Le Sang des Wolf – ACTE I – Journal de l’inspecteur Rolf Terwull – Janvier 1952

  • Mardi

 

JT1001Berger est formel. Ce ne sont pas les entailles faites sur son flanc qui ont tué l’homme. D’après lui, il s’est vidé de son sang comme une éponge est essorée. Les organes internes ont tous « dégorgé » de leur sang, qui s’est écoulé par tous les orifices du corps. Il a formé une fine pellicule rouge gélifiée sur la peau de la victime. Berger est à la recherche de procédés plus en pointe pour savoir si le mort n’aurait pas ingéré un quelconque poison responsable de l’hémorragie généralisée.

Quant au loup, au vu de son apparence, sa fourrure complètement souillée, collée, je dirais qu’il avait subi le même sort. Il n’y avait plus aucune trace de l’animal, après que le cadavre de notre homme l’ait remplacé sur la stèle. Les seules marques de sang relevées le lendemain à l’aube étaient celles que nous avions suivies – et encore, la neige les avait altérées. Dorn et les petits soldats de Baker, eux, n’ont pas vu le loup de l’autre côté du mausolée, et disent que le lieutenant et moi avons rêvé. Mais je ne crois pas aux coïncidences : nous n’avons pas pu rêver la même chose au même moment. Nous en avons reparlé tous les deux, et nous sommes formels sur ce que nous avons vu. La grande question est de savoir COMMENT ce loup a disparu. Si vite.

J’ai préféré me taire quant à l’individu que j’ai essayé de poursuivre. En effet, aucune empreinte n’a pu être relevée dans cette jungle, entre la pierraille, la bouillasse et la neige qui a dû tout recouvrir. L’endroit est idéal pour disparaître, car c’est un véritable champ de bataille… Ma foi est déjà mise en doute en ce qui concerne le loup, alors que j’ai un autre témoin visuel, et que nos hommes ont pourtant entendu son hurlement. Ils se sont convaincus, Dorn le premier, que c’était une hallucination collective, induite par l’atmosphère angoissante des lieux, et que ce hurlement était celui de l’homme agonisant. Si je raconte que j’ai essayé de sauter sur un fantôme et que j’ai vu des yeux briller dans le noir, ils vont tous me croire fou. Mieux vaut que j’attende d’en savoir plus avant de parler.

Mais il était là, j’en suis sûr, son pied s’est posé près de ma tête quand j’étais à même le sol, le nez dans le sang du loup. Il était accompagné par ses semblables. J’ai vu leurs yeux. Je pense qu’ils le savent, qui ou quoi qu’ils soient.

 

  • Mercredi

 

Enfin un nom sur ce corps : Docteur Rudolf Wolf. Docteur Wolf.

Je ne sais pas ce qu’il trafiquait au juste, mais la croix gammée qui orne son flanc maintenant laisse à penser que je n’aurais pas apprécié d’être confronté à lui entre 38 et 45. « Wolf », je comprends mieux la présence du loup à présent[1]. Il a été formellement identifié par sa secrétaire – éplorée – Theresa Mayer qui avait signalé sa disparition la semaine dernière dans un autre commissariat, inquiète de ne pas l’avoir vu au travail. Il dirige une clinique dans les environs, à Baden. Quand nous avons posé des questions sur lui à Faülein Mayer, elle nous a dit que le « pauvre homme » était veuf. Il était par ailleurs affublé d’un fils aîné neurasthénique souffrant d’une addiction à la morphine, Siegfried – je me demande ce que je pourrai tirer de celui-là quand je vais l’interroger, et abandonné par une fille ingrate partie s’installer chez des amis de la famille vivant à Baden. Les FINSTERWALD.


[1] En Allemand, « Wolf » signifie « Loup ».


Voici donc le second chapitre bonus d’aujourd’hui, le premier flashback dédié à l’enquête du grand-père de Terwull, où vous retrouvez le Vienne d’après-Guerre et la mystérieuse progéniture du Docteur Wolf… Mais chut, je ne peux vous en dire plus sans gâcher le plaisir de la découverte! 😉 Je vous souhaite une bonne lecture! N’hésitez pas à me faire par de vos impressions et à partager ce texte autour de vous s’il vous a plu! 🙂

Et n’oubliez pas de vous reporter à la table des matières pour mieux vous y retrouver! Je vous souhaite une bonne lecture!

Protection cléoProtégé par Cléo

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure sur WattPad (Le Sang des Wolf, La Nuit de Wolf et Pourquoi les Vampires aiment Paris Plage). N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

9 réflexions au sujet de « Le Sang des Wolf – ACTE I – Journal de l’inspecteur Rolf Terwull – Janvier 1952 »

    1. Eh bien il y a quelques temps, j’aurais répondu un NON catégorique, car je préfèrerais avoir un éditeur… sachant que je ne suis pas hyper douée pour me « vendre »! 😉 J’ai eu un peu de mal à trouver des lecteurs pour une lecture gratuite, alors imagine pour un e-book ou bouquin papier payant! 😉
      Ceci dit, dès que j’aurai plus de temps pour écrire la suite (histoire de ne pas créer d’attente pour rien), et si je ne trouve pas d’éditeur d’ici quelques mois, pourquoi pas?

      Aimé par 1 personne

      1. J’aime beaucoup la maison d’édition l’ivre book qui propose des e-books en romance, fantastique, fantasy et tu peux les proposer en e-book par épisode pour un euro sur leur site.

        Aimé par 1 personne

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s