jeu de mot, car il y aura vraiment des nouvelles! 🙂 Bien évidemment, il sera fait référence à des ouvrages déjà chroniqués ici, des grands classique pour la plupart… et éventuellement d’un mini coup de pub pour mes propres  écrits (que voulez-vous, on fait ce qu’on peut! 😉 ).

Ça y est?… Vous êtes tranquillement calés dans vos Je vous invite donc à découvrir de palpitantes histoires à vous faire frissonner de plaisir, à défaut de vous faire peur…

Dracula de Bram Stocker s’en sort très bien dans cette sélection, car je trouve que ce fantastique teinté de rationalité a très bien vieilli. Il est d’une étonnante modernité, en particulier dans son traitement de l’héroïne, Mina – surtout dans un ouvrage de cette époque écrit par un homme: elle est loin d’être une neuneu comme Christine dans Le Fantôme de l’Opéra, par exemple (malgré tout l’amour que j’ai pour ce livre!). L’ambiance est complètement envoûtante, en particulier dans les scènes se déroulant en Transylvanie, dont la rencontre des épouses de Dracula, non-dénuée d’une certaine sensualité. 😉

lippincott_doriangrayJe ne saurais trop vous conseiller l’un de mes livres fétiches, le magnifique Portrait de Dorian Gray signé Oscar Wilde, un VRAI bijou de noirceur et de beauté. Vous connaissez très certainement l’histoire de ce jeune homme dont le portrait peint vieillit à sa place.
Il n’est pas seulement dégradé par le passage du temps, mais aussi par la noirceur de l’âme de Dorian qui outre parties fines et débauches en tout genre, ne rechigne pas à commettre d’autres atrocité. Pour moi le récit est bien plus profond que le simple adage selon lequel il faut se méfier des belles apparences (perso, je pense qu’on peut être beau et con, mais aussi moche et con), j’y vois une exploration du mal-être, de la peur de ne jamais s’accomplir. Et une machiavélique manipulation envers quelqu’un de naïf… j’en parle plus en détail dans la chronique que je lui ai consacrée aux tous débuts du blog (lien en début de paragraphe). C’est un ouvrage à ne pas négliger, un livre qui pour ma part m’a beaucoup touchée, voire carrément prise aux tripes, car je pense qu’il répond aux tourments de chacun d’entre nous, aujourd’hui plus que jamais…

Et pour ceux d’entre vous qui seriez plus attirés par un format plus court, voici un florilège de quelques nouvelles qui m’ont particulièrement marquée dans ma vie de lectrice.

Je commencerai avec La Couleur tombée du Ciel d’H.P. Lovecraft (dans le recueil Le Mythe de Cthulhu), une histoire de mort et de dévastation, extrêmement sombre et dangereusement fascinante: aux alentours d’Arkham, dans un lieu surnommé la « lande foudroyée », le lecteur voit s’écraser, dans la cour de la ferme Gardner, un étrange météore. Celui-ci se révèle être un corps mou qui va imprégner le sol et avoir des conséquences désastreuses pour les terres et la famille du fermier… L’ambiance est très sombre, certains passages font froid dans le dos, et les descriptions sont macabres à souhait. C’est sans doute l’un de mes récits favoris dans le recueil cité, et je vous le recommande vivement.

71VdiWleHbLEt puisque que nous sommes dans Lovecraft, je continue avec un auteur qui l’a beaucoup influencé: Edgar Allen Poe. Il est difficile de me choisir une nouvelle favorite parmi ses textes merveilleux, mais je vous conseilles de ressortir votre exemplaire des Histoires extraordinaires et des Nouvelles histoires extraordinaires (bien évidemment traduites par Baudelaire si vous ne les lisez pas en Anglais! 😉 ) pour une plongé dans la sublimation du laid et du grotesque.
Pour cette période d’Halloween, je suis persuadée qu’une histoire de mort-vivant sous hypnose comme La Vérité sur l’étrange cas de Monsieur Valdemar, histoires de hantise comme Ligeia (une très belle histoire dont est tiré le film de 1964, La tombe de Ligeia avec Vincent Price) ou Metzengerstein (ambiance au top pour celle-là!). Il est deux autres nouvelles insolites que je vous recommande, plus des tableaux narratifs que des récits, qui arrivent à nous ébranler de par leur ambiance si particulière: Le Masque de la Mort rouge (je me demande d’ailleurs si la scène du fantôme déguisé en Mort rouge dans Le Fantôme de l’Opéra n’en est pas inspirée…) et Le Roi Peste, un festin glauque.

Je vous proposerai d’autres nouvelles qui ne sont pas chroniquées ici, mais qui m’ont vraiment marquée en tant que collégienne, toutes deux de la main de Guy de Maupassant.
La première, La Main, m’a glacé le sang quand je repensais à mes cours de français le soir. Le narrateur y rencontre un excentrique féru de chasse qui lui montre une main momifiée exposée comme trophée à son mur. Or le monsieur est retrouvé mort avec des marques de strangulation et la main a disparu. Commence alors une véritable investigation pour déterminer les véritables causes du décès, mais dont le sort échappe à la logique…
Une Apparition est une histoire de fantôme classique d’une grande beauté, qui n’est pas vraiment effrayante, mais qui vous captivera complètement de par son atmosphère envoûtante…

Voili-voilà, j’espère vous avoir donné quelques idées et envies pour vos soirées d’automne terrés sous votre couette à l’abri des montres sous vos lits et des fantômes dans vos placards!… Enfin c’est vite dit, ces saloperies de fantôme sont immatériels et se faufilent partout! 😉 Je dis ça, je dis rien!… Au passage, j’en profite pour vous glisser un petit mot sur mon roman Le Sang des Wolf, qui n’est certes pas un classique! 😉 Mais c’est la saison idéale pour le lire sur le blog (les deux premiers actes sont terminés, vous avez donc un peu de matière! 😉 ), ou sur WattPad où il est posté en intégralité avec sa nouvelle préquelle La Nuit de Wolf. Vous en serez quitte pour de l’humour, du sang, du frisson, du mystère, du surnaturel et un soupçon de romance! 😉 Ce sera aussi la saison idéale à Noël, un peu comme L’Étrange Noël de Monsieur Jack, puisque l’histoire se déroule d’Octobre à Décembre! 😉

Sur ce, je vous laisse et je vous dis à très vite pour un ou deux petits posts en rapport avec Halloween (du moins je l’espère!), pour des news et fort bientôt la reprise des chapitres du roman! 😉 Très bonne fin de journée à vous!

 Blanche Mt.-Cl.

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure sur WattPad (Le Sang des Wolf, La Nuit de Wolf et Pourquoi les Vampires aiment Paris Plage). N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

4 réflexions au sujet de « Rêveries sombres – Quelques classiques à lire pour Halloween »

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s