Deux expositions en une – « Fantastique! » au Petit Palais

Très chers lecteurs des Mondes de Blanche,

Comme vous le savez, il n’y a pas eu, cette semaine, de chronique livre ou film, pour cause de projet d’écriture prenant et de « besoin de repos » (parce que là, ça urgeait VRAIMENT)… ce qui ne signifie pas que je suis restée inactive (de toutes les façons, j’ai du mal). En effet, j’ai le plaisir de revenir avec une autre exposition, ou plutôt deux expositions qui cette fois-ci m’ont ravie! 🙂 Il s’agit de Fantastique! Kuniyoshi, le démon de l’estampe et Fantastique! L’estampe visionnaire, de Goya à Redon, tenues à Paris, au Petit Palais jusqu’au 17 janvier 2016.

39_c-kun
Estampe fantastique – Source: Petit Palais

À la base, je m’intéressait surtout à l’expo tournant autour du Japon, même si l’autre m’attirait. Hier, après une petite grasse matinée qui m’a fait du bien, je me suis extirpée de l’appartement de mes logeurs pour gagner le Petit Palais. Contre toute attente et malgré le monde présent, j’ai pu faire d’une pierre deux coups.

La première exposition présente les oeuvres de Kuniyoshi (1797-1861), artiste japonais de la période Edo, dont même Claude Monet possédait des oeuvres dans sa collection d’estampes à l’époque où le « japonisme » avait séduit les classes cultivées et de nombreux artistes français. Ainsi, les pièces présentées au Petit Palais, prêtées par le Japon et par d’autres institutions françaises, sont aussi fascinantes que remarquable.

C’est que notre Kuniyoshi a une oeuvre puissante, colorée et très variée. Il a illustré de nombreuses légendes, chefs d’oeuvres littéraires ou contes populaires japonais, et certaines de ses oeuvres en gardent une dimension fantastique – on peut y croiser des guerriers aux corps tatoués ou caparaçonnes de leurs armures pour aller au devant de quelques monstres, des princesses et des sorcières aux vêtements somptueux, des squelettes, des chats, des carpes géantes… Le tout dans un style expressif et coloré qui a inspiré l’univers du tatouage et du manga. J’aurais pu passer un temps fou devant chaque triptyque pour me perdre dans ses détails. 🙂

19-_kuniyoshi
Héros sous une cascade… Ça fait très manga, quand j’y pense! – Source: Petit Palais

Outre les estampes d’inspiration littéraire et fantastique, vous pourrez également trouver des sujets un peu plus « traditionnels » comme des vues d’Edo, des scènes de vie quotidienne comme de la chasse à la baleine ou la pêche aux écrevisses, des portraits d’élégantes et de courtisanes dans de somptueux kimonos aux motifs détaillés, d’acteurs et de geishas célèbres, mais aussi des caricatures tout bonnement excellentes. En effet, une loi impériale ayant, au cours de la carrière de Kuniyoshi, interdit la circulation de portraits d’acteurs, geishas ou prostituées, l’artiste a plus ou moins contourné cette législation en usant de caricatures – en donnant à ses personnages les traits d’animaux… Ce qui donne lieu à quelques oeuvres vraiment cocasses, comme un lupanar rempli de chats « en chaleur » portant kimono, ou des scènes de jeux impliquant des renards, des rondes de carpes marchant sur leur nageoires… Bref, ce fut un véritable régal pour mes yeux, et j’ai largement trouvé de quoi satisfaire ma curiosité quant à l’oeuvre de Kuniyoshi et les estampes fantastiques.

5-_delacroix_mephistopheles
« Mephistopheles dans les airs » par E. Delacroix pour le Faust de Goethe – Source: Petit Palais

Aussi, en fin d’exposition, j’ai eu la bonne surprise de constater que le parcours se prolongeait sur l’autre expo, consacrée à L’Estampe visionnaire… Bien que restant dans le fantastique, on est dans un registre assez différent, car on quitte le Japon du XIXe pour l’Europe du XIXe, on passe de la couleur à des gravures en noir et blanc très contrastées. À cette époque, avec l’expansion du romantisme et du fantastique, les artistes délaissent la couleur pour du noir et blanc qui permet, outre des contrastes puissants, de prendre une certains distance avec la réalité et de donner une nouvelle dimension au surnaturel.

On découvre ainsi des oeuvres d’artistes connus pour la peinture comme Delacroix ou Goya, ou pour des oeuvres colorées au pastel comme Redon, ou un « vrai » illustrateur comme Gustave Doré. Vous pouvez également vous perdre dans les oeuvres d’illustres inconnus et vous laisser aller à des petits penchants sombres pour peu que vous aimiez le fantastique teinté de gothique. Ainsi, silhouettes inquiétantes, figures de cauchemar, pendus, diables ou sabbats de sorcières ont la part belle dans cette partie de la visite. J’y ai particulièrement apprécié les illustrations destinées au Faust de Goethe et représentant la « Nuit de Walpurgis » avec cette orgie de sorcières et cette vision de Marguerite décapitée qui terrifie Faust, ou encore l’ami Mephistopheles (oui, pour moi, ça reste le meilleur!).

CTirD2WWIAEUNss.jpg-large
Mes acquisitions de la boutique du musée: des carnets aux couleur de deux magnifiques estampes signées Kuniyoshi

Aussi voici, malgré leur muséographie très traditionnelle propre aux expositions d’arts visuels, deux manifestations que je vous recommande vivement. En particulier si vous aimez le manga et l’illustration en général, car vous ne manquerez pas d’être touchés et captivés par l’expressivité et la force dramatique des oeuvres exposées. Il risque bien sûr d’y avoir un peu de monde, mais cela vaut franchement le déplacement. De plus la boutique souvenir est très sympathique, je n’ai pas résisté à me prendre deux carnet, car – seul gros bémol – les catalogues des expositions sont un peu chers. C’est dommage, mais je verrai si je manque d’inspiration à Noël, ce sont de beaux cadeaux à offrir, à soi-même et aux autres!

Je vous souhaite à tous une bonne journée, ainsi qu’un bon moment au musée si vous décidez de faire un saut au Petit Palais!

Blanche Mt.-Cl.


Pour les renseignements pratiques, voir le site du Petit Palais

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure en herbe, je viens de lancer mon premier roman "Le Sang des Wolf" en auto-édition chez Librinova! N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

Une réflexion sur “Deux expositions en une – « Fantastique! » au Petit Palais”

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.