Les Mondes de Blanche – Retards sur le blog et Brexit

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Capture d’écran 2016-06-25 à 10.13.10
Mon état d’esprit du moment…

Je passe en vitesse ce samedi, tout d’abord pour m’excuser de mon manque de régularité et du peu d’intérêt que je semble en ce moment témoigner pour vos blogs à tous, mais voilà, comme l’écrivait une autre blogueuse récemment, c’est un peu la course contre le temps et la pénurie de sommeil.

Pour faire court, je suis vraiment sur les rotules, et j’ai surtout passé mes dernières soirées à… dormir, moi la couche-tard number one qui en est toujours à bidouiller des trucs et des machins dans sa chambre quand toute la maison dort! Et je poursuivais ma nuit dans le train! Que voulez-vous, j’avais besoin de récupérer de ces presque quatre heures de transport par jour! 🙂 Donc résultat des courses: un seul article cette semaine, du retard sur les futures chroniques, sur mes lectures et sur mes devoirs de graphisme…

Aussi, pour rattraper le retard que j’ai sur certaines choses, je ne posterai pas de chronique la semaine prochaine, mais j’ai quand même quelques projets sympas sous le coude… et je tiens le bon titre pour la suite de mon roman! 🙂

  • Projets

Tout d’abord, je dois continuer Merlin de Stephen Lawhead. C’est que consciente des possibilités de m’endormir en train, j’ai préféré rattraper mes lectures de revue (au passage, le dossier sur la Guerre d’Espagne dans le dernier numéro de Guerres et Histoire est très intéressant).

Mais maintenant que les horaires de train se sont stabilisées, je devrais reprendre le rythme assez rapidement. Et j’ai plutôt intérêt car ça pourrait durer plus longtemps: en effet, cette semaine, mon patron a évoqué la possibilité de prolonger mon stage. Donc, c’est du positif! 🙂 Même si je ne sais pas où ça devra me mener, et si j’espère être plus impliquée dans le processus créatif, je suis plutôt contente. Car cumulé avec mon précédent stage, cela équivaudrait à environ un an d’expérience, ce qui est un atout non-négligeable… quand bien même les recruteurs cherchent souvent un débutant avec « au moins dix ans d’expérience sur un poste similaire »! 😉

Autre point positif: je déborde d’idées pour le graphisme et l’écriture du Tome II du Sang des Wolf, que je pense finalement intituler Les Larmes de Siegfried. Ne vous y trompez pas, je sais ce qui se passe, c’est clair dans mon esprit, mais quand on veut bien faire les choses, surtout en mode « fusil de Chekov » (ce procédé narratif qui fait que même un détail anodin est important – comme la dispute apparemment futile du chapitre X dans le tome I 😉 ), ça prend un peu de temps. Et j’ai eu une idée lumineuse récemment, mais malheureusement, je dois mettre ça de côté, tout comme mes projets concernant une nouvelle identité visuelle du blog (en même temps, je ne pense pas que les 150 abonnés soient pour demain vue mon assiduité du moment! 😉 ) en attendant d’avancer dans mes devoirs graphiques.

Je vais donc m’absenter du blog la semaine prochaine, sauf en cas de book- ou stationary haul, pour lire, écrire un peu, rattraper mes chroniques – je prévois notamment un article thématique comme je l’avais fait sur l’exploration de Mars –  « graphiquer » et me remettre d’aplomb! 🙂

  • Bye, bye Britain

Je m’exprime rarement sur l’actualité, mais là je ne pouvais faire autrement.

Sinon, j’aimerais faire une brève parenthèse Brexit. Comme vous le savez, j’ai vécu quelques temps en Angleterre et j’ai un peu de famille là-bas, et cela m’attriste que le Royaume-Uni ait choisi de quitter l’UE. Je sais que les British passent pour les plus gros chieurs de l’Union Européenne, mais lors de mes études, et surtout de mes recherches personnelles en RI j’ai fait d’intéressantes découvertes: leur pays a certes beaucoup profité de son entrée dans l’Union, mais y a également beaucoup investi dans de grands projets communs, comme la politique de défense européenne notamment, ce qui a provoqué de nombreuses frustrations du fait de l’imbroglio bureaucratique de l’UE. D’autant plus que le Royaume-Uni ne peut plus se contenter des Etats-Unis comme principal allié, ceux-ci préférant à présent se tourner vers les puissances de demain, en Asie, notamment. Pour ma part, je me demande comment Cameron, pro-européen, a pu se tirer une telle balle dans le pied… certainement les joies de la réflexion à court terme en politique.

IMG_1110
Photo personnelle prise à Londres peu après mon arrivée en Angleterre il y a quatre ans…

De mon côté, je ne prétends pas être une méga-fan de l’UE, organisation complexe et souvent très lente, qui n’a pas brillé par sa capacité à résoudre les crises récentes. Mais du fait de mon histoire familiale, de mon éducation et de mes études, je tends depuis l’adolescence à considérer l’Europe comme une grande communauté de gens, de cultures différentes. Je pense que ma génération en a tiré beaucoup en termes culturels, créatifs, voire professionnels pour ceux que je connais qui ont réussi dans ce domaine. Nous avons gagné en ouverture aux autres, quand bien même nous ne partons pas tous faire nos études en Erasmus. Donc, l’UE n’est pas parfaite, mais elle n’est pas la pire option qui soit quand j’y pense. N’oublions pas qu’elle fut pensée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, dans un esprit de paix à l’heure panser les blessures de ce conflit et oublier les vieilles rancœurs n’étaient pas chose évidente, et nous en avons tous tiré des bénéfices à un moment ou à un autre.

Aussi ai-je été très touchée par les réactions de mes anciens collègues et camarades d’Ipswich sur mon newsfeed Facebook. En effet, le projet sur lequel nous travaillions tous était en partie financé par le fonds social de l’UE, ce qui nous a donné l’opportunité de travailler avec des jeunes de différents pays. L’émotion qui émanait des posts de mes « potes anglais » m’a beaucoup touchée en tant que Française, et en tant qu’Européenne: en effet, ils avaient tous voté en faveur de l’UE, regrettaient vivement le résultat du vote et saluaient leurs amis d’Europe. J’ai trouvé très beau qu’ils se sentent tant concernés, qu’ils affichent cette volonté de rester dans cette communauté et de s’ouvrir aux autres, et ce malgré la crise qu’ils ont subi plus durement que nous en France. Aussi, même si l’on pourrait me taxer de naïveté, j’y vois la preuve que l’Europe n’est pas morte avec le Brexit. L’envie de vivre ensemble est toujours très forte malgré les esprits chagrins qui pensent que la sortie de l’UE résoudra tous les problèmes internes à un pays. Il existe donc encore des possibilités de réinventer l’Europe, même si celle-ci n’est pas politique ou administrative, de trouver une autre voie. Et je voudrais remercier toutes ces personnes merveilleuses que j’ai rencontrées de l’autre côté de la Manche pour me montrer que cela est encore possible. Ce ne sera pas aisé car le Royaume-Uni semble très partagé quant à cette question à présent, mais le temps que cela se mette en place, de nouvelles initiatives émergeront fatalement.

  • Conclusion

Voili-voilà, mes petits lecteurs, l’actu du blog et ma réaction à l’actu Outre-Manche… Parce que je continue comme je peux de lire, de faire du graphisme, et parce que je continuerai d’aimer le Royaume-Uni et les gens que j’y ai connus. 🙂 Je nous souhaite encore plein de bons moment ensemble sur la blogo, quand j’aurai le temps de m’y consacrer un peu plus d’ici une petite dizaine de jours, mais je me vois obligée d’établir certaines priorités.

En attendant, je vous invite sur Twitter, Facebook et surtout sur Instagram à jeter un œil à ma dernière trouvaille du moment pour m’égayer et ne pas perdre la main en dessin: mes dessins post-it faits au bureau quand j’ai cinq minutes de creux! Je reviens très vite et encore une fois, encore mille excuses pour mon peu d’implication ici et sur vos blogs!

À très vite!

Blanche Mt.-Cl.

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure sur WattPad (Le Sang des Wolf, La Nuit de Wolf et Pourquoi les Vampires aiment Paris Plage). N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

8 réflexions au sujet de « Les Mondes de Blanche – Retards sur le blog et Brexit »

  1. En direct de Bruxelles: tout le monde est scotché, personne n’y croit, on dirait une blague tellement c’est gros… et pourtant c’est bien vrai!
    Une amie britanique mariée à un irlandais a demandé hier la nationalité irlandaise, mes copines britaniques qui n’ont pas la « chance » d’être mariées à des ressortissants européens se demandent si elle vont avoir besoin d’un permis de travail pour continuer à travailler ici… sans parler de tous les brits qui travaillent pour les institution européennes. Ils vont être mis à la porte?
    Bref, panique à bord.
    De mon côté, beaucoup de tristesse. Surtout quand on voit que les racistes et nationalistes se sentent le droit de déverser leur haine sur toute personne qui a l’air étranger…
    Et j’entends qu’en France, cher pays de mon enfance, ce n’est pas mieux…
    Eduqons, lisons, votons! Nous sommes citoyens et responsables de ce qui se passe dans nos pays.
    cameron qui jette l’eponge et démissione… ça me dégoute. Il s’est tiré une balle dans le pied tout seul. Bref, je m’arrête là!
    Merci de m’avoir citée, je pense qu’on est sur la même longueur d’onde: pas le temps, et wtf Brexit?? xx

    Aimé par 1 personne

    1. Hey! 🙂 Welcome back sur le blog! 🙂 Même si nous sommes consternées, ça fait plaisir! 🙂 Là j’ai des devoirs sur le feu, dont un que j’aimerais expédier vite fait (mais bien fait quand même!)… Mon unique motivation, c’est de retrouver le temps pour écrire la suite tant attendue et mes projets graphiques perso! 😉
      Ce qui se passe me peine vraiment beaucoup pour les Anglais, car en général, pour en avoir côtoyé beaucoup depuis l’enfance, j’ai beaucoup aimé ces gens. Mais bon, par effet domino, je crois que c’est bientôt l’indépendance de l’Écosse qui va suivre…
      Bonne soirée, et je t’en prie, pour la citation, il faut rendre à Sev’ ce qui est à Sev’! 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Juste pour faire le point sur le Brexit : c’est un référendum, et c’est quasiment 50/50. Vont-ils vraiment mettre cela en application alors que la moitié du pays n’est pas d’accord ? On le saura au prochain Conseil européen (les 28 et 29 juin prochain), et après il faudra le temps que cela se mette en place. Alors même s’ils appliquent ce que la majorité a voté, ce ne sera pas appliqué immédiatement ; on aura le temps de nous y faire.
    En tout cas, en attendant, la meilleure chose que l’on puisse faire, c’est croiser les doigts :/

    Aimé par 2 people

    1. C’est sûr que ça peut prendre du temps et que rien n’est joué… Mais maintenant que ce referendum a été voté, c’est au niveau de l’UE que l’on presse maintenant le Royaume-Uni de sortir le plus vite possible. En plus, cela exacerbe les tensions entre l’Angleterre et l’Ecosse qui devrait précipiter la tenue d’un referendum pour son indépendance, celle-ci lui permettant de s’arranger de son côté avec l’UE pour y rester. Ça fait déjà quelques années qu’on peut lire des articles sur la question dans les revues de Relations Internationales. Bref, en résumé: c’est le bordel! 🙂
      Mais maintenant que les Britanniques se rendent compte de l’intox dont ils ont fait l’objet pendant la campagne (notamment concernant la sécurité sociale), et que certains d’entre eux (dont des anciens collègues à moi font partie) signent la pétition pour un second referendum, je suis d’accord avec toi sur le fait qu’on ne peut pas encore être certaine du tour que prendra cette affaire. Mais quand bien même, je crois encore le gouvernement britannique assez filou pour trouver quelques arrangements avantageux avec l’UE.

      Aimé par 1 personne

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s