Petit quart d’heure geek et nostalgique – Star Wars: Episode VII – Le Réveil de la Force (2015)

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Starwarsviitheforceawakens-2
Logo du film – Source: Wikipedia

Je vous retrouve pour une courte chronique cinéma garantie 100% sans aucun spoiler et 100% sans objectivité, où je ne développe pas trop sur l’histoire! 🙂 Juste ce qu’il faut pour vous intriguer, et ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte.
En effet, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller enfin voir le dernier Star Wars le week-end dernier. Eh oui, malgré ma grande déception quant à la trilogie de prequels des épisodes I, II et III (j’avais une haine inextinguible envers Jar Jar Binks), j’ai passé des semaines à éviter de lire les critiques, au cas où quelque moment clé de l’action filtre, histoire de ne pas me laisser influencer!

En effet, comme vous vous en doutez si vous suivez ce blog, je suis assez amatrice de ce genre de choses.
Mes parents  avaient fait l’acquisition de la trilogie en VHS quand j’étais enfant et eux-mêmes étaient déjà de grands fans. Je connaissais Luke Skywalker, la princesse Leia et ses macarons glamour au possible, Han Solo et Chewbacca, les Ewoks avec leurs sales petites têtes de nounours vicieux, les petits bonhommes du désert en burnous sombre, Darth Vador, l’Étoile de la Mort, les sabres laser et bien sûr cet inoubliable intro signée John Williams… Quand l’Épisode I est sorti, mes copines qui n’avaient pas vu l’ancienne trilogie sont venues les voir à la maison se faire une idée. J’ai été avec un ami voir le London Royal Orchestra reprendre la B.O. de Star Wars à Bercy en 2010. J’ai même poussé le vice jusqu’à succomber à l’appel des pyjamas Star Wars chez Undiz (je dors donc avec un tee-shirt Darth Vador!). Oui, oui. Et maintenant, j’ai cédé à l’appel de Star Wars: Épisode 7 – Le Réveil de la Force

Je ne présenterai plus la saga, devenue un monument de la culture pop, qui narre le combat entre le côté obscur et le côté lumineux de la Force, entre République et Fédération, entre l’Empire et les Rebelles, etc. … Si vous ne connaissez pas encore la saga, vous trouverez très facilement des informations, des résumés, ou des fiches de personnages. Et si vous souhaiter en apprendre plus sur l’univers de Star Wars en vous amusant, vous pourrez trouver les romans des films chez Pocket Jeunesse! 🙂

Qu’ai-je donc à vous raconter sur le dernier opus de la saga?

  • Le pitch
Star Wars: The Force Awakens L to R: Rey (Daisy Ridley) and Finn (John Boyega) Ph: David James © 2015 Lucasfilm Ltd. & TM. All Right Reserved.
Rey, Finn et BB-8 – Source: AlloCiné

Trente ans après le Retour du Jedi et la victoire de la bataille d’Endor contre l’Empire, la situation reste tendue. En effet, Luke Skywalker (Mark Hamill), le dernier Jedi, est introuvable depuis des années. Il est activement recherché par le Nouvel Ordre, issu des cendres de l’Empire, et par le bras armé de la Nouvelle République, la Résistance, menée par la générale Leia Organa (Carrie Fisher). À la faveur de la nuit, Poe Dameron (Oscar Isaac), pilote de la Résistance, débarque sur la planète Jakku. Il rencontre un certain Lor San Tekka (Max von Sydow), qui lui remet une puce contenant des indices qui pourraient mener à Skywalker. Malheureusement, le village où ils se trouvent est attaqué par le Nouvel Ordre. Les habitants sont massacrés, et Poe, avant d’être emmené, confie la puce à son droïde BB-8 qui s’enfuit à travers le désert. Kylo Ren (Adam Drivers), qui menait l’attaque, se sert de la Force du côté obscur pour tirer des informations de la part de Poe Dameron.

Ce qu’il ignore, c’est que l’un des stormtroopers, FN-2187 (John Boyega) ne s’est pas senti la volonté de faire feu sur des innocents lors du raid sur Jakku. Écoeuré par les méthodes du Nouvel Ordre, il décide de fuir. Ne lui manque qu’un pilote: il aide donc Poe Dameron à s’échapper, mais celui-ci exige qu’ils retournent sur Jakku pour récupérer BB-8 et la carte spatiale qu’il dissimule. Ce faisant, il trouve au passage un nouveau nom à son accompagnateur: FN-2187 devient… Finn. Mais touché par un missile du Nouvel Ordre, le chasseur qu’ils ont volé sur le vaisseau amiral s’écrase dans le désert.

Star Wars: The Force Awakens L to R: General Hux (Domnall Gleeson) and Kylo Ren (Adam Driver), in b/g Captain Phasma (Gwendoline Christie) Ph: David James © 2015 Lucasfilm Ltd. & TM. All Right Reserved.
Le général Hux et Kilo Ren en mode samouraï masqué – Source: AlloCiné

Pendant ce temps, BB-8 est tombé par hasard sur Rey (Daisy Ridley), une jeune femme solitaire qui vend des pièces volées sur des épaves pour survivre. Pensant tout d’abord refourguer le petit robot, elle décide finalement de le garder avec elle. Or, Finn, seul rescapé du crash, tombe enfin sur un village après des heures d’errance dans le désert. De loin, il reconnaît, d’après la description de Poe, BB-8, qui se trouve en compagnie de Rey. L’ancien stormtrooper approche la jeune femme et pour s’attirer sa confiance et celle du droïde, se fait passer pour un membre de la Résistance. Poursuivi par le Premier Ordre qui commence à bombarder les lieux, il fuit avec Rey et BB-8. Ceux-ci n’ont d’autre choix que de se réfugier à bord d’une  épave de vaisseau à la silhouette… vaguement familière. Aux abois, ils parviennent à faire décoller l’engin pour prendre la fuite.

Une fois dans l’espace, les deux jeunes fugitifs décident de rejoindre la base de la Résistance avec BB-8, afin de délivrer la carte menant à la cachette de Luke. Mais alors qu’ils se croient sauvés, ils sont happés par un rayon tracteur et embarqués à bord d’un cargo spatial, où ils feront une rencontre inattendue…

  • On reprend le scénario de l’Episode IV et on recommence?

Ah! J’avoue ne pas avoir pu m’empêcher de frissonner en entendant les premières notes de la Marche Impériale, avec une sono de salle de cinoche… Ah, quel plaisir! Ça m’a rappelé la sortie de l’Épisode I, qui a inauguré mon cinéma de quartier quand j’avais treize ans. Énorme, j’en ai les poils qui se hérissent! Car s’il est une chose indéniable, c’est que Le Réveil de la Force reprend des ingrédients qui ont marché dans la toute première trilogie – c’est d’ailleurs ce que lui reprochent certaines critiques.

Il est vrai qu’on ne peut manquer de voir ce qui saute aux yeux: les ressorts narratifs sont exactement les mêmes que dans l’Épisode IV – Un Nouvel Espoir.
En effet, tout commence sur une planète désertique qui ne semble soumise à aucune loi, peuplée d’individus peu recommandables et de trafiquants de tout poil. Une jeune héroïne du fin fond du désert, tout comme Luke Skywalker, vivant sur une planète en zone de non-droit, peuplée par toute sorte de trafiquants, fait la rencontre fortuite d’un petit robot très précieux – BB-8 joue le rôle de notre ami R2-D2, qui va l’amener à se joindre au combat de la Résistance contre une entité galactique maléfique. Elle est accompagnée d’un « vaurien », Finn, qui se joint à elle plus dans l’espoir de fuir le Nouvel Ordre que d’aider la Résistance, et qui va, comme Han Solo dans le film sorti en 1977, découvrir l’héroïsme qu’il a en lui.
En même temps, le jeune héros simple au coeur pur et le bandit au grand coeur qui voient leurs vies perturbées par des événements qui lui pavent un chemin extraordinaire, c’est un classique qui marche (eh, regardez un peu le schéma narratif du Seigneur des Anneaux, que sont les Hobbits sinon des types tout à fait normaux ou des  filous voleurs de carottes dans leur petit patelin où il ne se passe jamais rien, qui voient une quête extraordinaire leur tomber dessus?). Donc, certes, l’histoire ressemble à s’y méprendre à celle du tout premier film sorti en 1977, mais il n’en reste pas moins qu’elle n’est pas ennuyeuse.

MV5BNTg1NDQ0MTI1NV5BMl5BanBnXkFtZTgwMTk0ODUzNTE@._V1__SX1232_SY582_
Chewbaca au poil toujours aussi soyeux, et l’ami Han Solo, qui a toujours classe et panache malgré une certaine gravité – Source: AlloCiné

Cela dit, pour les fans de la première trilogie – comme moi! – c’est vrai plaisir que de retrouver Han Solo, Chewbaca, Leia et… Han Solo. Ah oui, et j’oubliais Han Solo. 💜Oui quand j’étais ado, et même encore maintenant, je suis fan de ce faux méchant au grand coeur, de ce style vestimentaire, de ce sourire en coin, de ce sens de la répartie, et de cette apparente décontraction en toute circonstance…
Évidemment, les acteurs ont vieilli, et on les imagine plus vraiment Luke en jeune premier blondinet, Han Solo résister aux tortionnaires de l’Empire ou Leia dans un petit bikini doré vachement glamour. Ce qui m’a inspiré, en apprenant la sortie d’un nouvel épisode, à un trait d’humour douteux: « Après Le Retour du JediLe Jedi sur le Retour! »
J’avoue qu’à la base, j’avais été si déçue de la tournure prise par les Épisodes I, II et III, que je n’attendais pas grand-chose de ce nouvel opus, j’avais peur que les anciens acteurs soient ridicules et que les nouveaux manquent de charisme. J’ai finalement été très agréablement surprise par les personnages d’Harrison Ford et de Carrie Fisher. Si on reconnaît ce côté baratineur et aventurier de Han Solo, on retrouve un couple plus mâture et plus grave, avec deux êtres à la fois endurcis et fragilisés par les épreuves traversés. Mais de cela, je ne dirai rien, pour vous laisser le plaisir de la découverte… Donc, pas de faux glamour avec le couple le plus au top de Star Wars (je n’ai jamais été fan de Padmé et Anakin en tant que couple, je les trouvais gnangnan): ils ont vieilli, et c’est assumé. Seul l’ami Chewbaca ne prend pas une ride (en même temps, sous la fourrure, ça ne se voit pas), et il n’a même pas le moindre poil blanchi, dites donc! 😉 Si ce n’est pas être en forme, ça!

Finalement, même si les ressemblances sont frappantes et que l’on retrouve les mêmes protagonistes, les mêmes immensités désertiques et les droïdes sympathiques, les armes mortelles et les course-poursuites spatiales, la recette de la nostalgie semble assumée et fonctionne plutôt bien. Bien que cela me frustre un peu de temps en temps… D’autant plus qu’il y a eu quelques nouveaux éléments et idées plutôt plaisantes, qui auraient mérité d’être poussées un peu plus loin.

  • De bonnes idées
011152
Finn s’essaie au sabre laser – Source: AlloCiné

Tout d’abord, on a le « gardien du système » en révolte – du moins ce que j’aime à appeler comme ça. En effet, dès les premières minutes du film, SURPRISE: on voit un stormtrooper hésiter, puis se cacher pour ne pas tirer sur les habitant du village attaqué sur Jakku. Pour moi, ces gars sont censés être des clones et réagir tous de la même manière, ce qui garantit la cohésion de l’armée… Eh non! Comme l’explique le général Hux (Domhnall Gleeson) au début du film, il s’agit à présent d’individus retirés à leurs parents au berceau pour en faire des combattants.
Quand bien même je pense que dans ce genre de conditionnement dès le plus jeune âge, il est peu probable que ledit soldat songe à se révolter ou à remettre en question ce qu’on lui a appris, je dois avouer que ce ressort dramatique est assez intéressant, surtout dans les dystopies de science-fiction… Et qui sait ce que nous réserve cette possibilité à affirmer son identité, comme Finn l’a fait, dans les prochains volets de la nouvelle trilogie? 🙂 Serait-ce un facteur de désordre dans les troupes du Nouvel Ordre?

012245
Rey face à son destin… – Source: Wikipedia

Ensuite, nous retrouvons une VRAIE HÉROÏNE, qui suit une trajectoire de héros similaire à celle d’un personnage masculin! Car Rey, jeune fille solitaire, apte à la survie, débrouillarde et courageuse, est peut-être mignonne tout plein avec son visage de petit lutin, mais elle est aussi courageuse, déterminée, et tire vers le haut le personnage masculin principal, Rey. Elle a également un petit côté paumé, hésitant et vaguement effrayé qui la rend attachante (en même temps, comment réagirions-nous dans des circonstances pareils?), mais elle n’a rien à voir avec la greluche éplorée que devient Padmé dans l’Épisode III.
Croisons les doigts pour que notre petite aventurière bien burnée n’évolue pas de la même façon, car j’en serais très déçue. En tout cas, je salive déjà à l’idée des nombreuses épreuves et aventures qui l’attendent encore!

546565
L’ami Kilo Ren, masqué et encapuché – Source: AlloCiné

Et cerise sur le gâteau: le « méchant ». J’avais détesté Anakin au moins autant que j’adorais Darth Vador ou Darth Maul avec sa « danse du double sabre », je n’étais pas fan de Palpatine. On a vu dans les précédents volets des combattants froids et sans état d’âme comme Darth Maul ou Darth Vadore, ou une petite merde arrogante comme Anakin Skywalker à sa glorieuse époque Jedi. L’acteur et le personnage de Kilo Ren ont été tellement moqués et ont fait l’objet de tant de memes sur le net, que malgré mon attention à ne pas tomber sur un spoiler, eh bien… J’appréhendais un peu le traitement du méchant dans l’histoire… Mais là, nom de Dieu, je suis pantoise!
Car Kilo Ren a le potentiel du méchant que j’attendais, et est un des atouts majeurs de ce film! C’est un vrai caractériel, nerveux (je me demande d’ailleurs combien coûtent les dégâts provoqués par ses pétages de plomb à bord du vaisseau du Nouvel Ordre, et comment ce garçon ne s’est jamais blessé tout seul avec la garde de son sabre laser), tourmenté par des démons intérieurs et laissant parfois ses intérêts et sentiments personnels interférer dans son job, ce qui lui vaut des tensions avec le général Hux, bras armé du Nouvel Ordre et avec son dirigeant, le Leader Suprême Snoke (Andy Serkis). Et ce n’est pas qu’une apparition masquée, car contrairement à Vador, il tombe le masque, et le spectateur voit un être de chair et de sang, à la mine sombre et effrayée.
Pour vous la faire courte, Kilo Ren n’est pas un méchant très équilibré (vous me direz, ils le sont rarement, mais en général la mentalité « on-est-méchants-on-est-bien-sapés-et-on-va-régner-sur-la-galaxie » semble les épanouir), il est même très instable et vulnérable, et ne semble pas connaître de limites dès lors qu’il s’agit de cacher cela. Sans vouloir vous spoiler, au vu du bordel qu’il est capable de mettre jusqu’au sein de ses propres rangs, il promet pour la suite, et je gage que cet enfoiré nous réserve encore quelques surprises.

Du côté de l’histoire en elle-même, je suis assez contente qu’il n’y ait pas trop d’exagération autour des ressorts comiques: il y a les droïdes qui servent les quelques petits moments drôles du films, ainsi que Finn lors de ses échanges avec Poe, le pilote résistant, au début du film. Donc pas de personnage complètement idiot à la Jar Jar Binks dans La Menace Fantôme ou comme le minuscule acolyte au rire de hyène attaché à Jabba le Hutt dans Le Retour du Jedi. Les instants qui prêtent à sourire sont surtout question de détail, et en soi, je trouve que la réalisation a su trouver un équilibre en ce qui concerne l’humour, et ne tente pas d’en faire des caisses à ce niveau.
Et sans spoiler, héhé… le plan final est assez marquant pour me donner envie de voir le second volet!

  • Conclusion – On aimerait bien développer, maintenant…
Star Wars: The Force Awakens L to R: Leia (Carrie Fisher) & Han Solo (Harrison Ford) Ph: David James © 2015 Lucasfilm Ltd. & TM. All Right Reserved.
Ah, un petit câlin entre Han Solo et sa dulcinée, la générale Organa, avant de vous laisser… – Source: AlloCiné

Il est clair que mon « analyse » n’est pas très étoffée, mais pour le coup, je n’ai pas envie d’en révéler trop à ceux d’entre vous qui vous posez encore la question de savoir si vous allez ou non le voir. Je trouve également inutile d’essayer de dégager une pseudo-philosophie et d’intellectualiser autour de Star Wars. Si la saga fourmille d’influences et de références littéraires et mythologiques variés, si elle comprend des ressorts dramatiques classiques, c’est devenu un tel phénomène en soi qu’elle appartient à tout le monde, et que justement, ce qui la touche doit rester accessible.

Concernant Le Réveil de la Force, je trouve que malgré ses quelques défauts et une ou deux scènes qui m’énervent franchement, ce nouveau volet permet à différentes générations de fans de trouver leur compte et renoue de façon sympathique avec l’univers de Star Wars. Je n’entrerai pas sur ce débat concernant les petits arrangements de Disney qui s’est permis de revoir le « canon » en mettant de côté une large partie de l’univers étendu, car je ne m’y connais pas assez à ce sujet. Même si je ne suis pas ressortie complètement exaltée, j’ai passé un moment agréable, quand bien même certaines choses m’ont laissée sur ma faim. Quant à mon frère qui l’avait déjà vu avant de m’accompagner au cinéma, il m’a confié qu’il l’avait encore mieux apprécié au second visionnage. Ce qui, en soi, est plutôt rassurant! 🙂

En un sens, je me demande si finalement, il n’est pas mieux que certaines idées ne soient pas poussées trop à fond, car il ne faudrait pas que J.J. Abrams grille toutes ses cartouches d’un coup dans un seul film, si c’est pour réaliser des suites complètement fades. Il a cependant réussi à créer un sentiment d’attente quant aux prochaines aventures de nos héros, jeunes et anciens, et je pense sincèrement qu’assez de questions sont posées pour nous livrer un Épisode VIII aux enjeux intéressants, d’autant plus que j’ai hâte de savoir ce que vont devenir Rey, Finn et Kilo Ren.

Donc, dossier à suivre pour moi! 🙂

J’espère donc vous en avoir dit assez pour vous donner envie d’y regarder de plus près. Et pour ceux d’entre vous qui avez été voir Le Réveil de la Force, qu’en avez-vous pensé? (Spoiler interdit, par contre!) À très vite pour de nouvelles chroniques et créations!

Blanche Mt.-Cl.


Titre: Star Wars: Episode VII – Le Réveil de la Force (The Force Awakens)
Année de sortie: 2015
Réalisation: J.J. Abrams
Origine: Etats-Unis
Durée: 2h15
Distribution (voix): Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac, Adam Driver, Domhnall Gleeson, Harrison Ford, Mark Hamill, Carrie Fisher, Max von Sydow…

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure sur WattPad (Le Sang des Wolf, La Nuit de Wolf et Pourquoi les Vampires aiment Paris Plage). N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

11 réflexions au sujet de « Petit quart d’heure geek et nostalgique – Star Wars: Episode VII – Le Réveil de la Force (2015) »

  1. Bonsoir.
    Merci pour cette « courte » chronique et surtout pour le « Jedi sur le retour » ! 😀

    Je dois avouer avoir lu l’adaptation en roman avant de voir le film et clairement la lecture m’a paru bien plus intéressante. C’est bien sûr la même histoire mais avec quelques détails en plus et surtout elle rend une bien meilleure compréhension de certains passages.
    Je dois également dire ne pas partager entièrement ton avis (c’est bien le propre d’un avis d’être personnel après tout). J’ai trouvé certains défauts au film et à l’histoire, d’autres points m’ont agréablement surpris en revanche. D’ailleurs le personnage de Kylo Ren m’a touché mais pas pour les mêmes raisons que toi (et il m’est difficile de raconter sans spoiler). Et puis, je suis totalement d’accord sur le très bon personnage de Rey, d’autant qu’elle me rappelle beaucoup mon personnage préféré de l’univers étendu.
    Sur ce, je vais retourner à mes bouquins Star Wars et attendre de voir ce que va nous apporter le prochain volet. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Bel article en tout cas ! Je me suis permis de faire un lien depuis mon propre article sur Star Wars VII pour ceux qui veulent plus une analyse des éléments scénaristiques 😉

    De mon côté j’ai trouvé l’ambiance et l’univers du films très bons : le côté apocalyptique de la planète Jakku est assez cool (même si ils auraient pu varier un peu par rapport à Tattoïne). J’adore quand le décor raconte une histoire !

    Mais par contre je trouve qu’ils ont beaucoup beaucoup trop tiré sur la corde de la nostalgie qui retire tout sentiment de fraicheur au film… vraiment dommage ! :@

    Aimé par 1 personne

    1. Je viens de lire ton article. Pour ma part, j’ai évité ce qui avait trait à « Star Wars » sur le net, et comme je pense l’avoir écrit, je ne m’attendais pas à un super truc, au vu de la trilogie de préquels où Lucas s’est perdu (effets spéciaux trop présents, personnages comme Jar Jar Binks que je ne trouverais drôle qu’empaillé au-dessus d’une cheminée, romance entre Padmé et Anakin trop cucul… La liste est longue!).
      D’où ma satisfaction au vu de l’Épisode VII que j’ai d’abord trainé les pieds à aller voir, avant que la curiosité de l’emporte.

      J'aime

  3. Je pense que dans peu de temps, on pourra surtout parler du film très ouvertement puisque les gens intéressés l’auront tous vus (quant aux autres,…ils ne lisent pas les blogs et cie^^). Donc, j’attends un peu et j’en parlerai sans crainte de spoiler (ça se fait déjà ailleurs….).
    Pour moi, Kylo Ren est un peu juste, quand même. J’attends la suite pour voir à quel point le « gamin qui fait des colères » est manipulé par Snoke (et qui est ce fameux Snoke….un Sith? ….)
    Rey est dans la lignée de Leia, à mon sens. Je ne parlerais pas de Padmé ou d’Anakin – cette trilogie a été gâchée par de nombreux éléments dont le jeu pitoyable de ces deux-là.
    Les stormtroopers: cette histoire de clones n’apparaît que tardivement (même si Lucas l’avait à l’esprit, apparemment). L’idée est bonne, je trouve aussi. (il y a qque chose qui se cache là-dessous….)
    Bref, du bon, mais j’aimerais vraiment que le film suivant soit plus original (je ne veux plus voir d’Etoile de la mort, grande ou gigantesque, vraiment, ils ont épuisé l’idée! ^^)

    Aimé par 1 personne

    1. J’espère que le second volet de cette nouvelle trilogie comblera nos attentes, car même si Disney a porté atteinte au canon, J.J. Abrams a le potentiel pour introduire de très bonnes choses. En tout cas, je n’en attends pas moins du gars qui a fait « Super 8 »! 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. À noter tout de même que les prochains volés ne seront pas réalisés par JJ Abrams ! Disney va engager le même processus que pour les films Marvel. Espérons que ce sera pour le bien du film. Des gens comme le FOssoyeur du Film ont fait remarquer que JJAbrams était un réal de caractère qui savait se faire écouter et défendre ses choix… ce qui ne sera peut être pas forcément le cas des prochains qui pourraient être dans l’exécution…

        Aimé par 1 personne

  4. Certes Kilo Ren est un gamin capricieux et instable mais quelle puissance et quel sabre !
    Personnellement, j’ai toujours préféré les méchants dans cette saga : Dark Vador, Dark Maul ! Ils sont tous classieux à leur manière, dotés d’une aura impressionnante !
    J’ai hâte de découvrir l’évolution de Kilo Ren !
    Et son affrontement avec Rey au sabre laser !

    Aimé par 2 people

  5. Comme toi, j’ai beaucoup aimé aller voir ce nouvel épisode ; on y retrouve avec plaisir ce qui a fait le frisson de la franchise. C’est vrai qu’on a une très grande ressemblance avec l’épisode IV mais ça ne m’a pas tellement dérangé que ça non plus : je ne doute pas que l’originalité viendra davantage dans les autres épisodes, celui-ci étant plus proche d’une belle introduction nous replongeant dans l’univers.
    Par contre, contrairement à toi, j’ai trouvé le méchant plutôt faiblard. Il m’a plus fait penser à un gamin capricieux incapable de se contrôler^^ » Certes, il est torturé mais honnêtement, quelqu’un qui maîtrise froidement sa colère pour mieux la rediriger vers ses desseins vengeurs me semble 1000 fois plus menaçante que quelqu’un éclatant son mobilier pour passer ses nerfs ! Après, il a le mérite de renverser les attraits du Bien et du Mal et j’attends, de toute façon, de voir comment il va finir car rien n’est gagné, dans un sens comme dans l’autre, avec lui et il faut admettre qu’en ça, il est intéressant :p

    Aimé par 2 people

    1. Disons que le problème, selon moi, des méchants qui contrôlent froidement leur colère, c’est qu’au niveau des histoires, ils sont assez prévisibles. 🙂
      Même si Ren est un gamin capricieux – ouais, c’est pas faux 🙂 – j’aime le fait qu’avec ce genre de personnalité trouble, on ne sait jamais comment ça va tourner. Il peut aussi bien mettre un beau merdier du côté des héros que dans ses rangs, et j’attends avec impatience sa prochaine bêtise… Tout comme ce que Rey va mettre en oeuvre pour le contrer! 🙂
      Merci pour ton commentaire! 🙂

      Aimé par 2 people

      1. C’est vrai qu’au niveau de l’intrigue, ça le rend très intéressant et j’attends impatiemment de voir ce qu’il peut faire aussi ^^ Mais je ne peux pas nier que j’ai surtout hâte de le voir évoluer, sans avoir la moindre certitude sur le sens dans lequel ça se fera !

        Aimé par 1 personne

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s