Le Fantôme de l’Opéra – Fan Fiction – 2002

Figurine 1
Le Fantôme de l’Opéra – Planche 1

J’avoue tout: depuis ma plus tendre enfance, je suis fan de cette légende merveilleuse qu’est Le Fantôme de l’Opéra. Et vers quinze-seize ans, j’ai fini par lire le livre de Gaston Leroux – que je présenterai le moment venu. Je m’étais mis en tête de faire un genre de « fan fiction » ou de récit très librement adapté de cette histoire merveilleuse, mêlant fantastique, romance et enquête policière… sous forme de BD. A cette époque-là, je pensais encore que je pourrais entrer dans une école d’infographie et en tirer un chef d’oeuvre du cinéma d’animation (pas du Disney, un VRAI film d’animation bien sombre qui aurait respecté l’esprit de l’histoire, et dont les quelques scènes chantées ne tomberaient pas comme un cheveu sur la soupe).

J’ai donc passé une partie de l’été 2002 penchée là-dessus (après lecture du livre, cela va sans dire), à créer une histoire et des personnages, au besoin en m’inspirant, en changeant, en ajoutant des protagonistes. Avec des looks, ma foi… Quand j’y pense maintenant, en regardant leurs vêtements, on y retrouve de vagues relents baroques et steampunk. J’avais envie de quelque chose de sombre et de fou, à la démesure de l’histoire originelle, avec des personnages drôles et loufoques, de vrais salopards, des femmes talentueuses avec des caractères forts et de la profondeur, éloignées de ces petites choses délicates de la littérature du XIXe. J’avais ajouté un détective androgyne, un véritable bourreau des coeurs amateur de musique classique et de champagne, affublé d’un chat famélique qui le suivait partout. C’était le détail amusant.

Figurines 2
Le Fantôme de l’Opéra – Planche 2

Je suis ensuite partie sur autre chose – comme souvent quand on passe énormément de temps à cogiter sur un projet, une idée lumineuse vient tout chambouler. Mais j’ai gardé ces vieilles planches que j’affectionne pour leur côté « BD » et pour les costumes flamboyants des personnages aux looks extravagants issus de diverses influences – baroque, Empire pour les tenues vaporeuses et plissées des dames, XIXe siècle, film noir avec de larges impers flottant au vent et des chapeaux mous camouflant le regard, XXe et XXIe siècles avec des coiffures partant dans tous les sens et des bottes à la Matrix. Toujours est-il que je me suis, à cette période, bien amusée ai pris un grand plaisir dans la création des costumes. La plupart des personnages étant des artistes ou des gens du monde, appelés à apparaitre sur scène ou à parader dans des galas, j’ai pris le parti de penser qu’ils étaient en représentation permanente. Que leur vie entière était une scène et qu’ils devaient être vus par tous (si vous vous demandez comment j’en suis arrivée à penser à tout ça à cet âge, je vous répondrai que pendant un moment, j’ai fait du théâtre).

Voici pour ces petits dessins… 🙂 Cela fait beaucoup de mots pour pas grand-chose au final, mais chacun de mes dessins évoque des souvenirs… Pour finir, je vais vous laisser avec trois protagonistes, mes préférés et les plus importants.

Fantôme & Cie
Le Fantôme de l’Opéra – Trois des principaux protagonistes

Blanche Mt.-Cl.

 

Publicités

Publié par

Blanche Mt.Cl.

Blogueuse, artiste autodidacte et graphiste, amoureuse des littératures de l'imaginaire et auteure en herbe, je viens de lancer mon premier roman "Le Sang des Wolf" en auto-édition chez Librinova! N'hésitez pas à vous laisser entrainer dans mon univers!

Vos réflexions sont les bienvenues...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.