Jumanji dans l’espace – Zathura: Une aventure spatiale (Jon Favreau, 2005)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

MV5BMjEyOTQ2ODg4OV5BMl5BanBnXkFtZTcwMjk2ODUzMQ@@._V1__SX1233_SY582_
Affiche du film – Source: Imdb.com

Ne voulant pas bâcler ma chronique littéraire, et désireuse de terminer ce que je lis actuellement pour vous gratifier de quelque chose d’un peu différent au niveau littéraire (j’en ai marre de lire à deux à l’heure!), j’ai décidé de faire une petite entorse cette semaine en commençant par la chronique cinéma.

Comme pour certains d’entre vous, ce sont encore les vacances, ou encore mercredi « le jour des enfants », je vous parlerai aujourd’hui d’un film jeunesse assez sympathique que j’ai eu l’occasion de visionner il y a quelques temps sur SyFy, Zathura: Une aventure spatiale de Jon Favreau, sorti en 2005. C’est que quand je bosse chez moi sur mon graphisme, parfois, j’aime me mettre un fond sonore pour avoir l’impression d’une présence, comme dans un bureau ou un open space, et je me prends parfois à suivre les histoires. Comme ce film-ci m’avait l’air assez cool, j’ai attendu une rediffusion pour mieux le voir! 🙂

Je vous emmène donc au fond de l’espace, affronter les Zorgons avec Danny et Walter…

  • Deux frères rivaux

Walter (Josh Hutcherson) et son petit frère Danny (Jonah Bobo), sont chez leur père (Tim Robbins) fraichement divorcé de leur mère. Les deux garçons, en manque de distraction, passent leur temps à critiquer la maison et se disputent l’attention de leur géniteur. Celui-ci, excédé par leurs bêtises, décide de retourner quelques heures au bureau pour terminer un travail important et les laisse à Lisa (Kristen Stewart), leur sœur aînée qui se prélasse au lit en plein après-midi.

MV5BMTg0OTkxMzk4N15BMl5BanBnXkFtZTYwNzU5NTY3._V1__SX1233_SY582_
Walter et Danny font face à une première surprise en enclenchant le jeu… – Source: Imdb.com

Pendant que papa est au boulot et que la sœurette roupille, Danny et Walter se chamaillent. Blessé par une remarque de son petit frère, Walter fait descendre celui-ci dans la cave à l’aide du monte-plat pour se venger. Le garçon fait alors une découverte dans le sous-sol de la demeure: il trouve un jeu, Zathura, une aventure spatiale. Il remonte au salon pour retrouver Walter et déballe le plateau de jeu pour commencer une partie. Son grand frère ne souhaite pas participer et tente d’ignorer Danny, quand celui-ci a besoin de son aide pour lire une carte de jeu. Celle-ci annonce une pluie de météorites… qui dévastent le salon quelques instants plus tard. Les deux enfants, livrés à eux-mêmes quand leur sœur ne souhaite pas être dérangée, réalisent bientôt que la maison flotte au milieu de l’espace et qu’ils vont devoir terminer la partie coûte que coûte pour que tout reviennent à la normale.

Alors que que les catastrophes arrivent en cascades, leurs aventures vont leur faire croiser la route des cruels Zorgons et d’un improbable astronaute un peu barré (Dax Shepard)…

  • Jumanji dans l’espace

Le pitch ne vous rappelle rien? Jumanji bien sûr! Vous ne pouviez pas passer à côté de ce film si vous avez grandi dans les années 1990! Pour cause: Zathura: Une aventure spatiale est l’adaptation d’un album pour enfants de Chris van Allsburg… auteur d’autres ouvrages jeunesse, dont Jumanji! Au moment du visionnage, j’ignorais qu’il s’agissait d’une adaptation, mais au vu du générique très inspiré d’illustrations SF années 50 comme on peut en voir sur le site Retronaut (c’est un de mes sites fétiches pour l’inspiration, je vous le conseille vivement!), je me suis quand même posé la question et ai préféré vérifier!

MV5BMTI0NDY0OTM1NF5BMl5BanBnXkFtZTYwMzA5NTY3._V1__SX1233_SY582_
Un nouvel arrivant qui va s’embarquer dans l’aventure… – Source: Imdb.com

Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié l’image, lumineuse et chaude, ainsi que le décor de cette très belle maison qui me rappelle à la fois celle de Doc dans les Retour vers le Futur et du père de Don et Charlie dans la série Numb3rs. À tel point que je me suis demandé s’il ne s’agissait pas du même décor utilisé régulièrement par les studios hollywoodiens! 🙂 Au passage, si vous savez quelque chose à ce sujet, si vous avez des infos pour confirmer ou infirmer cette hypothèse, je suis preneuse! 🙂 Toujours est-il que c’est une demeure où j’aimerais me perdre, à défaut d’y habiter! De plus, quand bien même on sait que le phénomène est purement impossible – dans une maison flottant au milieu de l’espace, les gamins n’auraient pas vécu bien longtemps avec la dépressurisation et le froid, et m’est d’avis que sans la protection d’un cockpit de vaisseaux, leurs « gonades » auraient pris un sacré pète avec les radiations – le rendu de cette baraque dérivant dans le cosmos est tout à fait extraordinaire et appelle au rêve. Il y a donc une petite dose de merveilleux qui m’a manqué par rapport au contexte de Jumanji.

D’après ce que j’ai pu lire quant à la production, Favreau et l’équipe des effets spéciaux n’ont pas souhaité, hormis pour quelques scènes, travailler avec un écran vert et des images de synthèse, pour donner à l’ensemble un visuel rétro inspiré de la S.F. des années 50. Ça marche, ne serait-ce que dans le design du générique, du jeu Zathura en lui-même, qui me rappelle de vieux jouets que j’ai pu voir dans des livres ou des films qui se passent dans les années 50. Ce petit côté rétro ajoute sa chaleur au visuel, et du coup, les effets spéciaux « artisanaux » (acteurs en costume pour les Zorgons, maquettes pour les vaisseaux…) font que les quelques effets digitaux ajoutés en renfort n’agressent pas du tout l’œil, et offrent un très bel écho de notre imaginaire enfantin.

  • Des enjeux et des personnages qui touchent

Personnellement, je n’étais pas fan de Jumanji, le film (sans doute parce que je n’étais pas fan de Robin Williams – mea culpa), mais contre toute attente, Zathura m’a séduite, sans doute à cause du contexte spatial (je suis un peu plus sensible à la S.F.), mais aussi des mignonnes petites bouilles des deux interprètes principaux, Jonah Bobo et surtout Josh Hutcherson (je trouve qu’on a envie de faire des câlins au bout d’chou, il avait une adorable petite bobine! Bon, je suis biaisée, car je rêve d’avoir un petit garçon un jour.) qui dedans me rappelle un peu mon frère au même âge (c’est EXACTEMENT le même look vestimentaire!).

J’ai été très touchée par la relation difficile de ces deux enfants marqués par le récent divorce de leurs parents, aussi bien par la dureté affichée de Walter que par le côté emmerdeur de Danny qui voudrait tout faire aussi bien que son grand frère.

Pour ma part, je suis l’aînée de deux enfants, et j’ai un jeune frère, donc la relation entre ces deux chenapans me parle! Il y a eu une période où le p’tit bonhomme piquait des crises parce qu’il ne savait pas lire et moi oui, une autre où nous nous bagarrions régulièrement (et en tant que « sœur à frère », je peux vous dire que c’était plus à base de droites en pleine tête que de tirage de cheveux!), ce qui avait le don d’exaspérer mes parents! Je reconnais donc dans Zathura certaines des brouilles bêtes et méchantes que mon petit frère et moi avions étant enfants, bien qu’en certaines circonstances, l’alliance et la protection mutuelle étaient de mise… 😉 Un peu comme Walter et Danny, qui après une dispute, reprochent à l’astronaute de gronder l’autre! C’est tellement mignon! ❤ Donc il y a une véritable possibilité d’identification entre les protagonistes et les jeunes spectateurs, probablement encore plus si ceux-ci ont vu leurs parents se séparer.

Quant à leur sœur, ma foi… Le personnage de la chieuse futile n’est pas très creusé, et je dois avouer que pour moi Kristen Stewart a sans doute livré sa meilleure performance en interprétant un personnage qui passe un bon tiers du film congelé. 😀 Je suis navrée, c’est un peu méchant et gratuit. Et oui, vous l’aurez deviné, je ne suis pas fan du jeu de cette jeune actrice qui a été pour moi la plus navrante des Blanche-Neige (je sais, c’est affreux, je ne la connais pas, elle ne m’a rien fait…) … 😉 Au final, je ne l’ai pas trouvée très utile, si ce n’est comme ressort comique quand son corps congelé dévale les escaliers pour faire peur à Walter dont l’expression à ce moment est à mourir de rire, et faire-valoir, ne serait-ce que pour la taquinerie finale que lui lance son frère Walter. (Très drôle, comme scène!)

MV5BMjE0Mjc3MjMyOF5BMl5BanBnXkFtZTYwMTM5NTY3._V1__SX1233_SY582_
L’astronaute arbitrant la parti des deux frères, sous les yeux de leur sœur – Source: Imdb.com

Enfin… l’astronaute. ❤ Quand je vois l’effet que me faisait Arthur dans Merlin, et maintenant celui que m’a fait cet astronaute dans Zathura, je peux dire que les divertissements pour la famille sont de vrais pièges à grandes filles! Mais cet aspect hormonal mis de côté, ce personnage qui agit d’abord comme le rigolo de service avec ses répliques cinglantes (et l’inoubliable « bistouquette de nain » dont il affuble Walter dans la V.F. – j’avoue que cela m’a valu un fou-rire), ses petites excentricités et ses mimiques espiègles, se révèle être un véritable guide pour les deux enfants perdus dans l’espace. S’il paraît immature à son arrivée, on découvre un personnage qui a lui aussi eu de la peine par le passé, et qui souhaite éviter une pareille épreuve à nos deux petits aventuriers du cosmos. Mais comme je ne peux vous en dire plus sans spoiler, je dois m’arrêter là sur ce sujet. 😉

  • Conclusion

Ce n’est peut-être pas un film majeur, mais je l’ai trouvé très agréable à regarder, aussi bien pour des enfants que pour des plus grands (ben oui, hein, avec l’astronaute, il y en a aussi pour les « grandes filles »), avec ses jeunes acteurs touchants et son contexte spatial plutôt sympa à l’écran. J’ai trouvé cette réconciliation fraternelle très mignonne, tout comme cette retranscription de l’univers enfantin, quand deux enfants seuls chez eux jouent ensemble et imaginent en sautant d’un canapé à l’autre qu’ils bondissent au-dessus d’un précipice! 😉 La réalisation est impeccable, les effets spéciaux n’en font pas trop et l’émotion n’est pas négligée, quand bien même on est à fond dans les bons sentiments. Le scénario n’est peut-être pas des plus complexes et le dénouement assez prévisible, mais pour le coup, Jon Favreau nous a gratifié d’un divertissement de bonne facture. Et j’adore y voir la performance du futur Peeta Melarck d’Hunger Games! 😉

Je vous laisse donc avec la bande-annonce de ce petit film à voir pour passer un moment agréable. Et comme on aime aussi les livres sur Les Mondes de Blanche, vous aurez peut-être envie de faire découvrir à vos « têtes blondes » (brunes et rousses aussi, pas de discrimination! 😉 ) les albums illustrés de Chris von Allsburg. M’est d’avis que pour des jeunes enfants qui aiment les livres, ce seraient de très jolis cadeaux! Je suis certaines que de tous jeunes lecteurs aimeraient beaucoup.

Je vous dis donc à bientôt pour une chronique livre que je souhaite décente! 🙂

Blanche Mt.-Cl.


Titre: Zathura: une aventure spatiale (Zathura)
Année de sortie: 2005
Réalisation: Jon Favreau
Origine: États-Unis
Durée: 1h53
Distribution: Josh Hutcherson, Jonah Bobo, Tim Robbins, Kristen Stewart, Dax Shepard…

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure sur WattPad (Le Sang des Wolf, La Nuit de Wolf et Pourquoi les Vampires aiment Paris Plage). N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

2 réflexions au sujet de “Jumanji dans l’espace – Zathura: Une aventure spatiale (Jon Favreau, 2005)”

  1. Je ne savais pas que c’était une adaptation ! Je vais aller voir ça de plus près ;).
    Mais je suis tellement d’accord avec toi sur le cas Kristen Stewart !!!
    C’est vrai qu’il a tout un côté rétro bien respecté. Tu m’as donné envie de le revoir 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Comme tu dis, un bon film à voir en famille !
    Les enfants sont hyper mignons et jouent bien. Comme toi, j’ai retrouvé mes brouilles avec mon petit frère !
    Et l’environnement SF dans l’espace : aussi improbable qu’enthousiasmant !

    Aimé par 1 personne

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s