Le Fantôme de l’Opéra – Souterrain du Fantôme – Fan Fiction – 2007

Archive019
Etude – Squelette

C’est durant cette époque compliquée où mes études m’ennuyaient terriblement et où, désemparée, je trainais mes guêtres à travers le Quartier Latin, que j’ai produit certains de mes dessins préférés. C’était peut-être l’un de mes seuls plaisirs… 🙂

Tant et si bien que je m’étais offert un livre d’anatomie artistique pour m’entrainer à dessiner le corps et les positions humaines pendant mon temps libre et mon temps passé à l’université. C’est simple, je dessinais tout le temps. 🙂 C’est là que j’ai dessiné mes tous premiers squelettes potables.

J’ai vite fait le lien avec Le Fantôme de l’Opéra, auquel j’avais déjà dédié de nombreux croquis et dessins, d’esprit très baroque, postés sur ce blog. J’ai donc cherché comment utiliser ces squelettes dans un dessin plus élaboré. Cela n’a pas tardé… Et j’ai pondu le dessin que voici.

 

 

Opéra Rock
Le Fantôme de l’Opéra – Meg dans le sous-sol

Il s’agit d’une jeune femme dans les sous-sols de l’Opéra. Plus précisément, elle progresse le long de couloirs sombres vers le repaire du Fantôme. Elle est très blonde, porte des vêtements sombres, elle a de vagues airs avec ces lolitas gothiques que l’on voit dans certains mangas.

J’ai intégré les squelettes aux éléments architecturaux, et en ai fait des Atlantes – en architecture, les Atlantes sont ces figures masculines debout ou à genoux, qui sert de support à un ouvrage architectural. Leur nom est un dérivé d’Atlas, ce géant censé soutenir le monde dans la mythologie greco-romaine. Mais grâce à leur cage thoracique ouverte, j’en ai également fait des luminaires éclairés à la torche. J’avais imaginé le personnage guidé dans la pénombre par les main de squelettes mécaniques, de vrais automates. J’aimais bien cette petite touche kitsch et macabre.

Ce dessin fait au stylo bille m’a pris énormément de temps, j’y ai passé des heures. Ne serait-ce que pour la perspective, l’architecture, la toilette somptueuse de la jeune femme. Bon, le seul petit bémol, c’est que ladite damoiselle a des yeux… aussi expressifs qu’une douzaine d’huîtres, des yeux de lézard.

Blanche Mt.-Cl.

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure sur WattPad (Le Sang des Wolf, La Nuit de Wolf et Pourquoi les Vampires aiment Paris Plage). N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s